Afrikipresse
Économie

Approvisionnement du marché ivoirien- Mamadou Touré, Dg de la Sdmg : « Mon rêve est de devenir armateur et propriétaire du thonier »

Approvisionnement du marché ivoirien- Mamadou Touré, Dg de la Sdmg : « Mon rêve est de devenir armateur et propriétaire du thonier »
Publié le
Par
Yaya Kanté
Lecture 5 minutes

Le Garba, poisson thon frit accompagné de l’attiéké, est un plat prisé en Côte d’Ivoire. Ainsi, la Société des mareyeurs grossistes (Sdmg) se veut une compagnie qui regroupe les spécialistes dans le commerce du thon en gros, pour satisfaire les acheteurs.

Dans une interview qu’il a accordé à A54, le lauréat du Grand prix secteur halieutique, Mamadou Touré, le Dg de la Sdmg indique que le Port d’Abidjan est le premier port thonier d’Afrique mais, en ce qui concerne la production du poisson en question, la Côte d’ivoire n’est pas le leader. 

À la tête de l’entreprise privée depuis 4 ans, l’ivoirien ambitionne de devenir armateur et propriétaire du bateau pour la pêche au thon. Car, le prix du produit de la pêche renchérit étant donné que la demande est supérieure à l’offre.

Pouvez-vous vous présenter ?

Je suis Mamadou Touré, Directeur général de la Société des mareyeurs grossistes (Sdmg) depuis 4 ans avec la bénédiction du Seigneur. Nous sommes les mareyeurs et les importateurs de poisson thon en Côte d’Ivoire.

Garba local, poisson thon frit accompagné de l’attiéké. Photo : DR

Vous avez été lauréat du Grand prix du secteur halieutique, le vendredi 07 août, à la soirée de l’organisation panafricaine Life builders, à Yamoussoukro. Que représente, pour vous, cette distinction ?

C’est une immense joie d’être distingué parmi tant d’autres. Il faut dire que la Sdmg partait en lambeaux avant ma prise de fonction. Je suis très heureux. Cela prouve que notre travail ne reste pas inaperçu. 

Pour vous, quelles sont les actions menées sur le terrain qui font la différence ?

En business, l’honnêteté et le sérieux dans le travail sont les clés du succès. Je pense que c’est ce qui fait la différence entre nous et nos concurrents. On dit que le Port d’Abidjan est le premier port thonier d’Afrique. En réalité, la Côte d’Ivoire n’est pas le premier producteur de thon. Or, le garba est un plat local. Nous voyageons en bravant les difficultés pour rencontrer les armateurs et pour négocier avec ceux-ci, afin de ravitailler le marché ivoirien. Aussi, je travaille tous les jours de la semaine pour que la compagnie atteigne ses objectifs dont, la satisfaction de la clientèle.

Lire aussi »» Yamoussoukro : la petite histoire de Patrick Achi, l’enfant d’Adjamé au Garbadrome

Quelle est l’expérience qui vous a le plus marqué au cours d’un voyage ?

Une fois, je me suis envolé pour le Seychelles. En route, le temps n’était pas favorable. Pour cela, les agents de bord ont demandé à tous les passagers de faire une prière. J’étais tellement paniqué… Finalement, il y avait plus de peur que de mal.

À combien se vend le kilogramme du poisson thon en Côte d’Ivoire ?  

Le prix du kilo de thon varie. A titre d’exemple, on peut le vendre aujourd’hui à 500 Fcfa et le lendemain à 700 Fcfa. Le pays ivoirien importe au minimum 70 à 80 % de sa consommation. Le prix flambe si la demande est supérieure à l’offre. 

Le Port de pêche à Abidjan s’étend du quai 14 au quai 16, sur une superficie d’environ 200 000 m² de terre-plein sous douane et 80 000 m² hors douane. Photo :DR

Le président ivoirien Alassane Ouattara a pris un décret le 22 décembre 2022, portant sur le plafonnement du prix du poisson thon, pour une période de 6 mois voire jusqu’au 22 juin 2022. À cet effet, le prix du kilogramme de poisson thon fixé à 4 niveaux est le suivant : 400 Fcfa de l’armateur au grossiste, 600 Fcfa du mareyeur au demi-grossiste, 800 Fcfa du demi-grossiste au détaillant et 850 Fcfa du détaillant au consommateur. Ce texte a-t-il été respecté ?

Non. Parce que nous ne sommes pas les fournisseurs du produit. Ce sont les armateurs, généralement d’une même lignée familiale, qui imposent leur prix. C’est rare qu’un individu achète un bateau. En effet, pour qu’un thonier qui a un poids de 500 à 600 tonnes parte en mer, ce n’est pas moins de 200.000 millions de Fcfa qu’il faut investir. J’entends souvent parler du Conseil national de lutte contre la vie chère (Cnlvc). Le poisson thon de garba ne peut se vendre moins cher dans la mesure où les mareyeurs de Côte d’Ivoire n’ont pas de bateau pour la pêche. 

Lire aussi »» Côte d’Ivoire : Patrick Achi lance le PSTACI pour l’autosuffisance halieutique

En tant qu’acteur du secteur halieutique, quelles sont vos perspectives dans l’avenir ?

Mon rêve est de devenir « armateur et propriétaire du thonier » pour justement approvisionner le marché local. En principe, ce sont les banques commerciales qui doivent nous accompagner. Les établissements financiers d’ici préfèrent accorder des prêts aux friqués et abandonner les pauvres à leur triste sort. Pour le moment, je négocie les contrats commerciaux. Ce qui me permet d’avoir des bénéfices. J’économise de l’argent pour m’enrichir. De la sorte, je pourrai un jour demander du crédit à une banque, afin de réaliser mon projet. 

Avez-vous un message à lancer ?

Nous souhaitons que l’Etat ivoirien assiste les grossistes en thon de Côte d’Ivoire. Les propriétaires coréens, japonais, français et autres sont soutenus par leur gouvernement. Pourquoi ne pas aider les mareyeurs ivoiriens à être des armateurs ? Pour lutter contre la vie chère, les décideurs doivent faire des acteurs locaux des ressources halieutiques les grands acteurs de la production.

Source : Afrique54.net 

Publiés récemment

L’Imprimatur par Bamba Alex Souleymane – Il faut protéger les présidents africains

L’Imprimatur par Bamba Alex Souleymane – Il faut protéger les présidents africains


Hôpital Mère-Enfant de Bingerville : La maison de transit pour enfant malade du cancer inaugurée ce jeudi en présence de Mme Dominique Ouattara 

Hôpital Mère-Enfant de Bingerville : La maison de transit pour enfant malade du cancer inaugurée ce jeudi en présence de Mme Dominique Ouattara 


Lu pour vous by CoolBee Ouattara – Alimatou, le triomphe de l’amour de Jean Pierre Mukendi || ou l’amour avec un grand A.

Lu pour vous by CoolBee Ouattara – Alimatou, le triomphe de l’amour de Jean Pierre Mukendi || ou l’amour avec un grand A.


Côte d’Ivoire : Une Ong débourse 2.000.000 de FCFA pour payer la dette des dialysés

Côte d’Ivoire : Une Ong débourse 2.000.000 de FCFA pour payer la dette des dialysés


Transport aérien : Corsair dessert désormais Abidjan en Airbus A330neo

Transport aérien : Corsair dessert désormais Abidjan en Airbus A330neo


Ali Coulibaly Kader, MERCI : ou nouvel hommage d’un agent du Trésor à l’ex ACCT

Ali Coulibaly Kader, MERCI : ou nouvel hommage d’un agent du Trésor à l’ex ACCT



À lire aussi