Afrikipresse
Afrique

Sommet Russie – Afrique : La société civile L’AFRICANISME invite les dirigeants africains à plus de responsabilités

Sommet Russie – Afrique : La société civile L’AFRICANISME invite les dirigeants africains à plus de responsabilités
Publié le
Par
Yaya Kanté
Lecture 4 minutes

La société civile L’AFRICANISME invite les dirigeants africains ayant pris part au Sommet Russie – Afrique à plus de responsabilités.

Dans une déclaration publiée le lundi 31 juillet 2023, la société civile L’AFRICANISME s’inquiète de la nature des engagements de la Russie envers l’Afrique. Elle rappelle les promesses non tenues par Moscou lors du précédent sommet, condamne la présence de putschistes à la rencontre et le soutien dont ils bénéficient de la part du Kremlin. Par ailleurs, l’organisation invite les dirigeants africains à plus de responsabilités et le président russe à écouter les diverses voix du continent. Ci-dessous l’intégralité de la déclaration.

DÉCLARATION SUR LE SOMMET RUSSIE AFRIQUE

La société civile L’AFRICANISME invite les dirigeants céréaliers africains à plus de responsabilités.

C’est avec intérêt que l’organisation La société civile L’Africanisme a suivi le sommet Russie Afrique qui s’est tenu du 27 au 28 Juillet 2023 à Saint Petersburg, en Russie.

La société civile L’AFRICANISME a écouté, les interventions aussi bien du président Vladimir Poutine, que celles de ses invités venus du continent africain pour l’occasion.

Ces interventions ont achevé de nous convaincre que ce sommet prometteur à sa première édition semble s’éloigner de ses objectifs initiaux. 

Pour rappel, le premier sommet Russie Afrique d’octobre 2019, à Sotchi qui avait connu une participation africaine plus importante au plus haut niveau, avait été l’occasion pour Vladimir Poutine d’égrener un chapelet à la Prévert de promesses non tenues, avec notamment soixante-quatre (64) accords signés et non exécutés, dont l’exportation des céréales par la Mer noire.

Cette fois à Saint Petersburg une autre série de promesses a été évoquée : la distribution gratuite de 25 mille tonnes à 50.000 tonnes de céréales au Burkina Faso, au Mali, au Zimbabwe, à la Somalie, à la Centrafrique et à l’Érythrée.

Nous notons une initiative d’une autre époque, de la part de la Russie, à travers son président, à l’égard de l’Afrique. 

Nous déplorons en Russie la consécration du règne de cette « Afrique » qui depuis quelques années alimente des propagandes, célèbre l’instabilité, actionne et affectionne les coups d’État et organise sans aucune gêne le retard économique, humain et politique de tout un continent.

La société civile L’AFRICANISME est préoccupée par cette volonté de garder l’Afrique dans une posture d’éternelle assistée.

L’Afrique n’a pas besoin que des CÉRÉALES RUSSES. 

D’ailleurs les uns ont parlé d’énergie nucléaire, quand d’autres ont parlé de la réforme des Nations unies sans obtenir d’engagement de la Russie dans ce sens. 

Face à cette situation, la société civile L’AFRICANISME 

-dénonce l’esprit de mendicité de certains acteurs étatiques africains sous couvert de souveraineté, 

-dénonce la présence des putschistes à ce sommet,

-dénonce le non-respect des engagements pris lors du sommet précédent. 

Par ailleurs, la société civile L’Africanisme condamne des propos qu’elle considère comme insultants, irrévérencieux à l’égard du continent africain, de la part du chef de la transition Burkinabè qui n’a reçu aucun mandat pour parler aux noms des peuples du Burkina Faso, encore moins de la jeunesse africaine. 

Veut-on donner en héritage à la jeunesse la haine de la démocratie, de l’État de droit, de l’accession au pouvoir par la paix, la non-violence, lorsqu’un putschiste s’érige en porte-parole de la jeunesse du continent ?

Au regard de ces constats, la société civile L’Africanisme 

-invite le Président Vladimir Poutine à comprendre qu’il est lui-même, un chef d’État qui organise des élections dans son pays, qui respecte une constitution et qui essaie d’autoriser une vie politique plus ou moins démocratique dans son pays, de façon générale

À ce titre, le Président Poutine ne doit pas se faire complice et parrain des putschistes qui déstabilisent notre continent.

Nous savons le sort que lui-même réserve aux tentatives de putsch et aux menaces contre l’autorité et la sûreté de l’État. 

Alors pourquoi n’a-t-il pas la même fermeté à l’égard des Africains et Africaines tenté (e)s par l’aventure non constitutionnelle ou militaire au mépris des droits de l’homme et du droit à l’autodétermination des peuples ?

L’Afrique est plurielle et la Russie gagnerait à être à l’écoute de toutes les voix africaines et non seulement d’un groupuscule haineux et extrémiste à sa solde. 

Par ailleurs, la société civile L’AFRICANISME 

-invite les chefs d’État africains à plus de dignité et d’honneur qui forment le témoignage à transmettre aux futures générations.

Les Céréales ne remplaceront pas les miroirs et le sel ni la dignité de notre continent qui n’est pas à brader aux mieux offrant ! 

Vive l’Afrique

Vive le Mouvement africaniste pour un humanisme africain digne et authentique 

Pour la société civile L’AFRICANISME, le Président 

Wakili Alafé 

Abidjan le 31 Juillet 2023

Publiés récemment

Amélioration des performances économiques : Alain Kouadio veut apporter sa connaissance de l’écosystème entrepreneurial

Amélioration des performances économiques : Alain Kouadio veut apporter sa connaissance de l’écosystème entrepreneurial


Football-Ligue 2 ivoirienne : US Tchologo-Africa la bataille de la dernière chance 

Football-Ligue 2 ivoirienne : US Tchologo-Africa la bataille de la dernière chance 


Gestion publique : Un colloque international sur la “Gouvernance et Innovation’’ ouvert

Gestion publique : Un colloque international sur la “Gouvernance et Innovation’’ ouvert


Société  d’économétrie : Les défis de l’emploi en Afrique au cœur des échanges

Société  d’économétrie : Les défis de l’emploi en Afrique au cœur des échanges


L’Imprimatur par Bamba Alex Souleymane – Il faut protéger les présidents africains

L’Imprimatur par Bamba Alex Souleymane – Il faut protéger les présidents africains


Hôpital Mère-Enfant de Bingerville : La maison de transit pour enfant malade du cancer inaugurée ce jeudi en présence de Mme Dominique Ouattara 

Hôpital Mère-Enfant de Bingerville : La maison de transit pour enfant malade du cancer inaugurée ce jeudi en présence de Mme Dominique Ouattara 



À lire aussi