Afrikipresse
Économie

Madagascar – climat des affaires: la BAD et des partenaires discutent

Madagascar – climat des affaires: la BAD et des partenaires discutent
Publié le
Par
Yaya Kanté
Lecture 2 minutes

Le bureau-pays de la Banque africaine de développement (BAD) à Madagascar et des partenaires au développement ont organisé, le 17 mars dernier en visioconférence, la première revue de leur plateforme pour 2021, avec pour objet principal l’avancement des réformes relatives à l’environnement des affaires et la définition des actions appropriées.

La revue s’est déroulée avec la participation des représentants de la Banque de développement d’Afrique du Sud, de la Société néerlandaise de financement du développement, du Fonds de l’OPEP pour le développement international, de PROPARCO, de la Société financière internationale ainsi que des partenaires membres de la plateforme, dont l’Agence française de développement, la Banque mondiale et l’Agence Nationale de Promotion des Investissements à Madagascar. Cette forte mobilisation a témoigné du vif intérêt que portent les institutions membres de la plateforme à une approche coordonnée des interventions à Madagascar pour promouvoir le climat des investissements.

Lire aussi >> Climat des affaires et relance économique: la BAD soutient le Maroc

Les échanges entre les participants ont permis d’évoquer les difficultés relatives à la mise en œuvre de certains projets de partenariats public-privé (PPP) dans les secteurs de l’énergie, des transports et des mines, ainsi que les contraintes liées au climat des affaires.

Dans ce contexte, la Société financière internationale, membre de la plateforme, a élaboré un diagnostic du secteur privé à Madagascar qui identifie les réformes politiques et les interventions dans les secteurs clés de l’économie afin de lever les contraintes à la compétitivité, de débloquer les investissements du secteur privé, de créer des emplois et d’aider l’économie malgache à se relever de la crise sanitaire.

Le représentant-pays de la Banque africaine de développement à Madagascar, Adam Amoumoun a saisi cette occasion pour souligner la nécessité d’une approche pragmatique dans la démarche de la plateforme et pour appuyer le gouvernement malgache dans la mise en œuvre des réformes nécessaires à l’amélioration de l’environnement des affaires dans le pays.

Lire aussi >> Mali : la BAD accorde une aide humanitaire d’urgence de plus 82 000 000 Fcfa

La plateforme des institutions de financement de développement à Madagascar a été lancée en 2019, avec la Banque  comme chef de file des partenaires. Elle a pu identifier certains projets prioritaires du gouvernement, à développer sous forme de partenariats public-privé, notamment dans le secteur du transport maritime. La plateforme se focalise, entre autres, sur des projets privés à développer sous cette forme de PPP, tout en s’appuyant sur une autre plateforme existante, animée par la Banque mondiale, qui soutient, elle, les réformes du cadre institutionnel et règlementaire pour améliorer le climat des affaires.

Les deux plateformes « réforme et investissement »- collaborent de façon complémentaire. Leur objectif est d’accroître le volume de financement du secteur privé en capitalisant sur les interventions des différentes institutions de financement de développement, à travers la mutualisation des ressources, des instruments et des connaissances.

source : Banque Africaine de Développement

Réagir à l'article

Publiés récemment

Faire voler le « Miracle ivoirien » : Comment l’industrie de l’aviation d’affaires peut stimuler l’économie ivoirienne

Faire voler le « Miracle ivoirien » : Comment l’industrie de l’aviation d’affaires peut stimuler l’économie ivoirienne


Terminal Roulier du port autonome d’Abidjan : le groupe Grimaldi fête ses 10 ans 

Terminal Roulier du port autonome d’Abidjan : le groupe Grimaldi fête ses 10 ans 


Fuite du cacao vers le Liberia : Ce que le préfet Tai a fait au poste de contrôle de Daobly

Fuite du cacao vers le Liberia : Ce que le préfet Tai a fait au poste de contrôle de Daobly


Lutte contre le terrorisme : Des responsables de jeunesse des partis politiques sensibilisés

Lutte contre le terrorisme : Des responsables de jeunesse des partis politiques sensibilisés


Nouvelle gare routière internationale de Bouaké : La mairie  et Colas signent  un accord de construction et d’exploitation

Nouvelle gare routière internationale de Bouaké : La mairie  et Colas signent  un accord de construction et d’exploitation


Mots clés :BadClimat des affairesinvestissementsMadagascarpartenairesPPPreformesrelance économique


À lire aussi