Afrikipresse
SociétéSociété

Litiges fonciers en Côte d’Ivoire : un préfet exhorte des populations à ne plus vendre leurs terres

Litiges fonciers en Côte d’Ivoire : un préfet exhorte des populations à ne plus vendre leurs terres
Publié le
Par
Charles Kouassi
Lecture 2 minutes

Le préfet de la région du Gbôklê, préfet du département de Sassandra (260 kilomètres au sud-ouest d’Abidjan) a entamé une tournée dans sa région lensamedi 1er juillet 2017.

Il s’est rendu dans la sous-prefecture de Dakpadou où il a sensibilisé les populations sur certains maux qui minent la région; notamment les conflits fonciers. En présence du député de la circonscription, l’honorable Kebe Mahamadou.

“Évitez de vendre vos terres”, s’est adressé Coulibaly Lamine devant les populations de la sous-préfecture de Dakpadou venues l’écouter. À cette première étape de sa tournée dans la région du Gbôklê où il a été récemment muté, le représentant du chef de l’État ivoirien a précisé que toutes les causes exogènes possibles de conflits entre les populations, se trouvent liées aux comportements de ces dernières elles-mêmes.

” C’est parce que certains d’entre vous se cachent pour vendre leurs terres en dehors de leurs familles et des règles établies par l’État qu’on se retrouve toujours à avoir des conflits à régler. Il faut éviter de vendre vos terres”. Il a également appelé les uns et les autres à mettre fin à l’orpaillage traditionnel et clandestin, qui ” détruit la terre”.

Au nom des populations, le député de Dakpadou et Sago, commune et sous-préfectures, l’honorable Kebe Mahamadou a adressé plusieurs doléances au préfet. Notamment, la réhabilitation et la construction d’écoles, principalement d’un collège qui devrait, à l’entendre ” réduire considérablement le risque des grossesses en milieu scolaire dans la région”. Il a aussi mis l’accent sur l’État des routes dans cette zone cacaoifère, sur les infrastructures sanitaires, l’eau potable qui manque criardement dans la zone et sur l’électrification des villages.

Le préfet a dit en avoir “pris bonne note”, et a exhorté les populations à cultiver la paix et la cohésion sociale ” seules gages d’un développement sûr et durable”. La prochaine étape du préfet Coulibaly Lamine devrait être la sous-préfecture de Sago, dans la même circonscription électorale.

Chris Monsékéla

Publiés récemment

Amélioration des performances économiques : Alain Kouadio veut apporter sa connaissance de l’écosystème entrepreneurial

Amélioration des performances économiques : Alain Kouadio veut apporter sa connaissance de l’écosystème entrepreneurial


Football-Ligue 2 ivoirienne : US Tchologo-Africa la bataille de la dernière chance 

Football-Ligue 2 ivoirienne : US Tchologo-Africa la bataille de la dernière chance 


Gestion publique : Un colloque international sur la “Gouvernance et Innovation’’ ouvert

Gestion publique : Un colloque international sur la “Gouvernance et Innovation’’ ouvert


Société  d’économétrie : Les défis de l’emploi en Afrique au cœur des échanges

Société  d’économétrie : Les défis de l’emploi en Afrique au cœur des échanges


L’Imprimatur par Bamba Alex Souleymane – Il faut protéger les présidents africains

L’Imprimatur par Bamba Alex Souleymane – Il faut protéger les présidents africains


Hôpital Mère-Enfant de Bingerville : La maison de transit pour enfant malade du cancer inaugurée ce jeudi en présence de Mme Dominique Ouattara 

Hôpital Mère-Enfant de Bingerville : La maison de transit pour enfant malade du cancer inaugurée ce jeudi en présence de Mme Dominique Ouattara 


Mots clés :Côte d'IvoireFoncier ruralgboklê


À lire aussi