Afrikipresse
Sport

Football : Aller jusqu’au bout à la CAN (Lancina Dao-Sélectionneur de Éléphanteaux U17)

Football : Aller jusqu’au bout à la CAN (Lancina Dao-Sélectionneur de Éléphanteaux U17)
Publié le
Par
Adou Mel
Lecture 2 minutes

A la faveur de la présentation à la famille Sidy Diallo du trophée UFOA B remporté par les Éléphanteaux au tournoi qualificatif de la CAN U17 de football, nous avons rencontré l’artisan de ce sacre, le sélectionneur Lacina Dao. Il s’est volontiers prêté aux questions de afrikipresse.fr

Afrikipresse.fr : Quel sentiment vous anime après le sacre de votre équipe à Lomé au Togo au tournoi UFOA B qualificatif à la CAN U17 de football ?

Dao Lacina : J’éprouve naturellement un sentiment de joie. Surtout pour ces jeunes que j’ai en charge. Je suis content pour eux parce que pour arriver à ce niveau, ils sont passés par plusieurs épreuves très difficiles par moments. Dieu merci que nos efforts ont été récompensés. 

– Vous l’avez dit cela n’a pas été facile. Surtout à Lomé. 

Tout à fait avec les problèmes de restauration, d’hébergement…Par la suite, tout est vite rentré dans l’ordre. Mais comme nous savions les raisons de notre présence là-bas, nous nous sommes mis au travail. Et tout s’est passé comme nous l’avons souhaité.

-A quel moment avez-vous senti la victoire à votre portée ?

Je ne vous le cache pas, avant notre départ, nous étions conscients que nous devrions arriver jusqu’au bout. Nous étions donc confiants parce que nous savions le travail que nous avons abattu. Mes joueurs étaient préparés à résister. Et Dieu merci tout à bien fonctionné. 

-Vu le palmarès élogieux des adversaires de la Côte d’Ivoire dans son groupe avec le Ghana et le Nigeria, n’avez-vous pas eu des appréhensions au départ ?

Je le répète, dès le départ, nous connaissions nos adversaires à l’issue du tirage au sort mais notre objectif n’a jamais varié, à savoir aller jusqu’au bout de la compétition. Nous avons tellement cru que nous y avons réussi. Dans la vie, il suffit de croire en ce qu’on fait, travailler dans ce sens et le résultat va suivre. 

-Cette victoire est-il un challenge pour Dao Lacina puisque vous avez raté auparavant deux CAN d’affilée ?

Non pas du tout. C’est le sacre de toutes les personnes avec lesquelles j’ai travaillé. Il y a eu également une bonne collaboration avec les membres de la fédération. C’est donc la victoire de tout le monde.

-En mars 2021 ce sera la CAN proprement dite.

Oui, nous en sommes conscients. Nous allons prendre un petit temps de repos avant de reprendre les entraînements pour préparer cet évènement.

-Vous y croyez ?

Fermement.

-Avec quel objectif ? 

Arriver au bout.

-C’est à dire la finale ?

Bien sûr.

-Et la remporter ?

Naturellement. 

-Avez-vous les hommes qu’il faut pour cet autre rendez-vous du Maroc ?

Bien sûr. Je fais confiance à mes joueurs.

Entretien réalisé par Adou Mel 

Publiés récemment

Levée de corps de Fanny Ibrahima : Amadou Koné annonce des hommages à Bouaké 

Levée de corps de Fanny Ibrahima : Amadou Koné annonce des hommages à Bouaké 


Amélioration des performances économiques : Alain Kouadio veut apporter sa connaissance de l’écosystème entrepreneurial

Amélioration des performances économiques : Alain Kouadio veut apporter sa connaissance de l’écosystème entrepreneurial


Football-Ligue 2 ivoirienne : US Tchologo-Africa la bataille de la dernière chance 

Football-Ligue 2 ivoirienne : US Tchologo-Africa la bataille de la dernière chance 


Gestion publique : Un colloque international sur la “Gouvernance et Innovation’’ ouvert

Gestion publique : Un colloque international sur la “Gouvernance et Innovation’’ ouvert


Société  d’économétrie : Les défis de l’emploi en Afrique au cœur des échanges

Société  d’économétrie : Les défis de l’emploi en Afrique au cœur des échanges


L’Imprimatur par Bamba Alex Souleymane – Il faut protéger les présidents africains

L’Imprimatur par Bamba Alex Souleymane – Il faut protéger les présidents africains


Mots clés :CAN U17Eléphants U17footballLancina Dao


À lire aussi