Afrikipresse
Culture

Marché d’art contemporain 1-54 Marrakech : la galerie Cécile Fakhoury présente les travaux d’artistes de renom

Marché d’art contemporain 1-54 Marrakech : la galerie Cécile Fakhoury présente les travaux d’artistes de renom
Publié le
Par
Charles Kouassi
Lecture 4 minutes
La galerie Cécile Fakhoury participe à la troisième édition de la foire 1-54 Marrakech (marché d’art africain contemporain) à Marrakech au Maroc du  20 au 23 février 2020, où elle présentera les travaux récents des artistes de renoms tels que Aboudia, Vincent Michéa, Sadikou Oukpedjo et Ouattara Watts. 

1-54 est la première grande foire d’art internationale dédiée à l’art contemporain d’Afrique et de sa diaspora. Fondée par Touria El Glaoui, la foire tient des éditions annuelles à Londres depuis 2013, à New York depuis 2015 et à Marrakech depuis 2018. Faisant référence aux cinquante-quatre pays qui constituent le continent africain, 1-54 est une plateforme durable et dynamique qui est engagé dans le dialogue et l’échange contemporains.

La galerie Cécile Fakhoury participe à cette foire chaque année depuis sa création et a pu rencontrer à Marrakech un public de qualité venant des quatre coins, curieux de découvrir les oeuvres des artistes de la galerie dans les salles majestueuses de l’hôtel historique La Mamounia. Le stand Stand n°2 de la galerie présentera des oeuvres d’artistes de générations différentes et aux techniques complémentaires, donnant un aperçu vivant de la création artistique entre Abidjan (Aboudia, Sadikou Oukpedjo, Ouattara Watts) et Dakar (Vincent Michéa).

Les artistes représentés par la galerie Cécile Fakhoury à la foire 1-54 de Marrakech

Aboudia est né en 1983 à Bingerville en Côte d’Ivoire, vit et travaille entre Abidjan (Côte d’Ivoire) et New York (Usa). Son travail, à travers la peinture et le dessein, représente la vitalité, l’énergie sans fard d’une jeunesse qui s’en sort, qui se débrouille et esquisse un sourire à faire peur parfois, mais un sourire plein qui exalte toute son expérience. En marge, c’est une génération qui s’étire et prend une forme nouvelle, se restructure et dévoile une force plus claire. En chaque œuvre grouille une horde de vies, un courant d’air et de bruit, des silhouettes cherchant leur place dans des espaces inlassablement trop étroits.

Né en 1963 à Figeac en France, Vincent Michéa vit et travaille à Dakar au Sénégal. Plasticien, peintre, il est avant tout un collectionneur d’images : il met en scène sur papier, sur toile, des histoires qu’il s’est appropriées et dont il nous propose des nouvelles formes de narration. Au cœur de son processus créatif, ses propres prises de vue côtoient des images contemporaines qu’il emprunte à l’histoire culturelle africaine. Sa démarche est engagée, le choix des photographies est sensible. Dans cette quête obsessionnelle, Michéa se fait un fabuleux manipulateur d’images et un des premiers peintres à avoir traité une iconographie africaine vibrante et édifiante.

Sadikou Oukpedjo est un  peintre, dessinateur, sculpteur né en 1970 à Ketao, Togo. Il vit et travaille à Abidjan en Côte d’Ivoire. Il intègre en 1998 l’atelier de Paul Ahyi à Lomé au Togo, où il pratique essentiellement la sculpture sur bois. Progressivement, il commence à peindre en marge de son travail de sculpture et multiplie les expérimentations sur papier et sur toile, en utilisant le pastel, la craie ou des pigments. Après avoir vécu au Mali, il s’installe à Abidjan en 2013 et se consacre à la peinture. Suite à la Biennale de Dakar en 2014, il commence une recherche faite de dessins. Le monde animal représente pour Sadikou Oukpedjo une source de questionnements indispensables à l’homme pour donner du sens aux sociétés contemporaines.

Les toiles de Ouattara Watts nous parlent à la manière d’une langue cryptée mais universelle, ancestrale, composée de signes qui ne cessent de se dérober à leur fonction. Comme en témoignent les jeux des matières, l’enchevêtrement de l’organique au géométrique et la symphonie chromatique dont elle est faite, son œuvre est volontairement plurivoque, tantôt forte – certaines couleurs s’affirmant – tantôt piano – d’autres se refusant à la monochromie, indistinctes. L’essentiel est ici et ailleurs à la fois, dans l’espace où se côtoient la musique et la poésie, le spirituel et la peinture, l’individu et le cosmos. Né en 1957 à Abidjan en Côte d’Ivoire Ouattara Watts vit et travaille entre New York (Usa) et Abidjan (Côte d’Ivoire).

Les artistes représentés par la galerie Cécile Fakhoury, forts de leurs identités et histoires respectives, se distinguent par un langage plastique qui s’affranchit des frontières et refuse la stigmatisation géographique. Observateurs d’un monde dont ils sont les contemporains, ces artistes portent un regard éclairé et critique sur notre société. La diversité de leurs gestes esthétiques, mouvements engagés pour se saisir des complexités de l’histoire, contribue à l’écriture d’une mémoire vive de leurs pays et nous pousse à reconsidérer notre lien au monde.

La Galerie Cécile Fakhoury a ouvert ses portes à Abidjan en Côte d’Ivoire en septembre 2012. Au printemps 2018, elle inaugure un nouvel espace à Dakar au Sénégal et un showroom à Paris en France. La galerie oeuvre à la promotion de l’art contemporain sur le continent africain. Elle offre une visibilité à la créativité et à la diversité artistique contemporaine en Afrique à travers sa programmation d’expositions monographiques et collectives, mais aussi par sa participation aux foires et biennales internationales et par ses collaborations avec des galeries étrangères.

Yaya K. avec sercom

Publiés récemment

Gestion publique : Un colloque international sur la “Gouvernance et Innovation’’ ouvert

Gestion publique : Un colloque international sur la “Gouvernance et Innovation’’ ouvert


Société  d’économétrie : Les défis de l’emploi en Afrique au cœur des échanges

Société  d’économétrie : Les défis de l’emploi en Afrique au cœur des échanges


L’Imprimatur par Bamba Alex Souleymane – Il faut protéger les présidents africains

L’Imprimatur par Bamba Alex Souleymane – Il faut protéger les présidents africains


Hôpital Mère-Enfant de Bingerville : La maison de transit pour enfant malade du cancer inaugurée ce jeudi en présence de Mme Dominique Ouattara 

Hôpital Mère-Enfant de Bingerville : La maison de transit pour enfant malade du cancer inaugurée ce jeudi en présence de Mme Dominique Ouattara 


Lu pour vous by CoolBee Ouattara – Alimatou, le triomphe de l’amour de Jean Pierre Mukendi || ou l’amour avec un grand A.

Lu pour vous by CoolBee Ouattara – Alimatou, le triomphe de l’amour de Jean Pierre Mukendi || ou l’amour avec un grand A.


Côte d’Ivoire : Une Ong débourse 2.000.000 de FCFA pour payer la dette des dialysés

Côte d’Ivoire : Une Ong débourse 2.000.000 de FCFA pour payer la dette des dialysés


Mots clés :1-54 foireart contemporainCécile FakhouryGalerieMarrakech


À lire aussi