Afrikipresse
Sport

Football : Les causes du décès du joueur Sylla Moustapha inconnues

Football : Les causes du décès du joueur Sylla Moustapha inconnues
Publié le
Par
Ange Kouadio
Lecture 4 minutes

Les causes de la mort de Sylla Moustapha, footballeur décédé suite à un malaise, le dimanche 5 mars 2023 lors de la 20e journée de la Ligue 1, restent inconnues à ce jour.

Selon des informations émanant de la conférence de presse du vendredi 10 mars 2023 co-animée par Salif Bictogo, président de la Ligue Professionnelle et Dr Kouassi Iasiah, président de la commission de la médecine sportive de la FIF, les causes du décès de Sylla Moustapha restent inconnues

Selon le rapport médical du drame du 5 mars lu par le Dr Kouassi Iasiah le joueur Sylla Moustapha n’est pas décédé d’un arrêt cardiaque comme l’ont dit plusieurs personnes.

Lire aussi » Africa Sports d’Abidjan : Réaction de Sory Diabaté après le décès de Vagba Alexis 

«Il n’y a pas d’arrêt cardiaque concernant ce joueur. On parle de défibrillateur ! Non ! Prenez le timing. Il a été respecté à la lettre (…) Savez-vous qu’il y a des personnes qui n’ont pas de pathologie cardio-vasculaires qui décèdent de causes non-connues ? (…) Sans trahir le secret médical, quelqu’un qui a fait des convulsions, la première cause n’est pas cardiaque. Il peut avoir un AVC . Il est peut-être mort d’une crise épileptiforme. C’est-à-dire le poul passe bien, il ventile bien, il sature bien. Il n’y a donc pas d’arrêt. Aucune autopsie n’a été faite. Les parents n’ont pas souhaité faire l’autopsie», a expliqué le Dr Kouassi Iasiah.

Ce que dit le Rapport médical

En revenant sur le rapport médical du drame, il a détaillé le processus.

«Sylla Moustapha a présenté un malaise sans contact ou sans traumatisme. Une équipe médicale est intervenue sur l’aire de jeu. Le médecin du match a constaté que le joueur a présenté des crises convulsives tonico-clonique généralisée sans traumatisme. Il a immédiatement entrepris les manœuvres médicales (…). Dans l’ambulance, c’est un joueur qui ventilait bien. Il avait une circulation sanguine normale et il n’était pas en arrêt cardio-respiratoire. J’insiste encore, ce joueur n’était pas en situation d’arrêt cardio-respiratoire. Il a quitté le stade pour la PISAM, aux alentours de 18H25 dans l’ambulance médicalisée avec le responsable médical du RCA désigné par le club pour l’évacuation vers la structure d’accueil. Il est arrivé à la PISAM le même jour à 18H38. Le médecin qui l’a reçu à son arrivée a constaté une absence de pouls. Il a immédiatement commencé des mesures de réanimation classique et malheureusement le décès a été constaté aux alentours de 19H10», a relaté Dr Kouassi Iasiah, Président de la Commission de la Médecine Sportive de la FIF.

Tous les malaises ne sont pas une contre indication à la pratique du sport

Dans sa volonté d’ éclairer l’opinion, Dr Kouassi Iasiah a souligné que « ce ne sont pas tous les malaises qui sont une contre-indication à la pratique du sport»

«Même en cardiologie, il y a des éléments qui permettent la contre-indication. Mais si je n’ai pas de document officiel, je ne peux pas juger», a insisté Dr Kouassi Iasiah pour répondre à l’idée selon laquelle, le joueur Sylla Moustapha aurait eu des crises dans son précédent club au Mali, le Djoliba FC.

Salif Bictogo : “Le protocole a été suivi et respecté par le club”

Salif Bictogo, président de la Ligue Professionnelle de football a pour sa part mis l’ accent sur la gestion administrative de la délivrance de la licence fédérale. S’appuyant sur l’article 7 des règlements spéciaux, il a souligné que le Racing a respecté le protocole établi pour la délivrance de la licence.

«Les clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 sont tenus d’assurer le suivi médical de leurs joueurs et la visite médicale est obligatoire pour tous les joueurs licenciés (…) Le joueur Sylla Moustapha a signé son contrat de travail avec le RCA, le 12 octobre 2022. Pour ce joueur en provenance du Mali, il lui fallait un Certificat International de Transfert (CIT), la lettre de libération du joueur signée à la date du 6 octobre 2022. Il y avait un certificat de résidence daté du 9 janvier 2023, sa carte malienne. Le Racing Club d’Abidjan a produit un certificat de non contre-indication à la pratique du football signé le 5 janvier par le Docteur Abouna Alain Didier, Médecin en service au CHU de Cocody qui certifie avoir examiné Sylla Moustapha, né le 3 janvier 2002 et n’avoir constaté ce jour (5 janvier 2023) aucun signe clinique apparent (…) Conformément aux exigences de la Ligue professionnelle pour qualifier un joueur, le protocole a été suivi et respecté par le club en ce sens que le Club est responsable de ce qu’il nous amène comme document», a détaillé Salif Bictogo.

Lireaussi » Décès de Mamadou Keita, Manager Général des équipes nationales ivoiriennes de football

S’appuyant sur cette tragédie, Salif Bictogo n’exclut pas l’idée d’apporter des réformes à l’avenir pour tenter d’améliorer l’existant , notamment à travers une contre expertise fédérale concernant la visite médicale des joueurs, l’instauration d’un contrôle anti dopage…

Pour rappel, Sylla Moustapha décédé le dimanche 5 mars 2023 a été inhumé le 6 mars 2023 à Dabou. Il avait 21 ans.

Ange Kouadio

Publiés récemment

Guiglo – Le député Guy Marc Sérodé depuis Zouan: “Ouattara est en roue libre dans le Cavally”

Guiglo – Le député Guy Marc Sérodé depuis Zouan: “Ouattara est en roue libre dans le Cavally”


Fake news : Affaire Armée française à Korhogo, Chris Yapi  a encore menti

Fake news : Affaire Armée française à Korhogo, Chris Yapi  a encore menti


État de la nation 2024 : ce qu’il faut retenir du message du président Alassane Ouattara ce mardi devant le Parlement (Philippe Kouhon)

État de la nation 2024 : ce qu’il faut retenir du message du président Alassane Ouattara ce mardi devant le Parlement (Philippe Kouhon)


Chronique – Géopolitique, géoéconomie, géostratégie : Le nouvel ordre mondial oblige l’Afrique à penser differemment son rapport à la mondialisation

Chronique – Géopolitique, géoéconomie, géostratégie : Le nouvel ordre mondial oblige l’Afrique à penser differemment son rapport à la mondialisation


Tournoi de lutte traditionnelle à Bouaké : Amadou Koné félicite les Ivoiriennes Céline et Amy grands vainqueurs

Tournoi de lutte traditionnelle à Bouaké : Amadou Koné félicite les Ivoiriennes Céline et Amy grands vainqueurs


LYS Sassandra : raisons d’une saison difficile en 2023-2024 et promesses (Mamadou Dia)

LYS Sassandra : raisons d’une saison difficile en 2023-2024 et promesses (Mamadou Dia)



À lire aussi