Afrikipresse
Société

Issouf Traoré, directeur régional de la Fonction publique du Haut Sassandra : « Seuls, les plus méritants seront admis à intégrer la grande famille de la Fonction publique »

Issouf Traoré, directeur régional de la Fonction publique du Haut Sassandra : « Seuls, les plus méritants seront admis à intégrer la grande famille de la Fonction publique »
Publié le
Par
Beker Yao
Lecture 3 minutes

Dans le cadre de la huitième session du concours de la Fonction publique qui a eu lieu le samedi 1er octobre 2022 au lycée moderne Khalil de Daloa, Issouf Traoré, directeur régional de la Fonction publique du Haut-Sassandra, a indiqué que seuls les plus méritants seront admis à intégrer la grande famille de la Fonction publique.

10 régions choisies par abriter le concours de la Fonction publique qui se déroule du 03 au 16 octobre. À cette occasion, Issouf Traoré a affirmé que depuis 2021, de grandes innovations ont été enregistrées dans l’organisation des concours de la Fonction publique en Côte d’Ivoire.

seul le mérite va prévaloir

« Seul, le mérite va prévaloir. Seuls, les plus méritants seront admis à intégrer la grande famille de la Fonction publique parce que l’ambition de Madame le ministre est d’avoir un service public de qualité, un service public qui répond aux attentes des usagers », a-t-il dit. 

Affirmant que l’ambition de Madame le ministre de la Fonction publique Anne Désirée Ouloto est de doter la Côte d’Ivoire de fonctionnaires de qualité, recrutés sur des bases saines, il a fait savoir que ce concours concerne les concours directs, les concours de recrutement exceptionnel et les concours professionnels.

« Le concours professionnel s’adresse aux fonctionnaires qui aspirent à évoluer dans leur corps de métier. Les concours directs sont destinés à des personnes qui sont détentrices de certains diplômes, par exemple le Cepe, le Bepc, le Bac, le Bts, qui ne sont pas des fonctionnaires mais qui veulent intégrer la grande famille de la Fonction publique. Cela est pareil également pour les concours de recrutement et de recrutement exceptionnel sauf qu’ils ne sont pas soumis aux mêmes conditions», a-t-il expliqué. 

un processus transparent

Il a  rassuré que le processus se veut transparent. « C’est pourquoi, cette année tous les acteurs ont été appelés à postuler en ligne pour pouvoir participer à ces concours, que ce soient les surveillants, les correcteurs, les membres du secrétariat, le personnel médical », a-t-il fait savoir. 

Puis d’ajouter : « Tous les acteurs ont été appelés à adhérer à la charte d’éthique des concours qui est une charte qui engage les différents acteurs à respecter toutes les procédures et à adopter des comportements qui sont de nature à donner un cachet particulier, un cachet crédible à ces concours». 

Tout ceci, a-t-il dit : « est de faire en sorte que le concours de la Fonction publique soit transparent, ouvert à tout le monde et que tous comprennent que les concours de la Fonction publique sont ouverts à tous les Ivoiriens sans exclusive. Il n’y a pas de pass droit, il n’y a pas de privilégié », a-t-il clarifié.

Le superviseur central dans la région du Haut-Sassandra, Dr Ibrahim Lopko conseiller technique du ministre de la Fonction publique en charge de la modernisation de l’administration s’est réjoui du bon déroulement de ce concours. Il a rappelé aux candidats les efforts fournis par Madame le ministre pour que chaque candidat soit dans des conditions d’équité. « La délocalisation, c’est de donner la chance à tout le monde », a-t-il insisté.

Ce que le secrétaire général de préfecture a dit 

Au nom du préfet de la région du Haut-Sassandra, préfet du département de Daloa, Képo Emmanuel, secrétaire général de préfecture, a indiqué que cette délocalisation est une opportunité qui est donnée à la région du Haut-Sassandra. « Pas le passé, les candidats étaient obligés de se rendre jusqu’à Abidjan créant ainsi plusieurs désagréments. La délocalisation, c’est une chance qui est donnée à chaque Ivoirien pour avoir les mêmes chances que tous les autres candidats du territoire national », a-t-il expliqué.

Beker Yao

Publiés récemment

Levée de corps de Fanny Ibrahima : Amadou Koné annonce des hommages à Bouaké 

Levée de corps de Fanny Ibrahima : Amadou Koné annonce des hommages à Bouaké 


Amélioration des performances économiques : Alain Kouadio veut apporter sa connaissance de l’écosystème entrepreneurial

Amélioration des performances économiques : Alain Kouadio veut apporter sa connaissance de l’écosystème entrepreneurial


Football-Ligue 2 ivoirienne : US Tchologo-Africa la bataille de la dernière chance 

Football-Ligue 2 ivoirienne : US Tchologo-Africa la bataille de la dernière chance 


Gestion publique : Un colloque international sur la “Gouvernance et Innovation’’ ouvert

Gestion publique : Un colloque international sur la “Gouvernance et Innovation’’ ouvert


Société  d’économétrie : Les défis de l’emploi en Afrique au cœur des échanges

Société  d’économétrie : Les défis de l’emploi en Afrique au cœur des échanges


L’Imprimatur par Bamba Alex Souleymane – Il faut protéger les présidents africains

L’Imprimatur par Bamba Alex Souleymane – Il faut protéger les présidents africains



À lire aussi