Afrikipresse
Sport

Le «Réseau Alertes et Actions » dit “niet” à la politisation du sport

Le «Réseau Alertes et Actions » dit “niet” à la politisation du sport
Publié le
Par
Dasse Claude
Lecture 3 minutes

Le “Réseau Alertes et Actions” tire la sonnette d’alarme face à la politique qui prend de plus en plus place dans le monde du sport.

 Le « Réseau Alertes et Actions » a organisé le vendredi 2 décembre 2022, au Club 33 d’Angré, sa 2e session d’échanges avec la presse nationale et internationale. 

Cette rencontre qui a mobilisé un nombre important des professionnels des médias a été l’occasion pour le président dudit Réseau, le journaliste sportif Alphonse Camara de produire une déclaration sur «la politisation des sportifs et des compétitions» dans le monde.

Partant du constat que la politique s’invite de plus en plus dans le sport et surtout lors des grandes compétitions internationales, le «Réseau Alertes et Actions » a décidé d’attirer l’attention des décideurs du sport afin de freiner le fléau. 

«Plusieurs faits politiques mettent en évidence des enjeux politiques voire les desseins de certains États ou ensembles régionaux en Europe dans le domaine du sport, alors que la doctrine du sport, impose aux fédérations sportives internationales de rester en dehors des clivages politiques », a fait remarquer le conférencier.

Pour Alphonse Camara, le sport doit plutôt prôner des valeurs de paix, d’union et surtout de brassage des peuples. «L’interdiction des messages politiques dans les arènes sportives était strictement respectée. Mais la nouveauté, aujourd’hui, est que les sportifs qui prennent position sont entendus, parce qu’ils ne sont plus sanctionnés. En 2020, le mouvement Black Lives Matter aux États-Unis après la mort d’un citoyen afro-américain, Georges Floyd a marqué le basculement. Ce mouvement a eu un impact très important sur la question de l’évolution de la règle 50. Pourtant, lors des Jeux de Mexico 1968, pour avoir brandi le poing ganté sur le podium olympique, les sprinters américains Tommie Smith et John Carlos ont immédiatement été exclus des jeux, accusés d’avoir violé la règle 50 », a-t-il rappelé.

Alphonse Camara, qui pour l’occasion avait à ses côtés deux autres journalistes sportifs, Adam Khalil et Moise NGuessan, membres de ce « Réseau » a également relevé des manquements graves sur le Mondial 2022 au Qatar. Le “Réseau Alertes et Actions” déclare que le boycott du Mondial au Qatar par certaines villes en France, l’affaire du brassard coloré « One Love », la demande de remplacement de l’Iran formulé au président de la Fifa, Gianni Infantino par l’ambassadeur d’un pays auprès des Nations Unies, la suppression de la calligraphie du mot Allah, symbole de l’Iran inscrit sur son drapeau sur une publication de la Fédération américaine de football, avant le match contre des États-Unis, le mardi 29 novembre, l’exclusion des comités nationaux paralympiques russe et biélorusse etc., sont des formes de politisation du sport et des compétitions qui mettent les Fédérations sportives internationales devant leurs contradictions ». Le « Réseau Alertes et Actions » compte mener des actions fortes pour se faire entendre.

Pour rappel, le « Réseau Alerte et Actions » a plusieurs objectifs dont partager et faire de bonnes propositions face à certaines actions, favoriser des plaidoyers et lobbyings aux autorités sur une problématique donnée ou encore interpeller l’opinion sur certaines situations.

Claude Dassé

Publiés récemment

Korhogo : ouverture de Tiegnin garage auto, première concession automobile du nord

Korhogo : ouverture de Tiegnin garage auto, première concession automobile du nord


Contribution : Les hallucinations délirantes du putschiste du Burkina.

Contribution : Les hallucinations délirantes du putschiste du Burkina.



À lire aussi