Afrikipresse
Non classé

Stade Olympique d’Ébimpé : Ce que l’Ambassade de Chine a dit après la conférence de presse de la Directrice Générale de l’ONS

Stade Olympique d’Ébimpé : Ce que l’Ambassade de Chine a dit après la conférence de presse de la Directrice Générale de l’ONS
Publié le
Par
Adou Mel
Lecture 2 minutes

Un jour après la conférence de presse de la Directrice Générale de l’Office National des Sports (ONS), Mariame Koné Yoda, l’Ambassade de la République Populaire de Chine, a dans une déclaration de son porte-parole mardi 14 décembre 2021, apporté des précisions sur le chapitre Stade Olympique d’Ebimpé

Déclaration du porte-parolede l’Ambassade de Chine en Côte d’Ivoire

L’Ambassade de Chine en Côte d’Ivoire a noté le reportage, publié le 14 décembre 2021 dans le quotidien Fraternité Matin et d’autres organes de presse ivoirienne, sur une conférence de presse animée par les départements sportifs compétents ivoiriens. Selon le reportage, le gouvernement ivoirien investira 20 milliards de francs CFA pour des travaux du Stade Olympique d’Ebimpé, construit avec un don du gouvernement chinois, de sorte qu’il puisse répondre aux normes édictées par la CAF et la FIFA pour l’organisation de la CAN 2023. Au nom de l’Ambassade de Chine en Côte d’Ivoire, je tiens à donner des informations complémentaires en la matière :

Le projet du Stade Olympique d’Ebimpé a été conçu pour abriter des matchs non seulement de football mais aussi d’athlétisme (courses à pied, sauts, lancers…) dans le cadre des Jeux de la Francophonie de 2017. L’étude de faisabilité accomplie en août 2013, le projet a été officiellement établi en 2014.

Le communiqué de la FIF qui enfonce la présidente Mariam Dao Gabala

Avant le démarrage des travaux de construction, le groupe BCEGC, entreprise chinoise chargée de la construction du projet, et les départements compétents ivoiriens se sont mis d’accord sur les documents de conception. Le groupe BCEGC a strictement respecté ces documents dans l’exécution des travaux. Le projet a procédé à l’acceptation finale en octobre 2020 et en décembre de la même année, ce stade a été officiellement remis au gouvernement ivoirien.

Tous les projets de don du gouvernement chinois s’exécutent selon les normes chinoises. La Chine a réalisé plus de mille projets complets de ce genre en Afrique. La qualité de ces projets sont appréciée par les pays bénéficiaires. 

L’Ambassade de Chine en Côte d’Ivoire demande toujours aux entreprises chinoises concernées de ce projet de maintenir des échanges étroits avec les départements compétents ivoiriens et d’honorer les garanties en conformité avec le contrat d’entretien, de sorte que ce projet puisse contribuer au développement du football et des autres sports ivoiriens.

Publiés récemment

Guiglo – Le député Guy Marc Sérodé depuis Zouan: “Ouattara est en roue libre dans le Cavally”

Guiglo – Le député Guy Marc Sérodé depuis Zouan: “Ouattara est en roue libre dans le Cavally”


Fake news : Affaire Armée française à Korhogo, Chris Yapi  a encore menti

Fake news : Affaire Armée française à Korhogo, Chris Yapi  a encore menti


État de la nation 2024 : ce qu’il faut retenir du message du président Alassane Ouattara ce mardi devant le Parlement (Philippe Kouhon)

État de la nation 2024 : ce qu’il faut retenir du message du président Alassane Ouattara ce mardi devant le Parlement (Philippe Kouhon)


Chronique – Géopolitique, géoéconomie, géostratégie : Le nouvel ordre mondial oblige l’Afrique à penser differemment son rapport à la mondialisation

Chronique – Géopolitique, géoéconomie, géostratégie : Le nouvel ordre mondial oblige l’Afrique à penser differemment son rapport à la mondialisation


Tournoi de lutte traditionnelle à Bouaké : Amadou Koné félicite les Ivoiriennes Céline et Amy grands vainqueurs

Tournoi de lutte traditionnelle à Bouaké : Amadou Koné félicite les Ivoiriennes Céline et Amy grands vainqueurs


LYS Sassandra : raisons d’une saison difficile en 2023-2024 et promesses (Mamadou Dia)

LYS Sassandra : raisons d’une saison difficile en 2023-2024 et promesses (Mamadou Dia)



À lire aussi