Afrikipresse
Sport

Interview – CAN 2022 des Dames : Touré Clémentine explique l’élimination des Éléphantes

Interview – CAN 2022 des Dames : Touré Clémentine explique l’élimination des Éléphantes
Publié le
Par
Adou Mel
Lecture 3 minutes

Touré Clémentine, la sélectionneuse des Éléphants dames donne les raisons de l’élimination de son équipe par rapport à la Can 2022 à venir des Dames.

La sélection nationale ivoirienne femme a été éliminée de la CAN 2022 de football par celle du Nigeria le mercredi 23 février 2022 à Abidjan au terme du match retour du dernier tour qualificatif de cette compétition. Touré Clémentine, la sélectionneuse des Éléphants dames donne les raisons de cette élimination.

Afrikipresse.fr : La Côte d’Ivoire est éliminée par le Nigeria. Qu’est-ce qui n’a pas marché dans ce match ?

Touré Clémentine : Je voudrais féliciter mes joueuses qui ont donné le meilleur d’elles-mêmes. Nous n’avons pas été efficaces devant les buts adverses aussi bien à l’aller qu’au retour. C’est pratiquement la même copie que nous avons présentée. Après tout ce que nous avons fait comme boulot, nous aurions bien voulu être récompensées de ce gros match, mais c’est la loi du football. Si le penalty avait été accordé parce qu’il y a eu bel et bien but, la donne aurait changé et moralement mes joueuses auraient eu beaucoup plus de courage pour revenir au score.

-L’équipe nigériane était-elle supérieure à celle de la Côte d’Ivoire ?

Je pense que les Nigérianes ont su exploiter leur expérience. Ce sont des joueuses expérimentées. Je félicite l’adversaire qui est la meilleure de notre continent. Cela fait trois ans d’affilée qu’elle est championne d’Afrique. Nous avions aussi la possibilité de passer ce cap, nous avons espéré jusqu’au bout;  malheureusement cela n’a pas marché.

Cela fait la troisième édition de suite que la Côte d’Ivoire rate la CAN. Êtes-vous déçue par cette situation malgré le travail que vous avez abattu ?

Non je ne suis pas déçue, c’est notre métier. Un entraîneur doit s’attendre à tout. Il y a de la persévérance, car quand on forme un joueur c’est pour le long terme. Il y’a des moments de joie et des moments de peine. La grande satisfaction vient du fait que nous avons travaillé, que nous avons fait progresser un groupe. La grande satisfaction c’est de voir ces jeunes filles émerger aujourd’hui. Il y a quelques années en arrière, elles étaient en difficulté. Nous avons beaucoup misé sur la CAN mais les choses se sont passées autrement. Je crois en l’avenir de ces jeunes filles. Nous allons continuer le travail.

Pour les prochaines échéances est ce qu’il y a des possibilités que certaines joueuses soient mises à la retraite internationale ?

Pour le moment je ne pourrai me prononcer sur l’avenir (rire).

-Le fait d’avoir éliminé le Nigeria lors des Jeux Olympiques a-t-il boosté le moral de vos joueuses pour cette double confrontation ?

Il faut dire que tout est dans le travail. Quand on élimine le Nigeria lors des Jeux Olympiques cela veut dire qu’un travail a été fait, il y a eu des matches amicaux qui ont été joués…Or, pour cette compétition,  il n’ y a eu aucun match amical, on a payé cash. C’est après le travail qu’on a la récompense.

Entretien réalisé par Adou Mel

Publiés récemment

Amélioration des performances économiques : Alain Kouadio veut apporter sa connaissance de l’écosystème entrepreneurial

Amélioration des performances économiques : Alain Kouadio veut apporter sa connaissance de l’écosystème entrepreneurial


Football-Ligue 2 ivoirienne : US Tchologo-Africa la bataille de la dernière chance 

Football-Ligue 2 ivoirienne : US Tchologo-Africa la bataille de la dernière chance 


Gestion publique : Un colloque international sur la “Gouvernance et Innovation’’ ouvert

Gestion publique : Un colloque international sur la “Gouvernance et Innovation’’ ouvert


Société  d’économétrie : Les défis de l’emploi en Afrique au cœur des échanges

Société  d’économétrie : Les défis de l’emploi en Afrique au cœur des échanges


L’Imprimatur par Bamba Alex Souleymane – Il faut protéger les présidents africains

L’Imprimatur par Bamba Alex Souleymane – Il faut protéger les présidents africains


Hôpital Mère-Enfant de Bingerville : La maison de transit pour enfant malade du cancer inaugurée ce jeudi en présence de Mme Dominique Ouattara 

Hôpital Mère-Enfant de Bingerville : La maison de transit pour enfant malade du cancer inaugurée ce jeudi en présence de Mme Dominique Ouattara 



À lire aussi