Afrikipresse
Politique

À mon avis… Houphouët-Boigny, Laurent Gbagbo, quel match ?

À mon avis… Houphouët-Boigny, Laurent Gbagbo, quel match ?
Publié le
Par
Ben Ismael
Lecture 3 minutes

Laurent Gbagbo, militant de la première heure de l’opposition de Gauche politique en Côte d’Ivoire, après l’indépendance n’était pas du tout (l’ami) de Félix Houphouët-Boigny.  Gbagbo laisse une très forte expérience sur le paysage politique en Côte d’Ivoire. L’homme est considéré comme le patron de la Gauche socio-démocratique ivoirienne. 

En 1982, l’opposant vise haut et loin. Il veut accéder au palais présidentiel. Gbagbo Laurent, parlait déjà de la réforme de l’État de Côte d’ivoire, et de la confiance dans la société politique ivoirienne. Deux entités qui, pour Laurent Gbagbo, peuvent moderniser l’avenir politique de la Côte d’Ivoire plongée dans des restitutions monarchiques. 

En 1990, l’homme tranche la raison ? Gbagbo Laurent veut le multipartisme. Sans attendre, il se projette vers le grand large politique. Sa trajectoire ? Le bulletin unique pour l’élection présidentielle. Aussi, pour Laurent Gbagbo, il est légitime que tous les jeunes ivoiriens âgés de 18 ans, doivent voter. Dans ce diagnostic de la démocratie, Laurent Gbagbo veut les urnes transparentes. 

Mais, que veut ce petit professeur ? Félix Houphouët- Boigny va longuement réfléchir. Lui ami  du général de Gaulle, de John Kennedy, Lui créateur du RDA, champion du dialogue, veut donner une réponse politique au (petit professeur) qui ne vaut même pas son fils, Guillaume Houphouët-Boigny ? 

Mais, le natif de Didiévi au Centre de la Côte d’Ivoire, était un homme de valeurs culturelles fortes, avec une écoute alternative accompagnée d’une profonde connaissance de l’histoire politique et sociale de la Côte d’Ivoire. Félix Houphouët-Boigny accepte le multipartisme. Le paysage politique n’est plus au parti unique. Quel match ? À cette époque, qui pouvait arracher une telle décision à Félix Houphouët-Boigny ? 

En 1990, Laurent Gbagbo et Félix Houphouët-Boigny partent en compétition électorale pour le palais présidentiel. Deux candidats courageux : Laurent Gbagbo voulait combattre juste, pour inaugurer le multipartisme, et Félix Houphouët-Boigny ne voulait pas de conflit inutile. Vous me demandez qui a gagné l’élection présidentielle ? C’est le multipartisme tout court, pour ceux qui ne sont pas satisfaits de cette réponse, demandez  à Emile Constant Bombet,  ancien ministre de l’Intérieur de Félix Houphouët-Boigny. 

Ce qu’il faut retenir tout simplement de l’année du multipartisme en Côte d’Ivoire, c’est bien l’envie de Laurent Gbagbo et de Félix Houphouët- Boigny de dire aux Ivoiriens de faire ce que l’on dit. Tous ceux qui connaissent Laurent Gbagbo et Félix Houphouët-Boigny, dans leur vie politique, gardent le souvenir de leur leadership, associé à leur carrière politique établie et bien accomplie.

Houphouët-Boigny aimait dire aux Ivoiriens que (dans l’ordre, tous les changements sont possibles. Laurent Gbagbo aimait répéter : (asseyons-nous et discutons). Les deux perspectives politiques sont claires : Ainsi, celui qui s’assoit et discute, met de l’ordre et celui qui écoute les revendications met de l’ordre et dans le changement. 

En tout cas, Houphouët-Boigny et Laurent Gbagbo ont assuré leur mission d’hommes politiques. Houphouët-Boigny est mort il y a trente ans. Laurent Gbagbo vit encore. Il a 77 ans, après 10 ans de détention judiciaire à La Haye, aux Pays-Bas. 

Ben Ismaël

Réagir à l'article

Publiés récemment

Faire voler le « Miracle ivoirien » : Comment l’industrie de l’aviation d’affaires peut stimuler l’économie ivoirienne

Faire voler le « Miracle ivoirien » : Comment l’industrie de l’aviation d’affaires peut stimuler l’économie ivoirienne


Terminal Roulier du port autonome d’Abidjan : le groupe Grimaldi fête ses 10 ans 

Terminal Roulier du port autonome d’Abidjan : le groupe Grimaldi fête ses 10 ans 


Fuite du cacao vers le Liberia : Ce que le préfet Tai a fait au poste de contrôle de Daobly

Fuite du cacao vers le Liberia : Ce que le préfet Tai a fait au poste de contrôle de Daobly


Lutte contre le terrorisme : Des responsables de jeunesse des partis politiques sensibilisés

Lutte contre le terrorisme : Des responsables de jeunesse des partis politiques sensibilisés


Nouvelle gare routière internationale de Bouaké : La mairie  et Colas signent  un accord de construction et d’exploitation

Nouvelle gare routière internationale de Bouaké : La mairie  et Colas signent  un accord de construction et d’exploitation



À lire aussi