Afrikipresse
EconomieÉconomie

Modernisation de l’aviation civile : Jean Kouassi Abonouan primé (Côte d’Ivoire)

Modernisation de l’aviation civile :  Jean Kouassi Abonouan primé (Côte d’Ivoire)
Publié le
Par
Philippe Kouhon
Lecture 4 minutes

Dans le cadre de la 4ème édition du grand prix des transports, les acteurs du secteur ont été récompensés le vendredi 6 mai 2017 à l’hôtel du golf d’Abidjan.

Le président du conseil malien des transports, Youssouf Traoré et le président de l’organisation des transporteurs du Burkina Faso ont été primés au niveau du transport inter-état.

Dans le domaine des transports aériens, c’est l’ancien Directeur Général de l’ex Agence Nationale de l’Aviation Civile (ANAC), Jean Kouassi Abonouan qui a été primé pour ses actions de renforcement de la qualité des services à l’Aéroport Félix Houphouët Boigny d’Abidjan.

Avant son départ de la Direction Générale de l’ANAC, il avait entamé de gros chantiers pour la modernisation et la redynamisation de l’aéroport. Il s’agit entre autre de l’ordonnance n°2008-8 du 3 janvier 2008 portant code de l’aviation civile. Ce code a donné un cadre législatif et réglementaire moderne à l’aviation civile ivoirienne en lieu et place de la loi de 1963 qui régissait jusque là ce secteur.

Sous l’impulsion de M. Jean Kouassi Abonouan , l’ANAC-EPN ( établissement public national), a été transformée en ANC-Autorité par le décret N°2008-217 du 3 octobre 2008 portant organisation et fonctionnement de l’Autorité Nationale de l’Aviation Civile. Cette transformation en Autorité était une exigence de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI).

La revalorisation des conditions salariales du personnel de l’ANAC a été l’une des grandes actions de l’ex-DG. À l’époque, le personnel de l’Agence Nationale de l’Aviation Civile était le moins payé du secteur. Ce qui avait pour conséquence la fuite des compétences vers les autres structures. La revalorisation des conditions salariales a permis d’une part de maintenir les compétences et d’autre part l’arrivée d’autres intelligences.
La sûreté aéroportuaire n’est pas restée en marge des actions de Jean Kouassi Abonouan. Ayant perçu la mise en œuvre de mesure aéroportuaire comme étant le maillon faible de la chaine, il a pris l’initiative de faire venir en 2008, une société canadienne spécialisée dans ce domaine. L’expertise, le professionnalisme et le savoir-faire de ladite société donnent aujourd’hui une réelle crédibilité à l’aviation civile ivoirienne. Toutes ces actions ont contribué à la décision de la certification TSA (États Unis d’Amérique) de l’Aéroport Félix Houphouët Bobigny le 10 Avril 2015.

«À travers toutes ces actions, on voit que M. Jean Kouassi Abonouan a œuvré au renforcement et à la modernisation de la qualité du système de l’aviation civile ivoirienne. Cela a eu pour effet immédiat la certification TSA de l’Aéroport International Félix Houphouët Boigny d’Abidjan. Ce qui apporte un plus à la contribution de ce secteur dans la croissance économique de la Côte d’Ivoire et de la sous-région ouest-africaine. Une telle action doit être reconnue et récompensée », a justifié M Auguste Danoh , commissaire du prix.

Le récipiendaire s’est dit honoré par ce prix qui est en quelque sorte une marque de reconnaissance de ses actions pour rendre l’aviation civile ivoirienne plus crédible.

« C’est un plaisir pour moi de savoir que des années après mon départ de la Direction Générale de l’ANAC, on reconnaisse le travail que j’ai fait pour l’aviation civile ivoirienne. Je voulais dédier ce prix à mes collaborateurs d’antan qui m’ont soutenu dans toutes ces initiatives. Je leur demande de continuer l’œuvre afin d’atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés avec l’expertise du nouveau Directeur », a suggéré M. Jean Kouassi Abonouan.

Jean Kouassi Abonouan, par ailleurs président du conseil régional du Gbêkê (Bouaké) avait été désigné lauréat du prix spécial pour le meilleur acteur du développement local en 2016 par l’Interafricaine de Communication et de Sondage (ICS), après un investissement de plus de six milliards dans des projets au profit des populations en 3 ans.

Philippe Kouhon , avec Sercom

 

Publiés récemment

Interview – intronisation du 14è roi des Baoulé : Nanan N’goran Koffi II, chef des Faafouê, donne des explications

Interview – intronisation du 14è roi des Baoulé : Nanan N’goran Koffi II, chef des Faafouê, donne des explications


Journée de l’Enfant africain en Côte d’Ivoire : L’Ong ‘’le Refuge’’ en action à Nouamou

Journée de l’Enfant africain en Côte d’Ivoire : L’Ong ‘’le Refuge’’ en action à Nouamou


Le match Yamoussoukro FC-ISCA est à rejouer : 3 journalistes sportifs analysent et s’interrogent 

Le match Yamoussoukro FC-ISCA est à rejouer : 3 journalistes sportifs analysent et s’interrogent 


Lu pour vous -CANPUTSCHFOOT/ Du coup d’Éclat au coup d’État || le livre évènement du moment

Lu pour vous -CANPUTSCHFOOT/ Du coup d’Éclat au coup d’État || le livre évènement du moment


Songon : La MUJES récompense 250 élèves et enseignants à Kossihouan

Songon : La MUJES récompense 250 élèves et enseignants à Kossihouan


Présidentielle 2025 : la jeunesse du RHDP annonce un grand rassemblement le 29 juin à Daloa

Présidentielle 2025 : la jeunesse du RHDP annonce un grand rassemblement le 29 juin à Daloa


Mots clés :AbonouanAnacCôte d'Ivoire


À lire aussi