Afrikipresse
Économie

Côte d’Ivoire : En terre d’Éburnie, Chim-Inter garantit les Acd aux acquéreurs

Côte d’Ivoire : En terre d’Éburnie, Chim-Inter garantit les Acd aux acquéreurs
Publié le
Par
Yaya Kanté
Lecture 2 minutes

L’urbanisation et la sécurisation de l’investissement dans l’immobilier sont une préoccupation pour le gouvernement à travers le Ministère de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme (Mclu), qui a organisé la deuxième édition des Journées portes ouvertes « Opération tiroirs vides » en associant les promoteurs dont, Challenge immobilier international (Chim-Inter). Une opportunité pour échanger avec la population de la commune de Cocody sur les réformes, les activités et les services dudit département ministériel , du 05 au 06 décembre 2022.

« À Chim-Inter, nous livrons des lots avec une documentation complète notamment, l’Arrêté de concession définitive (Acd). Nous invitons les habitants de Cocody à notre stand pour mieux s’informer », a convié Amoulaye Coulibaly, le directeur commercial et marketing du sponsor officiel Chim-Inter, une entreprise immobilière et de BTP. C’était au cours de la deuxième étape de la caravane de sensibilisation. En effet, l’Acd est le seul et unique acte qui confère la propriété en matière de foncier urbain.

Une procédure complexe

La procédure d’acquisition d’un contrat de bail, d’un permis de construire et d’un Acd n’est pas une tâche facile pour un analphabète, à titre d’exemple. Jules Tié Goré Bi, ingénieur des travaux publics par ailleurs, président du Conseil syndical des résidences du soleil 3 de la commune, a souligné que ces documents favorisent la sécurisation du foncier en milieu urbain. Pourtant, certains usagers n’en disposent pas. « Des gens dans mon quartier ne maîtrisent pas les différentes étapes pour acquérir un titre foncier en ville. Puisqu’ils ne savent ni lire, ni écrire, ils estiment que la procédure est complexe. La campagne 2022 permet aux populations de comprendre de manière explicite la vision du gouvernement quant à la construction, au logement et à l’urbanisme dans le District d’Abidjan », a fait observer Jules Tié Goré Bi.

Selon Alexandre Kouamé, le directeur de cabinet du Ministre ivoirien Bruno Nabagné Koné, cette vision s’inscrit dans le Plan national de développement (Pnd) 2021-2025. Et, ambitionne d’offrir aux populations un service de qualité pour un cadre de vie structuré et résilient.

Effondrement

L’un des défis majeurs de l’Etat est de réduire le phénomène d’effondrement d’immeubles lié aux constructions anarchiques. Pour y parvenir, plusieurs efforts ont été consentis. Il y a l’application des textes juridiques pour améliorer le contrôle des constructions et l’obligation d’un permis de construire délivré avant tout branchement à l’eau et à l’électricité. « L’objectif est de planifier le rôle de l’architecte, de l’ingénieur et du propriétaire de l’ouvrage à réaliser », a-t-il enuméré.

Notons que le Mclu a effectué au total 11. 425 contrôles d’immeubles et de bâtiments.

Jessica MEDEBODJI

Publiés récemment

Levée de corps de Fanny Ibrahima : Amadou Koné annonce des hommages à Bouaké 

Levée de corps de Fanny Ibrahima : Amadou Koné annonce des hommages à Bouaké 


Amélioration des performances économiques : Alain Kouadio veut apporter sa connaissance de l’écosystème entrepreneurial

Amélioration des performances économiques : Alain Kouadio veut apporter sa connaissance de l’écosystème entrepreneurial


Football-Ligue 2 ivoirienne : US Tchologo-Africa la bataille de la dernière chance 

Football-Ligue 2 ivoirienne : US Tchologo-Africa la bataille de la dernière chance 


Gestion publique : Un colloque international sur la “Gouvernance et Innovation’’ ouvert

Gestion publique : Un colloque international sur la “Gouvernance et Innovation’’ ouvert


Société  d’économétrie : Les défis de l’emploi en Afrique au cœur des échanges

Société  d’économétrie : Les défis de l’emploi en Afrique au cœur des échanges


L’Imprimatur par Bamba Alex Souleymane – Il faut protéger les présidents africains

L’Imprimatur par Bamba Alex Souleymane – Il faut protéger les présidents africains



À lire aussi