Afrikipresse
Politique

Côte d’Ivoire : message de Patrick Achi à la fin de la phase 5 du dialogue politique (la démocratie se construit à travers les épreuves)

Côte d’Ivoire : message de Patrick Achi à la fin de la phase 5 du dialogue politique (la démocratie se construit à travers les épreuves)
Publié le
Par
Yaya Kanté
Lecture 7 minutes

Ci-dessous le message du Premier Ministre Patrick Achi à la clôture de la phase 5 du dialogue politique  en Côte d’Ivoire, ce vendredi 4 mars 2022. 

En Côte d’Ivoire, c’est la fin de la phase 5 du dialogue politique. Cette fin a été marquée par la remise des conclusions au chef de gouvernement de façon solennelle le vendredi 4 mars 2022, à la Primature au Plateau. À cette occasion, le Premier ministre a livré un message au nom du Président de la République, Alassane Ouattara. 

[ 21 partis et groupements politiques ainsi que de 26 organisations de la société civile impliqués ] 

” Je suis tout à la fois heureux et honoré de vous recevoir aujourd’hui à la Primature de la République de Côte d’Ivoire, pour clôturer la 5ème phase de notre dialogue politique national, une phase qui par son ampleur – avec la participation de 21 partis et groupements politiques ainsi que de 26 organisations de la société civile – et par la clarté de ses conclusions, incarne la force du dialogue et l’enracinement d’une culture du rassemblement dans notre démocratie.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : reprise du dialogue politique le 20 janvier prochain

Conformément à la volonté du Président de la République, exprimée lors de son discours à la Nation, le 06 août 2021, nous avons ouvert cette nouvelle phase de dialogue le 16 décembre dernier. Et pendant plus de deux mois, vous avez débattu de tous les sujets et préoccupations que vous avez bien voulu porter à l’attention du Gouvernement, pour trouver ensemble les solutions qui vont consolider notre démocratie, renforcer notre cohésion nationale et assurer à notre pays une paix durable, celle des âmes et des cœurs, celle des consciences civiques et des volontés politiques.

[ Patrick Achi félicite les participants ] 

Qu’il me soit donc permis, au nom du Président de la République, SEM. Alassane OUATTARA, de vous féliciter toutes et tous, acteurs politiques et membres de la société civile, pour votre participation active à l’ensemble des travaux qui nous ont permis d’aboutir aux conclusions qui viennent d’être présentées. C’est la preuve qu’ensemble nous pouvons contribuer significativement à la construction de la paix et du vivre-ensemble.

[ Se dépasser pour mieux se réunir ] 

Notre Devise Nationale UNION – DISCIPLINE – TRAVAIL, qui depuis 62 ans structure notre citoyenneté et définit l’ambition politique de notre nation, ne résume-t-elle pas cet idéal absolu qui, par-delà des différences légitimes, doit toujours nous être commun, doit toujours nous dépasser pour mieux nous réunir, doit toujours nous permettre de vivre ensemble et davantage, d’œuvrer ensemble à la construction d’une Nation Ivoirienne prospère et solidaire ? Je sais que, plus que jamais, nous sommes habités par cette vision, guidés par cette ambition.

Lire aussi : La FIDHOP note un « signe de transparence » dans la conduite du dialogue politique (Côte d’Ivoire)

Oui, nous avons la conscience de devoir être, toutes et tous, de véritables ambassadeurs de paix, de réconciliation et d’unité, selon le legs du fondateur de notre nation, le Président Félix Houphouët- Boigny. Oui, il nous faut, partout dans nos villes et villages, dans nos quartiers et hameaux, promouvoir et enraciner définitivement par nos paroles et surtout nos actes concrets, ces valeurs cardinales que sont la paix, le dialogue constant et le rassemblement fraternel sur les enjeux les plus essentiels. Nous devons nous engager tous à préserver et à consolider ce qui nous unit, malgré les divergences qui peuvent survenir. Notre seul repère doit être la Côte d’Ivoire, notre seul guide, l’intérêt général du peuple ivoirien.

[ Une ambiance mêlant grande courtoisie républicaine et exigence constructive ] 

Les débats de cette cinquième phase du dialogue politique se sont déroulés autour de trois grandes thématiques retenues de façon consensuelle.

Ce sont :

  • Les mesures d’apaisement de l’environnement politique ;
  • La réconciliation nationale ;
  • Le cadre juridique et institutionnel des élections en Côte d’Ivoire.

Monsieur le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, à qui nous avons confié la charge de conduire les travaux du dialogue politique, ainsi que tous les membres du Gouvernement qui y ont pris part, ont porté à ma connaissance que les échanges se sont déroulés avec une grande franchise et une vraie liberté, dans une ambiance mêlant grande courtoisie républicaine et exigence constructive. Je m’en félicite. 

Lire aussi : Kouassi Adjoumani au PDCI et au PPA-CI : «Le dialogue politique ne saurait être une entrave au fonctionnement normal de la justice »

D’ailleurs, le rapport final qui en découle, et que vous avez cosigné, en est la preuve évidente.

Ainsi, comme je le disais à la cérémonie d’ouverture de cette 5ème phase du dialogue politique, parce que nous aurons été dans nos échanges, ces Ambassadeurs minutieux de la paix et de la démocratie, il n’y aura au final qu’un seul vainqueur : la Côte d’Ivoire et les Ivoiriens. C’est ensemble, en solidifiant toujours davantage ce climat de paix et de stabilité politique, que nous saurons être capables d’attirer toujours plus d’investissements privés, nationaux ou internationaux pour répondre, grâce à eux, aux aspirations des populations ivoiriennes, en termes notamment d’emploi, d’éducation, de santé ou de pouvoir d’achat.

[ Mesdames et Messieurs,] 

D’un monde en plein bouleversement, qui fait de la globalisation une primauté absolue, le monde tend, à l’épreuve des chocs multiples dont il est l’objet ces dernières années, à privilégier la multipolarité, et dans une sous-région ouest-africaine qui connaît  depuis quelques temps des tensions qui nous interpellent les uns et les autres, il s’avère plus que jamais nécessaire de raffermir notre esprit de dialogue et de renforcer notre démocratie en transcendant nos individualités.

Plus que jamais nous devons nous concentrer sur des valeurs qui nous rassemblent afin de donner aux générations futures qui vivront dans un monde plus difficile que le nôtre, les armes nécessaires à l’avènement du destin radieux auquel nous aspirons pour eux. 

[ Mesdames et Messieurs, ]

La démocratie se construit à travers les épreuves et nous en avons traversées. Les chapelles politiques qui sont le creuset d’expression démocratique de la diversité des opinions publiques, doivent pouvoir promouvoir leur vision, chercher l’adhésion des populations à leur projet de société et toujours, toujours, conquérir le pouvoir sans anathèmes et sans violence, pour éviter des épreuves plus graves aux populations et préserver le destin de la nation. Notre pays a toutes les ressources, tous les talents pour demeurer ce havre de paix et de prospérité à nouveau grandissante.

Et c’est avec toutes ses filles et tous ses fils que le pays doit poursuivre, dans l’union, sa dynamique puissante de développement et de progrès partagés. Tous ceux qui y vivent savent désormais que la Côte d’Ivoire a tourné la page, qu’elle est à nouveau ce pays de paix, d’hospitalité et de progrès, ce pays qui a trouvé à nouveau sur l’échiquier mondial l’image rayonnante qu’elle n’aurait jamais dû perdre, ce pays qui a enfin renoué avec la prospérité et le statut de champion régional auxquels la grandeur de ses richesses naturelles et l’engagement de son peuple le prédestinent.

[ Je me dois donc, au nom du Président de la République, SEM Alassane Ouattara, de vous remercier. ]

Oui, merci. Merci à vous toutes et tous qui venez par cet acte de tracer pour notre pays les sillons d’une Côte d’Ivoire à nouveau debout, droite, digne. Une Côte d’Ivoire fière d’elle-même, de ce qu’elle construit aujourd’hui et de ce qu’elle peut, rassemblée, construire demain.

Cette Côte d’Ivoire dont la diversité unique des géographies comme des populations, rassemblée dans une nation ouverte et en paix, explique la force des succès.

Lire aussi : Dialogue politique et cohésion sociale : le Premier ministre Patrick Achi se félicite des avancées enregistrées

Maintenant, devant nous, s’ouvre un chemin de lumière et d’opportunités. Un chemin d’ambition et de solidarité toujours plus grand pour la Côte d’Ivoire et les Ivoiriens. Il ne tient qu’à nous de le saisir pour atteindre ces sommets que nous voulons et, surtout, que nous méritons. À nous d’en être les gardiens vigilants, les acteurs militants, les ambassadeurs exigeants. Je sais que nous le voulons, je sais que nous le pouvons, et je sais que nous le ferons.

C’est sur ces notes d’espoir et de foi dans cette Côte d’Ivoire plus stable, plus forte et plus ambitieuse que je déclare, au nom du Président de la République Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, clos les travaux de cette 5ème phase du dialogue politique

Vive la Côte d’Ivoire en paix, unie et prospère ! Je vous remercie.”

Publiés récemment

Guiglo – Le député Guy Marc Sérodé depuis Zouan: “Ouattara est en roue libre dans le Cavally”

Guiglo – Le député Guy Marc Sérodé depuis Zouan: “Ouattara est en roue libre dans le Cavally”


Fake news : Affaire Armée française à Korhogo, Chris Yapi  a encore menti

Fake news : Affaire Armée française à Korhogo, Chris Yapi  a encore menti


État de la nation 2024 : ce qu’il faut retenir du message du président Alassane Ouattara ce mardi devant le Parlement (Philippe Kouhon)

État de la nation 2024 : ce qu’il faut retenir du message du président Alassane Ouattara ce mardi devant le Parlement (Philippe Kouhon)


Chronique – Géopolitique, géoéconomie, géostratégie : Le nouvel ordre mondial oblige l’Afrique à penser differemment son rapport à la mondialisation

Chronique – Géopolitique, géoéconomie, géostratégie : Le nouvel ordre mondial oblige l’Afrique à penser differemment son rapport à la mondialisation


Tournoi de lutte traditionnelle à Bouaké : Amadou Koné félicite les Ivoiriennes Céline et Amy grands vainqueurs

Tournoi de lutte traditionnelle à Bouaké : Amadou Koné félicite les Ivoiriennes Céline et Amy grands vainqueurs


LYS Sassandra : raisons d’une saison difficile en 2023-2024 et promesses (Mamadou Dia)

LYS Sassandra : raisons d’une saison difficile en 2023-2024 et promesses (Mamadou Dia)



À lire aussi