Afrikipresse
Sport

Football-9èmes Jeux de la Francophonie-Mobilisation : Mention spéciale pour les Congolais 

Football-9èmes Jeux de la Francophonie-Mobilisation : Mention spéciale pour les Congolais 
Publié le
Par
Adou Mel
Lecture 2 minutes

Les 9èmes Jeux de la Francophonie qui ont débuté le 28 juillet 2023 se poursuivent et prendront fin le 6 août 2023. Après huit jours de compétition et à trois jours de la fin du rendez-vous de la capitale congolaise, un constat se dégage : la mobilisation de taille des Congolais qui n’a pas fait défaut aux équipes et qui s’amplifie au fil des matches.

Férus de football, le public congolais n’a pas manqué de le démontrer au cours de ces Jeux de Kinshasa. Même si le Stade Tata Raphaël de Kinshasa, lieu des rencontres de groupes et des deux demi-finales, d’une capacité 45.000 places n’a toujours pas fait le plein, il reste qu’il enregistre un grand nombre de personnes acquis à la cause des équipes, refusant quelques fois au passage du monde lors des matches du pays hôte.

Tous les observateurs sont unanimes à reconnaître que la République Démocratique du Congo a joué sa partition jusqu’à ce jour et continuera de le faire jusqu’à la finale. Le Stade Tata Raphaël qui accueille les huit formations présentes à ce rendez-vous, ne désemplit pas. La moyenne est de 35-45 spectateurs lors des matches. 

Les supporters, munis de grelots, de tam-tam et d’autres objets sonores à vous rendre sourd, font le show et baignent dans une grosse ambiance faite de chants et de danse à la sauce ” locale ”. Le public a atteint le pic quand les Léopards se sont produits. Comme ce fut le cas le jeudi 3 août 2023 quand les deux Congo se sont affrontés pour le match de la 5ème. De la voix, il y en a eu du début à la fin de ce derby de la rive Congo.

Pour cette opposition qui s’est jouée sur les bords du fleuve Congo, l’enceinte du quartier Imo Congo dans la grande commune de Kalamu a refusé du monde. Et à l’intérieur, le public chaud bouillant y a apporté sa dose d’ambiance de fête.  

« Nous avons une tradition de stade. Le sport en général et le football en particulier est dans nos veines. Aller au stade pour soutenir une équipe est une tradition. Dans ce tournoi, notre priorité c’est l’équipe des Léopards. Mais quand elle ne se produit pas nous portons notre choix sur une équipe en fonction de nos affinités et de notre sensibilité. À ce niveau chacun est libre », nous a indiqué Melengwe Arthur, l’un des chauds bouillants de l’ambiance, leaders d’un groupe de fanatiques toujours postés à la gauche de la tribune officielle.

Adou Mel, envoyé spécial à Kinshasa (RD Congo)

Publiés récemment

Lutte contre le Travail des Enfants dans la cacaoculture : Madame Sylvie  Patricia Yao conduit une délégation d’experts à Washington 

Lutte contre le Travail des Enfants dans la cacaoculture : Madame Sylvie  Patricia Yao conduit une délégation d’experts à Washington 


Après une audience avec le président du Sénat français : Kandia Camara salue « une amitié durable » entre la France et la Côte d’Ivoire

Après une audience avec le président du Sénat français : Kandia Camara salue « une amitié durable » entre la France et la Côte d’Ivoire


CMU : Pourquoi la Côte d’Ivoire veut s’inspirer de l’Indonésie et de la Thaïlande

CMU : Pourquoi la Côte d’Ivoire veut s’inspirer de l’Indonésie et de la Thaïlande


Burkina Faso : le putschiste capitaine Ibrahim Traoré a perdu la raison, le mal qui le ronge

Burkina Faso : le putschiste capitaine Ibrahim Traoré a perdu la raison, le mal qui le ronge


Côte d’Ivoire : Yopougon et Bingerville bientôt reliées par une ligne BRT 

Côte d’Ivoire : Yopougon et Bingerville bientôt reliées par une ligne BRT 


Lu pour vous by CoolBee Ouattara ||«Du sable dans les yeux » de Patricia Ekaba ou la force du mental

Lu pour vous by CoolBee Ouattara ||«Du sable dans les yeux » de Patricia Ekaba ou la force du mental



À lire aussi