Afrikipresse
Politique

Côte d’Ivoire : Le combat d’Amadou Koné pour faire basculer le Gbêke au RHDP

Côte d’Ivoire : Le combat d’Amadou Koné pour faire basculer le Gbêke au RHDP
Publié le
Par
Charles Kouassi
Lecture 4 minutes

Recevant les ressortissants du district de Denguele et du Woroba à Bouaké, ce dimanche 28 juin 2020, dans le cadre de l’opération d’enrôlement sur la liste électorale, le coordonnateur régional RHDP du Gbêkê1, Amadou Koné a dévoilé tout le sens de son combat politique à Bouaké ; faire basculer cette région autrefois sous emprise du vieux parti, le PDCI-DRA, du côté du parti unifié, le Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP), parti au pouvoir.

Rappelons qu’aux élections régionales du 13 octobre 2018, le RHDP bien qu’ayant gagné dans la ville de Bouaké, aux municipales, a perdu les élections régionales au profit du candidat du PDCI-RDA, Mangoua Koffi Saraka Jacques (41,12%).

Aux élections municipales couplées des régionales du 13 octobre 2018, le RHDP avait pour têtes de listes Nicolas Djibo Youssouf (Municipal) et le ministre de la géologie, Jean Claude Kouassi (régionale). Face à eux, Nguessan Kouamé Lambert (PDCI-RDA) et deux indépendants, Diarra Diakaridja et Nguessan Kouassi Rash (Municipal) et Mangoua Koffi Saraka Jacques (régionale).

Au finish, sur une population inscrite de 172.971 et seulement 58.033 votants, le candidat du RHDP, Nicolas Djibo Youssouf l’emportait avec 31%, soit 114.938 (66%), le nombre de suffrage non exprimé.

Mais le RHDP devra encore patienter pour conquérir la région du Gbêke.

Son candidat, Jean Claude Kouassi fut battu sans autre procès par le candidat du PDCI-RDA, Mangoua Koffi Saraka Jacques.

Sur une population de 315.790 inscrite, seulement 125.413 ont pris part au scrutin régional. Soit un suffrage non exprimé de 190.377 personnes.

C’est bien cette tendance que le coordonnateur régional RHDP du Gbêkê, Amadou Koné veut renverser au profit du parti au pouvoir.
D’abord faire participer le maximum de personnes résidant dans la ville de Bouaké, qui concentre la majorité de l’électorat de la région et enfin ratisser large dans les autres départements, sous-préfectures, villages et hameaux du Gbêkê.

Pour y arriver, pas un seul Week-end et ceci depuis trois ans, sans voir le ministre Amadou Koné dans les rues de Bouaké, ex fief de la rébellion de Guillaume Soro, mais aussi dans les autres villes et villages du Gbêkê. Sa résidence sise au quartier Kennedy ne désemplit pas.

Il faudra attendre le 19 juin dernier, date de l’inauguration du nouveau siège du RHDP au quartier Ngattakro à Bouaké pour voir moins de monde défiler à son domicile. Désormais, c’est là-bas qu’il continue ses audiences qui peuvent durer tard dans la nuit.

Dimanche 28 juin 2020, siège du RHDP. Il est 11h lorsqu’il reçoit les ressortissants du district de Denguelé (nord-ouest) à Bouaké. Tard dans la nuit, c’est au tour des ressortissants du Woroba d’être reçus au même lieu.
« Le Gbêkê doit basculer au RHDP. Aidez-nous à faire 100% à Bouaké, comme vous savez le faire à Odienné. Je veux compter sur vous, sur les quartiers de Koko, Odiennekorani et Dar es Salam (…) Le président Ouattara et son équipe ont un bilan positif. Et surtout dans le Dengulele et le Woroba. Beaucoup de vos fils et filles sont aux côtés du Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly et du président Ouattara. Pour cela, vous devez sortir massivement vous inscrire sur la liste électorale pour préserver ces acquis et la paix en côte d’ivoire » a exhorté Amadou Kone auprès des deux communautés allochtones majoritaires de Bouaké.

A deux jours (30 juin) de la fin de l’opération d’identification et de la révision de la liste électorale, selon les chiffres en notre disposition, sur un objectif fixé par le directoire du parti, qui est de faire enrôler au moins 60.000 nouveaux majeurs sur la liste électorale, la coordination RHDP de Gbêkê 1 conduite par le ministre Amadou Koné revendique un peu plus de 50.000 enrôlés.

« Nous avions eu une rupture des formulaires d’inscriptions au niveau des agents de la CEI, juste avant la prorogation du délai. Mais depuis vendredi 26 juin, tout est entré dans l’ordre et si dieu le veut, nous allons atteindre l’objectif fixé par le parti voire le dépasser largement, car avec la présence du ministre Amadou Koné dans les quartiers et les rencontres avec les différentes communautés présentes ici, les gens sont motivés. Tous, nous ont promis rendre l’ascenseur au président de la république pour ce qu’il a fait pour Bouaké en si peu de temps en donnant une victoire écrasante à son candidat, Amadou Gon Coulibaly au soir du 31 octobre 2020 » nous explique l’honorable Bema Fofana, membre de la coordination régionale, chargé de la permanence des élections au siège du RHDP à Bouaké.

Philippe Kouhon envoyé spécial à Bouaké

Publiés récemment

Amélioration des performances économiques : Alain Kouadio veut apporter sa connaissance de l’écosystème entrepreneurial

Amélioration des performances économiques : Alain Kouadio veut apporter sa connaissance de l’écosystème entrepreneurial


Football-Ligue 2 ivoirienne : US Tchologo-Africa la bataille de la dernière chance 

Football-Ligue 2 ivoirienne : US Tchologo-Africa la bataille de la dernière chance 


Gestion publique : Un colloque international sur la “Gouvernance et Innovation’’ ouvert

Gestion publique : Un colloque international sur la “Gouvernance et Innovation’’ ouvert


Société  d’économétrie : Les défis de l’emploi en Afrique au cœur des échanges

Société  d’économétrie : Les défis de l’emploi en Afrique au cœur des échanges


L’Imprimatur par Bamba Alex Souleymane – Il faut protéger les présidents africains

L’Imprimatur par Bamba Alex Souleymane – Il faut protéger les présidents africains


Hôpital Mère-Enfant de Bingerville : La maison de transit pour enfant malade du cancer inaugurée ce jeudi en présence de Mme Dominique Ouattara 

Hôpital Mère-Enfant de Bingerville : La maison de transit pour enfant malade du cancer inaugurée ce jeudi en présence de Mme Dominique Ouattara 



À lire aussi