Afrikipresse
Opinion

À mon avis… Yaya Touré et la presse sportive anglaise…

À mon avis… Yaya Touré et la presse sportive anglaise…
Publié le
Par
Ben Ismael
Lecture 2 minutes

Voilà Yaya Touré, footballeur international ivoirien, résident en Angleterre honoré par la presse sportive locale. ” Une surface ” de reconnaissance professionnelle exprimée par les différents médias sportifs du royaume dirigé par le roi Charles 3. Félicitations à la presse sportive anglaise, appuyée par la fédération anglaise de football. 

À mon avis, Yaya Touré, a été un joueur exemplaire. Avec une solide implantation morale de qualité sur les différents stades anglais. Aussi, l’international ivoirien a réussi à sortir la presse sportive anglaise de sa  traditionnelle «neutralité» professionnelle à l’égard du football anglais et des joueurs africains en exercice dans le championnat africain. 

Sans  surprise , la presse sportive anglaise a apporté  ses félicitations et son soutien à Yaya Touré : surtout à sa crédibilité de joueur professionnel. Sans fausse honte, Yaya Touré le doit particulièrement à son équipe  Manchester City, sous le maillot numéro 42. Grâce à l’international ivoirien, Manchester City disposait d’une implantation sportive massive du football anglais en Côte d’Ivoire. 

Lire aussi » À mon avis… Le  monde : «Ses maux» et «ses mots»

Il ne faut pas oublier aussi que, cet excès de réussite et de confiance internationale, assorti du rayonnement de Manchester City, a été payant grâce à l’Asec Mimosa, son équipe d’origine en Côte d’Ivoire, présidée par l’avocat, maître Roger Wognin, absent à l’hommage rendu par la presse sportive Anglaise. Il faut être honnête, l’avocat dirigeant de l’Asec, reste une «pièce d’identité» du football ivoirien pendant ces trente dernières années. L’homme est demeuré serein et calme, toujours au-dessus de la mêlée, des difficultés des résultats qui frappent parfois l’Asec. 

Mais, où est passée la presse sportive ivoirienne ? Nous citons Jean-Keïta, Ediémou Jacob, Eustache Manglé, Traoré Abdoulaye, Pokou Laurent, Kallet Bially, Idrissa Tasman, Guy Cissoko et Edmond Cissoko. Ils sont nombreux ceux que la presse sportive ivoirienne d’aujourd’hui qualifie “d’anonyme”. C’est vrai que, les journalistes sportifs actuels, n’étaient pas de «service». Mais, incontestablement, ils ont rendu de « loyaux services» au football ivoirien. 

Autrement dit, que fait la presse sportive ivoirienne de Copa Barry, Didier Drogba, Kalou Bonaventure, Kolo Touré, Alain Gouaméné, Gadji Céli ? Ces joueurs qui ont fait vivre d’émotions intenses sur plusieurs stades. 

par Ben Ismael

Publiés récemment

Amélioration des performances économiques : Alain Kouadio veut apporter sa connaissance de l’écosystème entrepreneurial

Amélioration des performances économiques : Alain Kouadio veut apporter sa connaissance de l’écosystème entrepreneurial


Football-Ligue 2 ivoirienne : US Tchologo-Africa la bataille de la dernière chance 

Football-Ligue 2 ivoirienne : US Tchologo-Africa la bataille de la dernière chance 


Gestion publique : Un colloque international sur la “Gouvernance et Innovation’’ ouvert

Gestion publique : Un colloque international sur la “Gouvernance et Innovation’’ ouvert


Société  d’économétrie : Les défis de l’emploi en Afrique au cœur des échanges

Société  d’économétrie : Les défis de l’emploi en Afrique au cœur des échanges


L’Imprimatur par Bamba Alex Souleymane – Il faut protéger les présidents africains

L’Imprimatur par Bamba Alex Souleymane – Il faut protéger les présidents africains


Hôpital Mère-Enfant de Bingerville : La maison de transit pour enfant malade du cancer inaugurée ce jeudi en présence de Mme Dominique Ouattara 

Hôpital Mère-Enfant de Bingerville : La maison de transit pour enfant malade du cancer inaugurée ce jeudi en présence de Mme Dominique Ouattara 



À lire aussi