Afrikipresse
Économie

Grève dans le secteur des Transports : Comment Amadou Koné a convaincu Dockers, contrôleurs aériens, impactés du métro, chauffeurs ect (Côte d’Ivoire)

Grève dans le secteur des Transports : Comment Amadou Koné a convaincu Dockers, contrôleurs aériens, impactés du métro, chauffeurs ect (Côte d’Ivoire)
Publié le
Par
Philippe Kouhon
Lecture 4 minutes

Le secteur des transports aussi vaste que ses acteurs et activités est le plus exposé de tous les secteurs d’activités économiques au monde. Des mouvements d’humeur des contrôleurs aériens de l’ASECNA (transport aérien) au préavis de grève des Dockers ivoiriens (transport maritime) en passant par une population impactée par la ligne 1 du métro d’Abidjan (transport ferroviaire) ou encore par l’ajustement des prix du carburant (transport terrestre), le ministre ivoirien des Transports Amadou Koné s’est toujours montré disponible à discuter avec les populations impactées afin de trouver une issue favorable et profitable pour toutes les parties concernées.

Le ministre Amadou Koné en charge des transports aérien, ferroviaire, maritime et terrestre peut être fier de son tempérament, son sens d’écoute et sa disponibilité à chaque crise dans son département ministériel. Calme, intelligent et disponibilité sont les valeurs qui l’incarnent et qui font de lui l’interlocuteur privilégié et respectueux des acteurs du monde des transports en Côte d’Ivoire et dans la sous-région. 

Comment Amadou Koné a éteint quatre (4) foyers de tensions en moins de deux mois  

«  Son point fort c’est le dialogue, l’écoute et des solutions concertées », nous apprend un membre du cabinet du ministère ivoirien des Transports, parlant du ministre Amadou Koné. Et il n’a pas tort.  A chaque crise, le ministre Amadou Koné ne perd pas le temps à se rendre sur le terrain ou à ouvrir ses bureaux à la discussion. 

Et si beaucoup de ses visiteurs se plaignent de la longue attente avant de les recevoir, c’est parce que Amadou Koné est pratiquement tout le temps en Réunion ou en réflexion sur une situation d’urgence.

Des préavis de grève des Dockers ivoiriens et des contrôleurs aériens de l’ASECNA en passant par l’absence de  grognes des habitants des bâtiments 27, 28 et 29 de Port-Bouët  derrière Waf impactés par le métro d’Abidjan ou encore la gestion du mécontentement des  chauffeurs suite à l’ajustement des prix du carburant ect, Amadou Koné a su allier fermeté et diplomatie pour rassurer et obtenir une suite favorable .

Les Dockers lèvent leur préavis de grève 

La fédération des syndicats Dockers pour le renouveau (FSDR) a été reçue le vendredi 21 octobre 2022 par le ministre Amadou Koné à son cabinet sis à l’immeuble Postel 2001 Abidjan-Plateau.

Cette rencontre fait suite à plusieurs mouvements de perturbation dans les ports d’Abidjan et de San-Pedro le jeudi 20 octobre 2022 avant même la date d’exécution du préavis de grève des Dockers prévue pour le lundi 24 octobre 2022. Elle a en outre permis au ministre Amadou Koné d’anticiper et de rassurer tout le monde.

« À l’issue des échanges qui se sont déroulés dans une ambiance emprunte de franchise , le ministre Amadou Koné a rassuré les Dockers quant à la suite à donner à leurs différents points de revendications dont il a connaissance…En accord avec la base, tout en réitérant notre confiance au ministre Amadou Koné, la FSDR décide de lever son préavis de grève à compter de ce vendredi 21 octobre 2022 et de s’inscrire avec les autres organisations des Dockers dans la vision du gouvernement », dit le communiqué signé par la FSDR.

Grève des contrôleurs aériens de l’ASECNA 

Suite à la réunion des Ministres de l’Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA) à Dakar au Sénégal le 17 octobre 2022, Amadou Koné et ses pairs ont  obtenu la levée du préavis de grève des contrôleurs aériens qui avait impacté du 23 au 25 septembre 2022 le ciel africain, ce à compter du 20 octobre 2022. Le communiqué du bureau Exécutif de l’union des syndicats des contrôleurs aériens de l’ASECNA (USYCAA) là aussi parle  d’une confiance retrouvée afin de restaurer un climat social serein et favorable à un dialogue constructif.

D’ailleurs, il nous revient que ses prises de position empruntes de fermeté et de sagesse ont permis après 12h de réunion, de lever le mot d’ordre de grève. C’est donc à juste titre que les responsables de l’USYCAA ont tenu dès le retour du  Ministre  Amadou Koné de Dakar , à venir le saluer et le remercier pour le dénouement heureux de la grave crise que traversait l’agence.

Ajustement des prix du carburant et les impactés du métro d’Abidjan 

 La libération des emprises impactées par le projet du métro d’Abidjan et l’ajustement des prix du carburant auraient pu provoquer un vaste mouvement d’humeur.  Mais là encore c’est sans tambour ni trompette que le ministre Amadou Koné a géré cette situation d’ordre social et économique avec toujours la même méthode : rencontrer, écouter et rassurer.

Sur la libération des emprises d’Anyama à Port Bouet, ce qui semblait être une poudrière,  avec l’appui du Premier Ministre ACHI Patrick, est entrain d’être achevé sans accroc majeur, toujours par la force de la persuasion et le dialogue constant.

Sercom Ministère des Transports 

Publiés récemment

Levée de corps de Fanny Ibrahima : Amadou Koné annonce des hommages à Bouaké 

Levée de corps de Fanny Ibrahima : Amadou Koné annonce des hommages à Bouaké 


Amélioration des performances économiques : Alain Kouadio veut apporter sa connaissance de l’écosystème entrepreneurial

Amélioration des performances économiques : Alain Kouadio veut apporter sa connaissance de l’écosystème entrepreneurial


Football-Ligue 2 ivoirienne : US Tchologo-Africa la bataille de la dernière chance 

Football-Ligue 2 ivoirienne : US Tchologo-Africa la bataille de la dernière chance 


Gestion publique : Un colloque international sur la “Gouvernance et Innovation’’ ouvert

Gestion publique : Un colloque international sur la “Gouvernance et Innovation’’ ouvert


Société  d’économétrie : Les défis de l’emploi en Afrique au cœur des échanges

Société  d’économétrie : Les défis de l’emploi en Afrique au cœur des échanges


L’Imprimatur par Bamba Alex Souleymane – Il faut protéger les présidents africains

L’Imprimatur par Bamba Alex Souleymane – Il faut protéger les présidents africains



À lire aussi