Afrikipresse
Société

Pose de la première pierre du Chu d’Abobo : Patrick Achi annonce «le plus grand hôpital de Côte d’Ivoire»

Pose de la première pierre du Chu d’Abobo : Patrick Achi annonce «le plus grand hôpital de Côte d’Ivoire»
Publié le
Par
Yaya Kanté
Lecture 11 minutes

La grande commune d’Abobo au nord d’Abidjan sera bientôt dotée d’un centre hospitalier universitaire (CHU). La pose de la première pierre de cet établissement sanitaire de référence a été effectuée par le Premier ministre ivoirien Patrick Achi le samedi 30 juillet 2022.

Patrick Achi, a procédé à la pose la première pierre du CHU d’Abobo le samedi 30 juillet 2022. La construction de cet hôpital universitaire portera à 4 le nombre de CHU dans la capitale économique du pays. Il permet d’offrir une meilleure prise en charge sanitaire des populations. Ci-dessous l’intégralité du discours du Premier ministre.

  • Madame la Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères, Maire de la Commune d’Abobo ;
  • Monsieur le Ministre de la Santé, de l’Hygiène Publique et de la Couverture Maladie Universelle ;
  • Mesdames et Messieurs les Membres du Gouvernement ;
  • Monsieur le Ministre Gouverneur du District d’Abidjan ;
  • Mesdames et Messieurs les élus ;
  • Monsieur le Directeur Général de la BADEA ;
  • Monsieur le Représentant du Fonds Saoudien ;
  • Monsieur le Directeur Général du Bureau National d’Etudes Techniques et de Développement (BNETD) ;
  • Mesdames et Messieurs les acteurs du projet ;
  • Honorables Notabilités d’Abobo ;
  • Vénérés guides religieux ;
  • Chères Populations de la grande Commune d’Abobo ;
  • Chers parents de la grande Commune d’Abobo ;
  • Chers amis de la presse ;
  • Mesdames et Messieurs,  

Abobo une commune chère au président Alassane Ouattara

Quel plaisir et quel honneur pour moi d’être ici parmi vous aujourd’hui, à Abobo, pour cette cérémonie de pose de la première pierre du CHU d’Abobo ! C’est un jour important, un jour de progrès, un jour attendu avec ferveur pour cette commune si chère à notre cœur, si chère au cœur de la Ministre d’État, ma sœur Kandia, si chère au cœur du Président de la République, SEM. Alassane Ouattara !

Oui, nous savons à quel point, ce jour n’est pas un jour comme les autres pour Abobo, pour Abidjan et pour le pays tout entier. En effet, avec le lancement des travaux de ce qui sera demain le plus grand hôpital de Côte d’Ivoire, nous nous engageons plus que jamais à satisfaire ce droit humain fondamental de vivre pour les Ivoiriens en bonne santé, avec dignité et sérénité.

Chers populations d’Abobo, mes premiers mots seront donc d’abord pour vous. Ils seront des mots de remerciements sincères pour l’accueil enthousiaste qui nous est réservé aujourd’hui. Vos chants, vos danses, vos paroles lumineuses et colorées nous touchent et nous laisseront des souvenirs marquants. Je veux aussi saluer et remercier votre patience face à un démarrage de ces travaux plus tardif qu’attendu.
Désormais, avec un financement mobilisé auprès de partenaires fidèles, des entreprises de travaux sélectionnées, la machine est lancée. Elle ne s’arrêtera plus, je vous le promets !

Chères populations, je sais aussi qu’au travers de ma modeste personne, c’est le témoignage vibrant de votre adhésion à la politique de développement du Président de la République, SEM Alassane OUATTARA, pour bâtir une Côte d’Ivoire prospère et toujours plus solidaire ! Alors oui, merci, merci à vous, merci pour tout !

Hommage à Hamed Bakayoko,ancien maire d’Abobo et ancien Premier ministre

Je veux aussi traduire devant vous ma gratitude au Ministre d’Etat, Ministre des Affaires Etrangères et Maire de la grande Commune d’Abobo, notre sœur Kandia. Je connais son dévouement pour Abobo et la force de sa volonté pour en améliorer la qualité de vie. En cela, elle est la digne héritière de notre « Golden Boy », notre frère, Hamed BAKAYOKO. Ce maire et Premier ministre que le destin nous a enlevé bien trop tôt. Cet ami de tous, qui insufflait l’énergie et la bonne humeur à chacun. Cet être généreux qui était toujours là pour aider, écouter ou conseiller. Il nous manque tant. Mais sa force vitale nous inspire et son esprit bienveillant, nous le sentons, est avec nous aujourd’hui. Il illumine notre cérémonie, comme il continuera de guider nos pas !

Mesdames et Messieurs, Chères Populations,

Le CHU d’Abobo, future infrastructure hospitalière phare du pays, est une preuve majeure de notre action résolue dans le domaine de la santé. Celle-ci a été érigée au rang de priorité stratégique par le Chef de l’État, parce qu’elle est un levier essentiel de développement du capital humain et donc du progrès économique et social d’une nation.

Depuis 2012, sous son leadership, nous avons recruté des milliers de personnels sur tout le territoire et permis l’accès de tous aux soins primordiaux avec la Couverture Maladie Universelle, qui bénéficie désormais à des millions d’Ivoiriens.

Un programme hospitalier de 850 milliards de FCFA sur l’ensemble du pays

Produisant des effets notables, notamment dans la vaccination de nos enfants ou la baisse du taux de mortalité maternelle, notre action dans la Santé a été renforcée par l’adoption, en 2017, d’un programme hospitalier de 850 milliards de FCFA, prévoyant la construction de 20 hôpitaux et la réhabilitation de 22 d’entre eux, ainsi que la construction et la réhabilitation de centaines d’Établissements Sanitaires de Premier Contact, eux qui prennent en charge les premiers diagnostics, les premiers traitements, les premières urgences.

Cette action volontariste pour une santé publique plus efficace, avec des plateaux techniques de meilleure qualité, mieux répartis sur notre territoire et des personnels plus nombreux et mieux formés, trouve son prolongement dans notre Plan National de Développement 2021-2025, avec un montant cumulé de plus de 1000 milliards de FCFA pour les projets en faveur de la santé !

Et les actes sont là. Chacun le voit et peut le toucher du doigt. Au cours des derniers mois, nous avons ainsi inauguré les CHR d’Aboisso, Adjamé, Daloa, Adzopé et San Pedro. Nous avons mis en service les Hôpitaux Généraux de Yopougon Attié et de Méagui, le Service de Gynécologie du CHU de Treichville, les urgences du CHR de Séguéla et de l’Hôpital Général de Daoukro ou encore, le service d’imagerie du CHR d’Abengourou.

Nous avons lancé les travaux du Centre d’Oncologie de Bassam. Bientôt suivront les inaugurations des CHR de Man, de Bouaké, de Katiola, de Boundiali, de l’Hôpital Général de Danané, de celui de Kouto ou encore, l’Institut de Cardiologie de Bouaké et le nouveau bloc obstétrical et pédiatrique du CHU de Cocody.

Dans plusieurs autres localités ciblées, d’autres projets sont en phase de démarrage ou d’études : celui de l’Hôpital Général d’Abobo Sud, ici même à proximité du marché, ceux des CHR de Minignan, d’Odienné ou de Dabou, ceux des Hôpitaux généraux de Kong et Yopougon Ouest.

A Yamoussoukro et Korhogo, les phases 1 des travaux de réhabilitation des CHR ont été livrées. Les phases 2 sont en cours de réalisation. Quant à la réhabilitation du CHU de Yopougon, les travaux de la phase 1 sont bien avancés et ceux de la phase 2 se feront concomitamment, pour une livraison totale programmée à la fin 2023.

Enfin, dans le cadre du PsGouv2 lancé en janvier selon la volonté du Président de la République, SEM. Alassane Ouattara, un programme de construction de plus 200 Établissements Sanitaires de Premier Contact et la réhabilitation de 400 d’entre eux est en cours réalisation.

former plus de personnel de santé et assurer la maintenance des infrastructures

Alors oui, Mesdames et Messieurs, nous pouvons dire que la carte sanitaire du pays se transforme à marche forcée, pour le bien-être de nos compatriotes et la réalisation de la Côte d’Ivoire Solidaire, si chère au Président de la République !

En parallèle de la réalisation de ces nouvelles infrastructures, deux sujets devront faire l’objet d’attentions particulières. Le 1er sujet, c’est la politique des ressources humaines de santé, pour compléter de façon accélérée les effectifs là où les déficits sont plus marqués. Le 2e sujet, c’est la politique d’entretien et de maintenance des infrastructures et des équipements sanitaires qui doit être améliorée, avec pour objectif la durabilité des investissements, la qualité de l’accueil et des soins délivrés.

Je veux ici saluer l’engagement du Ministre de la Santé face à l’immensité de la mission confiée. Je sais pouvoir compter sur lui pour mobiliser ses équipes, accélérer les projets, exiger toujours plus de résultats. Parce que nous ne travaillons que dans un but unique : permettre à nos concitoyens de mieux vivre, plus longtemps, en meilleure santé ! Et nous ne pouvons tout simplement pas échouer !

Mesdames et Messieurs,
Chères populations d’Abobo,

Chu d’Abobo, le plus grand hôpital de Côte d’Ivoire

Le futur CHU, d’un volume total de 600 lits, sera le plus important du pays. Il incarnera ce que la Côte d’Ivoire sait faire de mieux en termes de santé, ce que la Côte d’Ivoire veut faire de mieux en termes de prise en charge du bien-être de ses concitoyens.

Il mettra un accent particulier sur les femmes et les enfants, au travers de services de pédiatrie et de néonatalogie de pointe. Outre ce pôle Mère-Enfant, le CHU d’Abobo disposera de 5 autres pôles : le Pôle Tête et cou ; le Pôle Ostéo-articulaire ; le Pôle Abdomen ; le Pôle Médecine général et le Pôle infectieux.

Ainsi structuré, le futur CHU viendra renforcer puissamment le dispositif hospitalier universitaire d’Abidjan, aux côtés de ceux de Cocody, Yopougon et Treichville. Mais il mettra également notre pays au niveau des plus grands centres hospitaliers universitaires africains et mondiaux, avec comme caractéristiques clés : un rôle stratégique sur l’enseignement et la formation, la recherche clinique pour le développement de soins de qualité et même les interventions les plus pointues qui soient, celles des transplantations d’organes.

un chu d’un coût de 80 milliards de FCFA

Le coût de ce CHU est d’environ 80 milliards de CFA, répartis entre le Fonds Saoudien de Développement, la Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique et l’État de Côte d’Ivoire, dont près de 53 milliards pour la construction à proprement parler, hors équipements. Je veux ici remercier sincèrement ces partenaires financiers fidèles, pour leur soutien précieux, leur attention constante et leur fine compréhension de nos enjeux.

Je veux également encourager l’entreprise Consolidated Contractors Group, attributaire du marché de travaux pour le CHU. Je compte sur leur professionnalisme et leur rigueur dans les travaux réalisés comme dans le respect absolu des délais contractuels que nous avons fixés.

Ceux-ci sont de 36 mois à compter de ce jour. L’inauguration du Centre Hospitalier Universitaire d’Abobo le Mardi 1er Juillet 2025, est une date d’ores et déjà fixée dans nos agendas, une date d’ores et déjà gravée dans les esprits et les cœurs de nos populations. Nous savons donc que vous serez au rendez-vous, sous la vigilance exigeante du Ministre de la Santé, de ses équipes que je salue et encourage, ainsi que du BNETD, au rôle stratégique dans le contrôle de tous ces travaux.

C’est donc une équipe plurielle et passionnée qui se met en mouvement aujourd’hui pour donner demain à Abobo, un ouvrage de santé qui changera la vie d’une cité, d’une nation, d’un peuple !

Abobo, une commune en pleine transformation

Madame le Ministre d’État et Maire d’Abobo, Chère Kandia,
Je perçois le bonheur qui irradie ton cœur aujourd’hui. Je sais à quel point tu te bats quotidiennement pour changer Abobo. A quel point tu as aidé à l’accélération de chantiers qui vont en transformer, pour le meilleur, le visage. Échangeurs, autoroute, voiries, assainissement, métro et stations de métro, lycée d’excellence… Abobo est en chantier. Abobo est en progrès. Abobo sera demain cette cité moderne, fluide, complète, où l’on vivra bien, heureux et longtemps !

Aux populations d’Abobo, à vous chères sœurs, chers frères, je veux dire une seule chose : vous avez raison.
Vous avez raison de croire au rassemblement des esprits et à la paix des cœurs qui permet le développement puissant de votre pays.

Vous avez raison de faire confiance au Président de la République, SEM. Alassane Ouattara et à l’ensemble de son gouvernement. Vous avez raison de suivre ceux qui parlent peu mais agissent, pour changer votre vie de tous les jours, et le prouvent depuis une décennie.
Vous avez raison de vouloir être des acteurs majeurs des progrès de votre pays, travaillant à votre niveau à transformer le quotidien, en ayant en tête les mots du fondateur de notre nation, le Président Félix Houphouët-Boigny : « un succès, disait-il, cela se prépare, cela se conditionne, cela se décide et, surtout, surtout, cela se réalise, à force de volonté et de persévérance ».

Alors oui, vous avez raison de vouloir appartenir à cette Côte d’Ivoire nouvelle et solidaire, fière de ses progrès, ne craignant point les défis posés sur notre chemin, sachant avec confiance et ferveur qu’ensemble, tous ensemble, tout nous est possible !

Mesdames et Messieurs,
Parce que la vision 2030 du Président de la République, SEM. Alassane Ouattara, est celle d’une Côte d’Ivoire où l’espérance de vie, par nos efforts communs et la densification de nos infrastructures de santé, aura gagné 10 ans en une décennie, passant de 57 à 67 ans… alors nous bâtissons, nous agissons ensemble, pour que des lieux qui prendront soin de nos concitoyens, tels le CHU d’Abobo, puissent faire grandir la santé en Côte d’Ivoire et faire grandir le bien-être des Ivoiriens !

C’est sur ces mots d’ambition et d’espérance que je déclare, au nom du Président de la République, SEM. Alassane OUATTARA, le lancement des travaux de construction du CHU d’Abobo, et vous invite à vous joindre à moi pour la pose de la Première Pierre de cet hôpital, acteur de vie et acteur d’avenir !
Vive la santé publique ivoirienne !
Vive Abobo ! Et que vive la Côte d’Ivoire Solidaire !
Je vous remercie.

Publiés récemment

Mamadou Touré aux jeunes, au lancement du PPI : « Le gouvernement ivoirien croit en votre potentiel »

Mamadou Touré aux jeunes, au lancement du PPI : « Le gouvernement ivoirien croit en votre potentiel »


Affaire ILS – aéroport de Korhogo : Tout, sur la procédure et règle en matière de marchés publics, pourquoi la Côte d’Ivoire n’est pas une République bananière (Contribution)

Affaire ILS – aéroport de Korhogo : Tout, sur la procédure et règle en matière de marchés publics, pourquoi la Côte d’Ivoire n’est pas une République bananière (Contribution)


Alternance au Sénégal : Malick Mbaye salué pour avoir démissionné de l’ANAMO

Alternance au Sénégal : Malick Mbaye salué pour avoir démissionné de l’ANAMO


Côte d’Ivoire-Coupe Nationale (58è édition) : Le RCA désormais dans l’histoire et qualifié pour la Coupe de la Confédération 

Côte d’Ivoire-Coupe Nationale (58è édition) : Le RCA désormais dans l’histoire et qualifié pour la Coupe de la Confédération 


Chronique du lundi – Expert en communication politique, Christian Gambotti décrypte le message du président de la République prononcé le 18 juin 2024

Chronique du lundi – Expert en communication politique, Christian Gambotti décrypte le message du président de la République prononcé le 18 juin 2024


Bouaké : le trophée de la CAN présenté aux populations

Bouaké : le trophée de la CAN présenté aux populations


Mots clés :CHU d'AboboCôte d'Ivoiresanté


À lire aussi