Afrikipresse
Afrique

Zone Cemac : SUFAWE, le programme de soutien aux femmes entrepreneurs lancé

Zone Cemac : SUFAWE, le programme de soutien aux femmes entrepreneurs lancé
Publié le
Par
Yaya Kanté
Lecture 5 minutes

SUFAWE « Stand Up For African Wowen Entrepreneurs », est un programme de soutien et de promotion des femmes entrepreneurs. La cérémonie de lancement officiel de l’initiative en zone Cemac (Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale) a été organisée par le Club Afrique Développement du groupe Attijariwafa bank et la Société Commerciale de Banque Cameroun (SCB Cameroun) le 29 mars 2022 à Douala au Cameroun.

Le programme est une opération inédite, portée par la SCB Cameroun en synergie avec Attijari bank Tchad, l’Union Gabonaise de Banque, le Crédit du Congo, et en collaboration avec Dar Al Moukawil (maison de l’entrepreneur), qui est un dispositif dédié à l’accompagnement des TPE marocaines, porteurs de projet, auto-entrepreneurs, clients ou non de la banque, ainsi que Dar Al Macharii (maisons des projets), même concept créé par Attijari bank Tunisie.
Les femmes entrepreneures bénéficiaires de l’initiative SUFAWE, présentes à cette occasion, auront l’accès aux services du Club Afrique Développement, aux corridors d’affaires, et aux différents programmes de soutien et de promotion du groupe Attijariwafa bank.

M. Alexandre BEZIAUD, directeur général de la SCB Cameroun a déclaré que « le Programme SUFAWE, est une émanation du Club Afrique Développement et ses activités, visant à accroître le potentiel féminin dans les affaires, en contribuant à rendre encore plus efficace leur contribution à l’éclosion économique du Continent. ».

Mme Mouna KADIRI, directrice du Club Afrique Développement du groupe Attijariwafa bank a rajouté : « cette initiative SUFAWE apporte, dans son fondement, le réseau et les corridors d’affaires et d’informations fiabilisés pour soutenir les entreprises en devenir ; qu’elles soient formelles ou informelles, et promouvoir les entreprises souhaitant développer leurs débouchés et leurs opportunités de croissance. »

Pour Mme Nicole NDOUBAYO, directeur général Adjoint de l’Agence Nationale de l’Investissement et de l’Exportation – Tchad « Un accent particulier doit être mis sur les énergies renouvelables, l’agroalimentaire, le e-commerce et le secteur technologique ».

Selon Mme Annick MONGO, directrice générale de l’Agence pour la Promotion de l’Investissement du Congo : « toutes les femmes d’affaires du Congo sont dans le secteur informel et le défi du SUFAWE est de former ces dernières en langues étrangères et les réunir dans un réseau ; tout en s’adaptant aux réalités de tous les pays d’Afrique et amener les femmes vers une grande bancarisation ».

« À terme, le programme devrait permettre d’établir un écosystème favorable aux entrepreneures féminines, en s’appuyant sur trois (03) leviers importants, à savoir : (i) cultiver les talents ; (ii) permettre aux entrepreneurs et startuppers d’accéder à des financements ; (iii) concevoir des politiques favorables à l’entrepreneuriat et mettre en place des infrastructures de facilitation. », a souhaité M. Louis Paul MOTAZE, ministre des Finances du Cameroun.

Au cours de la manifestation, les intervenants ont débattu du thème : « Business Women, Enjeux et opportunités de croissance en Afrique » avec la participation de figures de proue de l’entrepreneuriat féminin au Cameroun et dans les pays de la région CEMAC, Mme Kate FOSTO, présidente directrice générale de Telcar Cocoa et ambassadrice du programme SUFAWE a partagé sa longue et riche expérience dans l’entrepreneuriat. Elle a invité ses pairs à ‘’briser le plafond de verre, être honnêtes et à être dignes de confiance en honorant les engagements’’.

Durant ces échanges, Mmes Valérie NEIM, CEO de BRAZZA TRANSACTIONS – Assadya MAHAMAT NOUR, directrice générale adjointe de l’Agence Nationale de la Sécurité Informatique et de la certification Électronique du Tchad, Aicha SALEM DAMANE, présidente du conseil d’administration de la Maison de la Femme du Tchad et Carine ANDELA, entrepreneure sociale et promotrice du « Made in Cameroun » ont mis en lumière la position inclusive la Femme d’affaires africaine face aux défis de croissance de l’Afrique ; sur les volets sociaux, économiques, financiers, sanitaires et environnementaux.

Le lancement du programme a mobilisé plus de 250 femmes d’affaires, avec une importante délégation camerounaise de femmes d’affaires rurales et TPE venues de Sangmelima, Obala, Garoua, Bafoussam, Buea, Nkongsamba pour présenter leurs attentes pour cette initiative. Plus de 100 rendez-vous d’affaires ont eu lieu durant cette journée. D’autres sous format digital se poursuivront sur la plateforme du Club Afrique Développement.

Le programme SUFAWE est une initiative du Club Afrique Développement du groupe Attijariwafa bank, visant la promotion de l’entrepreneuriat féminin sur le Continent, fer de lance de la croissance et du développement, à travers notamment l’intégration dans les corridors d’affaires du réseau des banques du Groupe présent dans 16 pays en Afrique, l’accompagnement et la structuration des projets des femmes entrepreneures, et l’exploitation des outils et des services du Club Afrique Développement pour la création d’opportunités d’affaires et de valeur ajoutée.

À cet égard, le groupe Attijariwafa bank, la BAD (Banque Africaine de Développement), et plusieurs associations patronales féminines, ont signé en 2019, à l’occasion de la 6e édition du Forum International Afrique Développement à Casablanca, une convention de partenariat portant sur l’accompagnement des femmes entrepreneures africaines.

Cette mission du Club Afrique Développement est la 32e du genre sur le Continent depuis la création du Club Afrique Développement en 2016. La SCB Cameroun, à travers le CAD Cameroun, poursuit son engagement au service des entreprises camerounaises et en faveur de la promotion des opportunités de développement à l’échelle du pays et de l’Afrique.

Le Club Afrique Développement (CAD) du groupe Attijariwafa bank est une plateforme fédérant les communautés d’affaires, dirigeants, représentants publics en vue de catalyser les opportunités d’affaires, de dynamiser de manière pragmatique les investissements à l’échelle du Continent. Le CAD compte aujourd’hui près de 3 000 membres actifs d’Afrique et des pays partenaires.

Publiés récemment

Korhogo : ouverture de Tiegnin garage auto, première concession automobile du nord

Korhogo : ouverture de Tiegnin garage auto, première concession automobile du nord


Contribution : Les hallucinations délirantes du putschiste du Burkina.

Contribution : Les hallucinations délirantes du putschiste du Burkina.


Mots clés :groupe Attijariwafa bankSUFAWEzone cemac


À lire aussi