Afrikipresse
Société

Mutuelle d’Abongoua : Ané Boni Simeon dément les accusations, Nanan Anzankpin III, chef de Koffiamonkro l’accuse d’être malhonnête

Mutuelle d’Abongoua : Ané Boni Simeon dément les accusations, Nanan Anzankpin III, chef de Koffiamonkro l’accuse d’être malhonnête
Publié le
Par
Dasse Claude
Lecture 4 minutes

Ané Boni Simeon dément les accusations de détournement portées contre lui. Pourtant Nanan Anzankpin III, chef de Koffiamonkro enfonce le clou, et affirme que le mis en cause est un malhonnête. 

“C’est un malhonnête”, accuse Nanan Anzankpin III, chef de Koffiamonkro parlant de Ané Boni Simeon, dans ce qu’on peut appeler la crise en cours au sein de la mutuelle pour le développement économique, social et culturel de Abongoua (Mudesca). 

Le démenti de Ané Boni Siméon qui dénonce une cabale politico-électorale

La Mutuelle de développement économique sociale et culturelle d’Abongoua (Mudesca) est dans la tourmente, avec l’affaire des 27, 6 millions de francs Cfa, évaporés des caisses. Le principal mis en cause est Ané Boni Siméon président national de la Mudesca, par ailleurs PCA du Vitib. Nous avons échangé dans la journée du mercredi 3 mai 2023, avec lui. À la question savoir ce qui se passe au sein de la mutuelle, il répond : « Il ne se passe rien du tout sauf que mes détracteurs veulent par tous les moyens salir ma réputation à l’approche des échéances électorales ». 

S’agissant des accusations, il demande sur quelle base, il lui est fait reproche d’avoir détourné après cinq mois de gestion pour un mandat de 4 ans. Il se demande s’il s’agit d’une constatation de l’assemblée générale. Selon lui, les trois présidents de section d’Abidjan constitués en un collectif qui n’existe pas dans les statuts de la mutuelle, ne peuvent pas se substituer à une assemblée générale, qui est seul organe habilité à porter un jugement à la gestion du président.

Lire aussi » Mutuelle d’Abongoua : Ané Boni Siméon, Pca du Vittib, aux arrêts pour 27,6 millions Fcfa 

Puis de s’interroger : «Qui a fait l’audit pour affirmer cela, après seulement 5 mois de gestion (…) Pour une simple mutuelle du village, on ne peut pas salir une autorité de la sorte. Pensez-vous que je suis à 28 millions Fcfa près, avec les responsabilités que j’occupe » ? Interpellé sur les conditions de son déferrement au Parquet, sur les conditions de sa relaxe , à l’engagement pris auprès des autorités judiciaires pour le remboursement, l’homme a cessé d’être volubile et cinglant. 

Les révélations de Nanan Anzankpin III, chef de Koffiamonkro

Face à son silence sur cet aspect de l’affaire, Afrikipresse a joint Nanan Anzankpin III, chef de Koffiamonkro. L’autorité coutumière et traditionnelle a dit  « C’est un malhonnête ce type-là, je veux qu’on l’arrête. Il n’est pas en de bons termes avec les présidents de section de la mutuelle qui nous ont dit qu’il a détourné 27,6 millions de francs. Et ils sont allés porter plainte à la gendarmerie de Yopougon qui, au terme d’une enquête a établi les faits. Il a pris cet argent pour aller acheter des ordinateurs. Lors des enquêtes on a découvert des reçus sur lui, sur lesquels c’est marqué ‘’payés, non livrés’”

Saisi de l’affaire, le chef  d’Abongoua l’a appelé pour en savoir davantage et il lui a raccroché au nez. Tout en lui disant que c’est une affaire de la mutuelle qui ne le concerne pas. J’ai échangé avec le procureur chargé du dossier. On l’a convoqué au parquet et il ne voulait pas venir, ils ont donc fait un mandat d’amener. Ils l’ont donc menotté pour le faire venir de force au parquet. Il a signé un engagement de remboursement. Il est sous contrôle judiciaire. Ça veut dire que le procureur avait suffisamment d’éléments pour l’arrêter, pour le poursuivre.

Et deux options s’offraient au procureur : soit il le mettait en détention préventive, soit, il le mettait sous contrôle judiciaire. Il a choisi la dernière option. En France, au lui aurait mis un bracelet électronique. Il doit se présenter chaque 15 jours au Parquet. J’ai vu qu’il a fait écrire quelque part sur le site «je ne suis ni de près, ni de loin concerné dans cette affaire, je suis au travail », alors qu’il est sous contrôle judiciaire. Voilà quelqu’un qui est sans scrupule ».

Une assemblée générale extraordinaire prévue 

Le parquet a conseillé aux membres de la Mudesca de démettre Ané Boni Simeon de son poste de président de la mutuelle puisque sous contrôle judiciaire. 

Une assemblée générale extraordinaire de mutuelle est prévue dans les meilleurs délais pour démettre Ané Boni Simeon de son poste de président, au motif qu’il est sous contrôle judiciaire. 

Claude Dassé

Publiés récemment

Plaidoyer auprès du président de la République pour la nomination des directeurs généraux de moins de 65 ans

Plaidoyer auprès du président de la République pour la nomination des directeurs généraux de moins de 65 ans


Interview – 5è Transcao Cacao Festival International – Constant Guéi, commissaire général : « Ce festival s’inscrit dans la promotion de la dignité humaine et de la valorisation du travail »

Interview – 5è Transcao Cacao Festival International – Constant Guéi, commissaire général : « Ce festival s’inscrit dans la promotion de la dignité humaine et de la valorisation du travail »


Mamadou Touré aux jeunes, au lancement du PPI : « Le gouvernement ivoirien croit en votre potentiel »

Mamadou Touré aux jeunes, au lancement du PPI : « Le gouvernement ivoirien croit en votre potentiel »


Affaire ILS – aéroport de Korhogo : Tout, sur la procédure et règle en matière de marchés publics, pourquoi la Côte d’Ivoire n’est pas une République bananière (Contribution)

Affaire ILS – aéroport de Korhogo : Tout, sur la procédure et règle en matière de marchés publics, pourquoi la Côte d’Ivoire n’est pas une République bananière (Contribution)


Alternance au Sénégal : Malick Mbaye salué pour avoir démissionné de l’ANAMO

Alternance au Sénégal : Malick Mbaye salué pour avoir démissionné de l’ANAMO


Côte d’Ivoire-Coupe Nationale (58è édition) : Le RCA désormais dans l’histoire et qualifié pour la Coupe de la Confédération 

Côte d’Ivoire-Coupe Nationale (58è édition) : Le RCA désormais dans l’histoire et qualifié pour la Coupe de la Confédération 



À lire aussi