Afrikipresse
Sport

Alain Revello (président du Tournoi Maurice Revello) : ” Pourquoi notre choix sur Sory Diabaté et ce que nous attendons de lui ”

Alain Revello (président du Tournoi Maurice Revello) : ” Pourquoi notre choix sur Sory Diabaté et ce que nous attendons de lui ”
Publié le
Par
Adou Mel
Lecture 3 minutes

Dans une lettre datée du 24 juin 2022, Alain Revello a nommé le président Sory Diabaté, représentant de la société SAS Festival International Espoirs pour l’Afrique. Dans cet entretien téléphonique accordé à afrikipresse.fr, le patron de l’organisation du Tournoi Maurice Revello et la Sud Ladies Cup donne les raisons de ce choix porté sur l’ancien vice-président de la FIF et ce qu’il attend de celui-ci.

Fin connaisseuse du football ivoirien et africain, Alain Revello organisateur principal du Tournoi Maurice Revello (ex-Tournoi de Toulon) et la Sud Ladies Cup parle du Sory Diabaté, de la participation des équipes africaines à ce tournoi…

-afrikipresse : Pourquoi votre choix s’est-il porté sur le président Sory Diabaté pour être votre représentant en Afrique ?

Alain Revello: Je connais Sory depuis de nombreuses années. J’ai encore en mémoire sa présence comme chef de la délégation ivoirienne en 2017 lorsque la Côte d’Ivoire dispute la finale contre l’Angleterre. Immédiatement, le courant est passé entre nous et depuis cette date nous avons conservé des liens étroits. J’ai pu suivre son parcours en Côte d’Ivoire et je pense qu’il peut être un relais très fort pour le Tournoi Maurice Revello sur le continent africain.

-Qu’attendez-vous concrètement de lui ?

Nous attendons qu’il soit notre ambassadeur en Côte d’Ivoire mais aussi sur l’ensemble du continent africain. Nous fonctionnerons ainsi, nous inviterons les Fédérations à participer au Tournoi Maurice Revello et à la Sud Ladies Cup et Sory sera en charge de suivre les dossiers afin de concrétiser la participation des nations invitées.

-Sa feuille de route mentionne-t-elle un nombre limité de compétitions à organiser ?

L’autre mission confiée à Sory est d’organiser des tournois régionaux en Côte d’Ivoire afin de permettre aux jeunes ivoiriens entre 16 et 18 ans de progresser et de découvrir le haut niveau. Les meilleures équipes pourront être amenées à disputer un tournoi en France contre des équipes de leur âge. Je suis persuadé que le football ivoirien peut énormément gagner en notoriété.

-Pensez-vous qu’il est l’homme indiqué pour remplir cette mission ?

Si je ne le pensais pas, je ne l’aurai pas contacté.

-Éprouvez-vous souvent des difficultés pour faire partir des équipes africaines à vos tournois ? Les équipes africaines en font-elles partie ?

Non, nos tournois suscitent toujours un grand engouement. Notre volonté est justement d’avoir chaque année un maximum de continents représentés et surtout l’Afrique qui est selon moi le berceau du football. Nous avons à cœur d’offrir de belles opportunités au football africain.

-Quel bilan pouvez-vous faire de la participation des équipes africaines et des équipes ivoiriennes ?

Le bilan est plus que positif et notamment pour la Côte d’Ivoire qui est la seule nation africaine à avoir remporté le Tournoi (2010), finaliste en 2017 et troisième en 2007 et 2008. En neuf participations c’est remarquable. Mais comment oublier toutes les nations africaines qui ont pris part au Tournoi et qui ont vu naître de nombreux internationaux “A”. Notre dernière édition le prouve, des sélections comme l’Algérie, les Comores ont montré de belles choses et même si le Ghana a un peu souffert, je suis persuadé que la jeune génération ghanéenne a beaucoup appris en trois semaines.

Entretien téléphonique réalisé par Adou Mel

Réagir à l'article

Publiés récemment

Faire voler le « Miracle ivoirien » : Comment l’industrie de l’aviation d’affaires peut stimuler l’économie ivoirienne

Faire voler le « Miracle ivoirien » : Comment l’industrie de l’aviation d’affaires peut stimuler l’économie ivoirienne


Terminal Roulier du port autonome d’Abidjan : le groupe Grimaldi fête ses 10 ans 

Terminal Roulier du port autonome d’Abidjan : le groupe Grimaldi fête ses 10 ans 


Fuite du cacao vers le Liberia : Ce que le préfet Tai a fait au poste de contrôle de Daobly

Fuite du cacao vers le Liberia : Ce que le préfet Tai a fait au poste de contrôle de Daobly


Lutte contre le terrorisme : Des responsables de jeunesse des partis politiques sensibilisés

Lutte contre le terrorisme : Des responsables de jeunesse des partis politiques sensibilisés


Nouvelle gare routière internationale de Bouaké : La mairie  et Colas signent  un accord de construction et d’exploitation

Nouvelle gare routière internationale de Bouaké : La mairie  et Colas signent  un accord de construction et d’exploitation



À lire aussi