Afrikipresse
Société

Métro d’Abidjan : les 425  nouveaux impactés de Port-Bouët rassurés par le ministre Amadou Koné (rencontre)

Métro d’Abidjan : les 425  nouveaux impactés de Port-Bouët rassurés par le ministre Amadou Koné (rencontre)
Publié le
Par
Philippe Kouhon
Lecture 6 minutes

Le ministre ivoirien des Transports Amadou Koné a rassuré tous les habitants des Huit (8) communes d’Abidjan impactées par le trajet de la ligne 1 du métro (37km). D’abord de ce qu’ils seront tous indemnisés surtout les nouveaux impactés des trois bâtiments (26, 28 et 29) de Port-Bouët derrière Waf au nombre de 425, avant leur déplacement, puis les a invités à se faire recenser pour leur insertion dans la base de données de la Cellule d’Exécution du Plan d’Action et de Réinstallation (CE-PAR) afin d’entamer les négociations et la signature des certificats de compensation. C’était à son cabinet sis  à l’immeuble Postel 2001, le mardi 13 septembre 2022 au cours d’une rencontre avec les populations impactées de Port-Bouët.

Suite à des préoccupations et incompréhensions soulevées par les populations nouvellement affectées au nombre de 425 par le projet du métro dans la commune de Port-Bouët ; notamment celles des bâtiments 27, 28 et 29 sis au quartier SOGEFIA en face du 43eme BIMA non loin de la pharmacie Waf, le ministre Amadou Koné sur instruction du Premier ministre a reçu ce mardi  une délégation de ces nouveaux impactés.

Occasion pour le ministre Amadou Koné de rappeler que le projet du métro d’Abidjan n’est nullement une vue d’esprit mais une réalité. Il a expliqué à ses hôtes le processus d’indemnisation et les a rassurés de ce que tous les impactés seront pris en compte. 

En outre il a exhorté  à travers cette rencontre toutes les populations impactées à continuer à travailler avec les équipes en charge du projet. 

Amadou Koné disponible à discuter avec les responsables des impactés 

Répondant à leur préoccupations, Amadou Koné a annoncé qu’ils seront tous indemnisés surtout les nouveaux impactés des trois bâtiments ( 26, 28 et 29) de Port-Bouët derrière Waf avant leur déplacement. Il a en outre invité tous,  à se faire recenser pour leur insertion dans la base de données de la Cellule d’Exécution du Plan d’Action et de Réinstallation (CE-PAR) afin d’entamer les négociations et la signature des certificats de compensation.

Amadou Koné, ministre des Transports. © DR

Enfin le ministre Amadou Koné a marqué sa disponibilité à les recevoir même individuellement pour ceux qui le souhaitent pour plus d’explications et de solutions. 

C’est donc rassurée , contente  et satisfaite  que la délégation des habitants des trois ( 3) bâtiments de Port-Bouët impactés est répartie  avec l’espoir qu’ils seront tous indemnisés avant la poursuite de l’opérations de libération de ces 3 bâtiments . 

Ce qu’il faut savoir des nouveaux impactés de la commune de Port-Bouët 

La commune de Port-Bouët ( sud) fait partie des 8 communes impactées par la ligne 1 du métro d’Abidjan avec les communes de Anyama, Abobo, Adjamé,  Attecoubé, Plateau, Treichville, Marcory.

Ils sont 13.448 ménages impactés en tout dont 9527 concernés par le plan d’action et de Réinstallation PAR 1 et 3.921 par le PAR 2 ou PAR additionnel ( essentiellement issus de la commune de Attecoubé).

Reprise de l’opération de libération des emprises 

Reprise le 18 août 2022, la libération des emprises impactées s’est déroulée du 18 au 26 août dans les communes d’Adjamé, Plateau, Marcory  et Treichville dans le calme.

La situation à Port-Bouët 

Alors que les habitants de la commune de Port-Bouët et principalement ceux des bâtiments 0027, 0028 et 0029  non loin de la pharmacie Waf au  quartier SOGEFIA en face du  43eme BIMA ( Port-Bouët derrière Waf) ont été largement sensibilisés bien longtemps avant l’arrivée des machines, une vidéo a circulé sur les réseaux sociaux. Dans cette vidéo, certains habitants ont souhaité être indemnisés avant tout départ quand d’autres plaident pour un léger déplacement du trajet de la ligne 1 du métro.

Une situation qui a engendré plusieurs séances de travail entre les autorités en charge du projet et les autorités municipales ainsi que les syndicats des populations impactées de ces trois bâtiments 27, 28 et 29 près de la pharmacie Waf.

Reprise des négociations à Port-Bouët 

Le jeudi 8 septembre 2022.

Cissé Moustapha, président du Comité de suivi du Plan d’Action et de Réinstallation (CS-PAR) a reçu, à son bureau, le maire de la commune de Port-Bouët, Emmou Sylvestre à la tête d’une délégation composée des membres de son cabinet et des représentants des PAP, le jeudi 8 septembre 2022. Ils ont échangé sur la situation des personnes impactées par la ligne 1 du métro d’Abidjan de la commune de Port-Bouët. 

Cette rencontre d’échanges fait suite au mécontentement exprimé face aux démolitions en cours, via une vidéo sur la toile de plusieurs impactés du métro dans la commune de Port-Bouët, dans laquelle ceux-ci réclament leurs indemnisations pour certains, un déplacement du tracé pour d’autres. 

Au sortir de cette rencontre, le maire Emmou Sylvestre  qui au cours des négociations a plaidé pour une suspension de l’opération dans sa commune sur une période allant de 45 jours à 2 mois a  en outre invité les populations impactées de sa commune au calme, car elles seront prises en compte dans le processus d’indemnisation.

Vendredi 9 septembre 2022

Une équipe du BNEDT et de la Celle d’exception du Plan d’Action et de Réinstallation (CE-PAR) ont échangé avec les nouveaux impactés de la commune de Port-Bouët, ce vendredi 9 septembre 2022. Ces impactés occupent les bâtiments 0027, 0028 et 0029 dans le quartier en face du 43 ème Bima.

Il s’agissait de     les identifier et les rassurer sur leur prise en compte dans le processus d’indemnisation du métro, et surtout leur remettre des convocations, les invitant à se faire recenser au siège de la CE-PAR au Plateau, à partir de lundi 12 septembre 2022. 

Lundi12 septembre 2022

Comme convenu les 32 familles des bâtiments 26, 28 et 29 nouvellement impactées ont été reçues ce lundi 12 septembre 2022 au siège du CE-PAR par M. Dogoua Michel,  Chef de la Cellule d’Exécution du Plan d’Action et de Réinstallation (CE-PAR)  pour se faire recenser, puis les insérer le plus rapidement dans la base de données afin de les convier à la table des négociations et de la signature des certificats de compensation. Le tout dans une ambiance bon enfant et en présence de la presse. 

Mardi 13 septembre 2022 : Amadou Koné reçoit les syndicats des populations de Port-Bouët impactées 

Le ministre des transports Amadou Koné veut à son tour rassurer tout le monde au nom du gouvernement et particulièrement au nom du premier ministre Achi Patrick qui suit avec intérêt ce projet et cette nouvelle situation.  C’est le sens de sa rencontre ce mardi 13 septembre 2022  à son cabinet sis à l’immeuble Postel 2001, avec les syndicats des habitants des trois bâtiments cités plus haut.

Sercom Ministère des Transports 

Publiés récemment

Guiglo – Le député Guy Marc Sérodé depuis Zouan: “Ouattara est en roue libre dans le Cavally”

Guiglo – Le député Guy Marc Sérodé depuis Zouan: “Ouattara est en roue libre dans le Cavally”


Fake news : Affaire Armée française à Korhogo, Chris Yapi  a encore menti

Fake news : Affaire Armée française à Korhogo, Chris Yapi  a encore menti


État de la nation 2024 : ce qu’il faut retenir du message du président Alassane Ouattara ce mardi devant le Parlement (Philippe Kouhon)

État de la nation 2024 : ce qu’il faut retenir du message du président Alassane Ouattara ce mardi devant le Parlement (Philippe Kouhon)


Chronique – Géopolitique, géoéconomie, géostratégie : Le nouvel ordre mondial oblige l’Afrique à penser differemment son rapport à la mondialisation

Chronique – Géopolitique, géoéconomie, géostratégie : Le nouvel ordre mondial oblige l’Afrique à penser differemment son rapport à la mondialisation


Tournoi de lutte traditionnelle à Bouaké : Amadou Koné félicite les Ivoiriennes Céline et Amy grands vainqueurs

Tournoi de lutte traditionnelle à Bouaké : Amadou Koné félicite les Ivoiriennes Céline et Amy grands vainqueurs


LYS Sassandra : raisons d’une saison difficile en 2023-2024 et promesses (Mamadou Dia)

LYS Sassandra : raisons d’une saison difficile en 2023-2024 et promesses (Mamadou Dia)



À lire aussi