Afrikipresse
SportSports

Pourquoi je n’ai pas couru aux jeux de la Francophonie : entretien à #Abidjan2017 avec Meïté Ben Youssef

Pourquoi je n’ai pas couru aux jeux de la Francophonie : entretien à #Abidjan2017 avec Meïté Ben Youssef
Publié le
Par
Charles Kouassi
Lecture 3 minutes

Le sprinteur ivoirien, Meïté Ben Youssef, était à Abidjan lors des 8e jeunes de la francophonie disputés du 21 au 30 juillet 2017. Avant de prendre son vol pour Londres en Angleterre où il prendra part aux Mondiaux d’athlétisme 2017, il s’est confié à Afrikipresse à qui il a donné les raisons de sa non participation aux jeux. Il a également saisi l’occasion pour dévoiler ses ambitions pour les championnats du monde.

Qu’est ce qui explique votre présence à Abidjan, alors que nous sommes à quelques jours des Mondiaux d’athlétisme ?

D’abord, je suis ivoirien, donc je viens régulièrement au pays. Mais je suis surtout là pour me ressourcer, à quelques jours des Championnats du monde d’athlétisme, comme vous le dites ci-bien. C’est une compétition qui tient à cœur tout athlète de haut niveau. Comme vous le savez, elle aura lieu cette année à Londres en Angleterre, du 5 au 23 août 2017.

Comment se passe votre préparation et quel objectif visez-vous à ces Mondiaux ?

Comme tout athlète, l’objectif reste la médaille. On a tous envie de décrocher une médaille pour le pays, quelle que soit sa couleur. Je travaille à cela. Je suis en pleine préparation de cet important rendez-vous, qui va réunir tous les meilleurs athlètes de la planète. Je suis de ceux qui pensent qu’Abidjan est l’endroit idéal pour se préparer. Je suis donc là pour la suite de ma préparation. Et pour l’heure, tout se passe très bien.

Pourquoi n’avez-vous pas participé aux Jeux de la Francophonie, alors que Ta Lou Marie-Josée et Koffi Hua,qui seront aussi à Londres, y ont pris part ?

Écoutez, chacun a son planning. J’ai décidé de ne participer à ces jeux pour laisser la place aux jeunes. Je pense à cette jeune génération qui va nous succéder. Il faut leur laisser l’occasion de s’exprimer. J’ai décidé de laisser les jeunes loups s’exprimer, se faire connaître par le public. C’est ce qui s’est passé. Et je suis très heureux pour des espoirs comme Cissé Gué Arthur (médaillé d’argent aux 100 et 200 m, puis médaillé d’or au relais 4X100 m) et Tchan Bi Tchan (médaillé d’or au relais 4X100 m), qui ont réussi à prendre une place dans le cœur des Ivoiriens à l’occasion de ces Jeux. Je suis content pour eux et le résultat qu’ils ont fait. C’est pour ça que je n’ai pas souhaité participer à ces jeux.

Vous avez suivi les jeux du début jusqu’à la fin. Comment jugez-vous l’organisation ?

Elle était superbe. J’ai été plus épaté par la qualité de la cérémonie d’ouverture. Honnêtement, je ne m’attendais pas à une cérémonie d’une telle envergure. C’était exceptionnel. La mobilisation était également effective. Le public abidjanais s’est approprié ces jeux. Il était présent à toutes les compétitions, qu’elles soient sportives ou culturelles. Je peux dire que la Côte d’Ivoire a réussi le pari de l’organisation. Aussi, en se classant 6e au classement général sur 33 pays participants (avec 6 médailles d’or, 8 médailles d’argent et 5 de bronze), la Côte d’Ivoire réalise un bon résultat. Ce fut une belle fête.

Entretien réalisé par Jean-Hubert Koffo

Publiés récemment

Amélioration des performances économiques : Alain Kouadio veut apporter sa connaissance de l’écosystème entrepreneurial

Amélioration des performances économiques : Alain Kouadio veut apporter sa connaissance de l’écosystème entrepreneurial


Football-Ligue 2 ivoirienne : US Tchologo-Africa la bataille de la dernière chance 

Football-Ligue 2 ivoirienne : US Tchologo-Africa la bataille de la dernière chance 


Gestion publique : Un colloque international sur la “Gouvernance et Innovation’’ ouvert

Gestion publique : Un colloque international sur la “Gouvernance et Innovation’’ ouvert


Société  d’économétrie : Les défis de l’emploi en Afrique au cœur des échanges

Société  d’économétrie : Les défis de l’emploi en Afrique au cœur des échanges


L’Imprimatur par Bamba Alex Souleymane – Il faut protéger les présidents africains

L’Imprimatur par Bamba Alex Souleymane – Il faut protéger les présidents africains


Hôpital Mère-Enfant de Bingerville : La maison de transit pour enfant malade du cancer inaugurée ce jeudi en présence de Mme Dominique Ouattara 

Hôpital Mère-Enfant de Bingerville : La maison de transit pour enfant malade du cancer inaugurée ce jeudi en présence de Mme Dominique Ouattara 


Mots clés :Côte d'IvoireJeux de la FrancophonieMeité Ben Youssef


À lire aussi