Afrikipresse
Culture

Festival Abla Pokou – Jean Claude Kouassi : “La culture ne se limite pas à la danse uniquement”

Festival Abla Pokou – Jean Claude Kouassi : “La culture ne se limite pas à la danse uniquement”
Publié le
Par
Aboubacar Al Syddick
Lecture 3 minutes

Jean-Claude Kouassi a appelé les populations de Sakassou à s’abreuver à la source des traditions lors de la 4ème édition du festival Abla Pokou dans cette localité en déclarant que la culture ne se limite pas uniquement à la danse.

La commune de Sakassou a abrité du 1er au 6 juin 2022, la 4ème édition du festival Abla Pokou. Un festival qui se veut une tribune de valorisation et de promotion des valeurs culturelles du peuple baoulé à travers la danse, la poterie, le conte, la couture, la peinture et la cuisine.

La cérémonie d’ouverture officielle de ce rendez-vous culturel et artistique s’est tenue le 04 juin 2022 sur le terrain Henri Konan Bedié à Sakassou, en présence de Jean-Claude Kouassi, ministre-gouverneur du District autonome de la Vallée du Bandana, par ailleurs parrain de cette édition, des autorités administratives et coutumières du département de Sakassou.

Le festival Abla Pokou Pour la promotion de la culture Baoulé

La contribution des femmes et des jeunes à la promotion et à la culture et à la valorisation du patrimoine culturel, cultuel et artistique Baoulé“, c’était le thème de cette édition.

Dans son discours, le ministre-gouverneur Jean-Claude Kouassi a fait savoir que la culture est un moteur de développement. “La culture est une richesse et beaucoup de pays se sont développés par leur culture. Ce festival est une occasion d’apprendre aux jeunes les traditions, la culture et de les éduquer“, a-t-il dit.

Tout en invitant les populations à venir s’abreuver à la source des traditions à travers ce festival. “Que le festival Abla Pokou serve de tremplin pour réhabiliter nos valeurs culturelles qui sont en train de disparaître. La culture ne se limite pas à la danse uniquement. De ce fait, il faut également valoriser les autres aspects de la culture car la langue est aussi une culture. Ce festival doit être surtout, une vitrine de préservation des valeurs fondamentales du royaume baoulé, telles que la culture de la paix, l’hospitalité, la cohabitation, de l’unité, de la solidarité et la promotion
du travail
.”, a souligné le ministre-gouverneur Jean-Claude Kouassi.

Jeannot Ahoussou Kouadio représenté et les innovations évoquées

Représentant le président du Sénat Jeannot Ahoussou Kouadio, haut patron de la cérémonie, Michel Koffi, a félicité les organisateurs du festival pour avoir associé l’image du président de la Chambre haute du parlement ivoirien à cette cérémonie.

Jean-Louis Kouassi, commissaire général du festival Abla Pokou a décliné les innovations de la présente édition qui sont l’élargissement des compétitions et la promotion du tourisme interne. “Il s’agit pour nous de valoriser et promouvoir notre identité culturelle et amener les jeunesses à s’approprier nos valeurs culturelles, nos danses traditionnelles“, a-t-il dit.

Pour l’édition 2022, le festival Abbla Pokou a rassemblé pendant sept (7) jours artistes, groupes de danses traditionnelles, passionnés de danses et de la cultures baoulé venus de tout le “V baoulé” et d’ailleurs en Côte d’Ivoire, dans un bouillonnement d’énergie, façonnant un réseau multiculturel.

Aboubacar Al Syddick à Sakassou

Publiés récemment

Mots clés :abla pokouBaouléFestival Abla PokouHenri Konan BédiéJean Claude KouassiJeannot Ahoussousakassou


À lire aussi