Afrikipresse
Afrique

Maroc : un ivoirien de 17 ans balancé du 3è étage d’un immeuble, Hassan Hayek et d’autres compatriotes mobilisés 

<strong>Maroc : un ivoirien de 17 ans balancé du 3è étage d’un immeuble, Hassan Hayek et d’autres compatriotes mobilisés </strong>
Publié le
Par
Dasse Claude
Lecture 4 minutes

Un ivoirien résidant au Maroc, âgé de 17 ans a été balancé du 3e étage d’un immeuble. Ses compatriotes sur place au Maroc sont mobilisés pour assurer son retour en Côte d’Ivoire, tandis que le vagabond de la charité Hassan Hayek est cité comme le donateur d’un billet d’avion pour le retour au pays de Kobenan Kouadio Djakaria. 

C’est l’histoire de ce jeune Ivoirien de 17 ans qui s’est fait ligoter puis tabassé avant d’être balancé du balcon du 3e étage d’un immeuble, au Maroc. Son crime : il ne pouvait payer à ses ravisseurs la rançon de 600 euros (soit près de 400 mille francs Cfa) que ces derniers lui réclamaient. Dans une vidéo de 46 secondes, Kobenan Kouadio Djakaria lance un appel à l’aide, tandis que Hassan Hayek et d’autres bonnes volontés se mobilisent pour organiser son retour au pays. 

Une vidéo qui alerte 

« Mon nom c’est Kobenan Kouadio Djakaria, je suis de la Côte d’Ivoire. Bonjour chers frères. En fait, le premier jour où je suis arrivé au Maroc, j’ai été agressé par des gens qui m’ont poussé du 3e étage. Actuellement je suis paralysé. J’ai été atteint à la colonne vertébrale, je ne peux pas faire pipi. Je vous en prie, aidez-moi à rentrer chez moi parce que je ne reçois désormais aucun soin. Je vous en prie aidez-moi à rentrer chez moi pour continuer mes soins. Pardonnez, J’ai besoin de votre aide », a lancé ce jeune homme de 17 ans Et son appel a ému la toile.

Les circonstances des faits 

Pour en savoir davantage sur les circonstances de cette agression sauvage, nous avons joint un autre ivoirien qui est presqu’au quotidien au chevet du grand blessé. Il travaille dans le social. Il s’agit de d’Arnaud Gnahé, en poste dans l’Oriental du Maroc, précisément à Oujda (ville frontalière avec l’Algérie) dans le nord du pays.

Il explique :  « Le jeune homme est venu de l’Algérie et est entré au Maroc clandestinement par l’aide des passeurs qui font le trajet à pied (15 km) en raison de 200 € (131 mille francs Cfa) par personne. Il est arrivé au mois de juillet 2022 et le même jour, il a été agressé par ces passeurs. La scène s’est passée dans la ville d’Oujda dans le quartier Andalous. Il a été séquestré, attaché et frappé puis ses bourreaux lui demandent d’appeler ses parents pour envoyer de l’argent. Précisément la somme de 600 €. Sachant qu’ils lui avaient déjà pris 500 € (327 mille francs Cfa) en cours de route. Vu qu’il n’avait pas de téléphone, il leur a dit qu’il n’a aucun contact de ses parents. Après l’avoir frappé, l’un d’entre-eux a décidé qu’ils le balancent du 3ème étage, à cause des miettes. Le jeune travaillait en Algérie dans les chantiers et plantations où il était payé à l’équivalent de 7500 frs Cfa par jour. Mais, il avait décidé de quitter l’Algérie à cause des arrestations systématiques contre les populations migrantes subsaharienne et les refoulements en plein désert ou les emprisonnements. Il est venu au Maroc dans l’espoir de demander un retour volontaire via l’OIM (Organisation internationale pour les migrations) et rentrer en Côte d’Ivoire»

Hospitalisé depuis 6 mois

Kobenan Kouadio Djakaria se trouve aujourd’hui hospitalisé depuis 6 mois, au service Traumatologie de l’hôpital Farabi de Oujda. Une durée qui commence par agacer le personnel de cet hôpital.

«L’urgence actuellement c’est qu’on a une pression de l’hôpital pour qu’on fasse sortir le jeune homme ou bien ils seront obligés d’appeler la police qui peut le refouler vers la frontière algérienne », prévient Arnaud Gnahé qui est conseiller psycho-social au sein de l’association Maroc Solidarité Médico-social (MS2). Une association marocaine qui vient en aide aux migrants en situation de vulnérabilité.

Le président de l’Association des Ivoiriens de Rabat confiant 

Pour sa part, Elvis Djédjé, président de l’Association des Ivoiriens de Rabat, se veut confiant. En effet, il assure que l’association et de bonnes volontés sont en train de faire le nécessaire. Il s’est réjouit de ce que l’ambassade de Côte d’Ivoire au Maroc a commencé à réagir, assurant que que l’hôpital sera contacté pour garder le malade Kobenan Kouadio Djakaria, le temps qu’un billet d’avion retour soi acheté.

Hassan Hayek au secours 

«Et c’est Hassan Hayek ayant vu la vidéo sur la toile, qui nous a fait la promesse de lui offrir le billet retour. Parce que l’ambassade dit qu’elle n’a pas de budget pour ce genre de situation. Par contre, elle fournira les papiers administratifs dont le passeport pour le retour de Kobenan Kouadio Djakaria au pays», a précisé Elvis Djédjé. Il a également sollicité auprès de la représentation diplomatique qu’une poursuite pénale soit lancée contre les auteurs présumés de cette attaque.  «Afin que de tels actes ne se reproduisent plus, et que justice soit faite !», a-t-il justifié. 

Joints par nos soins, l’Ambassade de Côte d’Ivoire au Maroc et le ministère ivoirien des Affaires étrangères à Abidjan n’ont pas fait de commentaires sur le dossier.

Claude Dassé

Publiés récemment

Amélioration des performances économiques : Alain Kouadio veut apporter sa connaissance de l’écosystème entrepreneurial

Amélioration des performances économiques : Alain Kouadio veut apporter sa connaissance de l’écosystème entrepreneurial


Football-Ligue 2 ivoirienne : US Tchologo-Africa la bataille de la dernière chance 

Football-Ligue 2 ivoirienne : US Tchologo-Africa la bataille de la dernière chance 


Gestion publique : Un colloque international sur la “Gouvernance et Innovation’’ ouvert

Gestion publique : Un colloque international sur la “Gouvernance et Innovation’’ ouvert


Société  d’économétrie : Les défis de l’emploi en Afrique au cœur des échanges

Société  d’économétrie : Les défis de l’emploi en Afrique au cœur des échanges


L’Imprimatur par Bamba Alex Souleymane – Il faut protéger les présidents africains

L’Imprimatur par Bamba Alex Souleymane – Il faut protéger les présidents africains


Hôpital Mère-Enfant de Bingerville : La maison de transit pour enfant malade du cancer inaugurée ce jeudi en présence de Mme Dominique Ouattara 

Hôpital Mère-Enfant de Bingerville : La maison de transit pour enfant malade du cancer inaugurée ce jeudi en présence de Mme Dominique Ouattara 



À lire aussi