Afrikipresse
Politique

Chronique Maritime : Ports chinois et mondialisation

Chronique Maritime : Ports chinois et mondialisation
Publié le
Par
Philippe Kouhon
Lecture 3 minutes

Cette semaine du lundi 17 avril 2023, notre expert en transport maritime international Sékou CAMARA nous replonge dans l’univers du transport maritime marquée par l’influence chinoise à la faveur de la mondialisation. Selon lui, pour faire face aux besoins du trafic maritime favorisé par la politique d’ouverture économique, la Chine a mis en place une politique hardie de restructuration et d’investissement portuaire depuis 1978, basée sur deux (2) axes : Les reformes portuaires et la transformation des réseaux de transport domestique.

 Les reformes portuaires

Au plan économique, des plans quinquennaux ont été mis en œuvre pour accroitre le rendement des ports à travers le développement des infrastructures, avec la mise à disposition de budget par le pouvoir central en plus des ressources additionnelles générées par les perceptions par les administrations locales, de taxes à la construction portuaire.

Le financement extérieur a été aussi sollicité avec la contribution de la Banque mondiale, du Japon et du secteur privé chinois notamment le groupe COSCO via sa filiale COSCO Pacific. Cela a été possible par l’introduction en 1985 de législations permettant les Investissements Etrangers Direct (IED) dans le développement portuaire, car le développement portuaire ainsi projeté nécessitait des financements au-delà des capacités financières de la Chine.

Lire aussi » Chronique Maritime :  Chargeur et Transport Maritime.

À côté des réformes économiques, l’autre fait majeur est l’adoption de la politique dite de séparation des entreprises publiques des ministères (pouvoir public), pour être conforme aux règles de l’économie de marché et ce pour plus d’efficacité face à la concurrence internationale.

Au même moment sur le plan institutionnel, un code maritime en phase avec le nouvel environnement de l’économie globale, a été adopté.

 La transformation des réseaux de transport domestique

Les développements des ports se sont accompagnés d’une transformation évidente des dessertes domestiques. Ainsi tous les axes ont été impactés par ces mutations :

– Les axes fluviaux : de gros investissements ont été fait surtout durant le neuvième plan quinquennal qui a vu l’amélioration de 110.000 km de voies navigables avec une augmentation de potentiel de navigation de près de 4.267 km.

– Les axes routiers : le vaste programme de construction de routes a été initié dans les années 1980 d’abord pour pallier aux disparités entre les régions côtières (réseau routier plus dense) et les régions intérieures et de l’ouest (importantes lacunes).

Lire aussi » Chronique Maritime : Auxiliaires nautiques du transport maritime.

– Les axes ferroviaires : Cette voie, quoi que très importante pour l’économie chinoise, affiche beaucoup de problèmes malgré d’énormes efforts des autorités. Force est de reconnaitre les efforts d’investissement dans ce secteur au début des années 2000 avec environ 61.404 km de chemin de fer en opération contre 53.377 km en 1990.

Les investissements et reformes portuaires opérées par les autorités chinoises ont impacté les performances portuaires tant sur les façades portuaires, que dans les terres (arrière-pays).                    

Aussi notons que les administrations portuaires ont signé des contrats avec les lignes maritimes internationales et operateurs de terminaux, ayant des surfaces financières plus énormes pour faire face aux investissements sollicités par les reformes et les exigences du développement.

Philippe Kouhon 

Publiés récemment

Côte d’Ivoire : Yopougon et Bingerville bientôt reliées par une ligne BRT 

Côte d’Ivoire : Yopougon et Bingerville bientôt reliées par une ligne BRT 


Lu pour vous by CoolBee Ouattara ||«Du sable dans les yeux » de Patricia Ekaba ou la force du mental

Lu pour vous by CoolBee Ouattara ||«Du sable dans les yeux » de Patricia Ekaba ou la force du mental


Acteur dans l’évènementiel au Maroc, comment Nemorou Franck Ulrich veut promouvoir la Côte d’Ivoire

Acteur dans l’évènementiel au Maroc, comment Nemorou Franck Ulrich veut promouvoir la Côte d’Ivoire


Haut-Sassandra : Koné Mamadou encense Touré Mamadou : « nous avons des élus compétents »

Haut-Sassandra : Koné Mamadou encense Touré Mamadou : « nous avons des élus compétents »


Organisation maritime internationale : Une délégation ivoirienne à Londres 

Organisation maritime internationale : Une délégation ivoirienne à Londres 


FAI : L’industrie ivoirienne au cœur du développement africain

FAI : L’industrie ivoirienne au cœur du développement africain



À lire aussi