Afrikipresse
Culture

Lu pour vous – Laurent Pokou || Jusqu’au but ou souvenirs éparses de l’homme d’Asmara.

Lu pour vous – Laurent Pokou || Jusqu’au but ou souvenirs éparses de l’homme d’Asmara.
Publié le
Par
La Rédaction
Lecture 3 minutes

S’il a fallu attendre 34 ans après lui, pour battre son record de meilleur buteur de l’histoire de la CAN (Coupe d’Afrique des Nations), vous comprenez toute l’ampleur de son talent et de ses prouesses sur les terrains d’Afrique. 

« Il reste le plus grand »,  selon le journaliste Eugène Dié KACOU;  « Le footballeur fait homme », a dit Georges Taï BENSON;  « L’ élégance au service du football », a lancé  Tiburce Jules KOFFI;  « Souvenir »,  a soutenu Michel KOFFI ; « Homme plein de charité », a déclaré Parfait Amorofi KOUASSI ;  « Symbole écorché »,  est l’avis de Michel Alex KIPRE; « Des faubourgs d’Abidjan au sommet de l’Afrique », a martelé Anthony Hernandez. Ces  citations  constituent quelques contributions inscrites dans “Jusqu’au but” écrit par certains contemporains de Laurent Pokou.

Par cette œuvre faite sous la direction de Tirbuce KOFFI et de Anges Félix N’DAKPRI, les amis du défunt buteur de la Côte d’Ivoire veulent l’immortaliser. C’est à ce juste titre que le livre est commis à quelques jours de la grande fête du football africain sur la terre d’Eburnie.

Mieux, la CAF (Confédération Africaine de Football) a baptisé le ballon de la compétition Laurent POKOU. Bien avant cet hommage à titre posthume à l’homme d’Asmara, son pays, la Côte d’Ivoire a donné son nom au stade de San Pedro,  l’un des stades flambants neufs devant abriter les compétitions. 

Première de couverture. © DR

Si ceux qui n’ont pas connu Laurent POKOU, se posent encore la question de savoir pourquoi tant d’hommages à son endroit ?

La réponse réside dans les contributions de “Jusqu’au but”. Un bref aperçu, “si certains apprennent à jouer au football,  lui est né pour le football “, ainsi commence le deuxième paragraphe de la 4è de couverture de “Jusqu’au but”, une œuvre de contributions. 

Cette même 4è de couverture se termine par “ce petit livre n’est qu’un jet pour dire en quelques flashs, l’épopée de cet autre dieu du football que l’Afrique et le monde saluent pour ce qu’il a apporté à cette discipline sportive, à travers ses prouesses sur les terrains d’ici et d’ailleurs. Des livres et des livres ne suffiront pas à écrire l’histoire de ce buteur de race. Puisse ce “Jusqu’au but ” atteindre son but : être un “Donnez à lire” pour faire encore connaître,  par touches successives, un modèle, un vrai, pour servir d’exemple aux jeunes générations”.

Ce trophée de la 34 è CAN, remporté par les Éléphants de Côte d’Ivoire pourrait être dédié à une génération de joueurs qui a tant donné au football ivoirien mais n’ayant glané aucun de trophée avec l’équipe nationale. Aussi, s’il est vrai que l’adage martèle que l’histoire ne retient que les champions, les Ivoiriens ont prouvé le contraire et continuent de le confirmer par l’apport affectif qu’ils ont pour un certain Didier Drogba et un autre immortel Laurent POKOU. 

LAURENT POKOU, JUSQU’AU BUT est publié par les éditions Gad et Eburnie, en janvier 2024.

LU POUR VOUS par CoolBee Ouattara. ouattaracoolbee@gmail.com. ☎️ : +2250707578050, +2250505015412

Publiés récemment

Mots clés :biographieCôte d'IvoireDassarafootballLaurent PokoulivremémoireSport


À lire aussi