Afrikipresse
SportSports

Dussuyer , ex coach des Éléphants : ” Que les gens arrêtent de dire ce qu’ils ne savent pas “

Dussuyer , ex coach des Éléphants : ” Que les gens arrêtent de dire ce qu’ils ne savent pas “
Publié le
Par
Adou Mel
Lecture 6 minutes

Depuis le dimanche 28 janvier 2017 , Michel Dussuyer a quitté la direction de l’encadrement technique des Éléphants qui lui avait été confiée en juillet 2015 , tel qu’il l’a signifié à son employeur , la Fédération Ivoirienne de Football (FIF).

Il a justifié son départ par la débâcle des Éléphants à la CAN 2017 qui se joue actuellement au Gabon. L’équipe ivoirienne a concédé deux nuls face respectivement au Togo (0-0) et à la RD Congo (2-2) et une défaite contre le Maroc (0-1). En trois matches , les champions d’Afrique ont inscrit petits buts et encaissé trois autres pour une troisième place dans leur groupe.

” Je confirme que j’ai démissionné de mon poste. J’ai informé mon employeur aujourd’hui même. Ce qui s’est passé au Gabon est incroyable. D’ailleurs je devais partir depuis mais le président Sidy m’a dissuadé de le faire. Mais aujourd’hui ma décision est irrévocable “, avait confié Michel Dussuyer à afrikipresse.fr en début d’après midi du même dimanche , aussitôt après l’annonce de sa démission.

L’origine du mal semble profonde et ancienne , la débâcle d’Oyem au Gabon ayant été la goutte d’eau qui a fait déborder.

” À ce jour , je n’arrive pas à comprendre ce qui s’est passé à la CAN. Je cherche à comprendre toujours. En fait je note qu’il y a eu une cassure à notre arrivée à Oyem “, a dit Michel Dussuyer à Afrikipresse dans sa suite d’un grand hôtel de la capitale économique ivoirienne qui lui sert de résidence , le lundi 30 janvier 2017 au cours d’un entretien exclusif.

Eusselé, le désormais ex-patron des Éléphants footballeurs est dans la réflexion , scrute l’horizon , cherche des mots entre une question et sa réponse : ” Je n’ai pas senti un seul instant qu’à Oyem j’ai été trahi. Je n’ai pas détecté un seul signe de trahison. Pour moi ce mot est trop fort. Certains joueurs sont hypocrites “.

” Avec le temps , je comprends certaines choses “, lâche-t-il , un sourire empreint d’amertume aux lèvres.

Le technicien français semble dépité au sujet de certains joueurs surtout. Mais lesquels ? Il n’ose pas avancer de noms se contentant de répéter à souhait le mot hypocrisie même quand des noms sont cités : ” Pourtant je discute tout le temps avec tous les joueurs. Individuellement comme collectivement “.

Avec intelligence il se fait une image de ce qu’il vit : ” Un sélectionneur est comme un général de l’armée. Quand le général établit le plan de guerre et que les soldats ne l’appliquent pas en fuyant au premier coup de fusil de l’ennemi , c’est le général qu’on limoge et non les soldats. Mais moi je n’attends pas d’être limogé. Je préfère partir”.

Sur le problème du capitanat , il dit : ” Si certains joueurs ne sont pas contents que le brassard soit confié à Serey Dié , je suis désolé. Tous les joueurs savent que le capitaine, c’est Gervinho. Et Serey Dié le vice-capitaine. En l’absence de Gervinho, c’est à Serey Dié que revient le brassard. Où est le problème ? Je ne pense pas que ce soit le problème. Le vrai problème se trouve ailleurs. Sinon cela ressemble à de l’hypocrisie purement et simplement “.

Revenant sur le problème de certains cadres qui auraient une influence sur lui , il réagit : ” Qui m’influence ? Contrairement à ce qui est dit , Bony Wilfried ne conteste jamais mes décisions. Il est toujours dans son coin tranquille. Il n’est pas contestataire. Le joueur un peu “grognon” c’est Max Gradel mais il n’est pas méchant. Il dit ce qu’il pense. Il faut que les gens arrêtent de dire ce qu’ils ne savent pas. Personne ne m’impose un classement ou encore des joueurs. Je fais mes choix librement. Contre le Maroc et la France , Bony n’a pas été aligné , mais alors est-ce qu’il s’est plaint ? “.

Il ajoute. ” Le vrai problème des joueurs , c’est qu’ils n’acceptent pas d’être remplaçants. Or , on ne peut classer tout le monde à la fois”.

À propos de la diarrhée de Zaha la veille du 3ème match , Michel Dussuyer témoigne : ” Effectivement Zaha a eu une diarrhé. Je l’ai mis au repos à l’hôtel , et il n’a pas pris par à la séance d’entraînement de la veille du match contre le Maroc. Dans la soirée , les médecins m’ont confié qu’il pouvait jouer et c’est ce qu’il a fait parce que je l’ai senti capable d’apporter un plus “.

Son manque de poigne n’est-il pas aussi à la base de tout ce qui s’est passé ? ” Le problème de certaines personnes est ailleurs. Elles ne m’ont jamais accepté depuis le premier jour. Elles me jugent par rapport à Renard qui avait un titre avant de venir chez les Éléphants . Quel que soit ce que je vais obtenir comme résultat , ces gens ne m’accepteront pas. Ils oublient tous les bons résultats mais ne reviennent que sur le dernier résultat négatif “, fait savoir l’ex sélectionneur de la Côte d’Ivoire.

“Je connais bien les présidents Sidy Diallo et Sory Diabaté depuis que j’étais l’adjoint de Henri Michel chez les Éléphants . Ils connaissent ma manière de travailler. Donc , je ne suis pas manipulable. Moi je ne triche pas avec le travail parce que si vous trichez cela vous rattrape. Aucun sélectionneur ne va s’amuser à aligner des joueurs en méforme. Le choix d’un joueur répond à un certain nombre de critères et au projet du jeu du sélectionneur. On ne choisit pas des joueurs au hasard ou pour faire plaisir. Cela vous rattrape “, explique -t-il.

” En venant ici , l’objectif était d’atteindre au moins les quarts de finale. Je savais que cela n’etait pas facile pour deux raisons essentielles. La première est qu’on ne peut faire mieux qu’un titre , sinon que de le remporter à nouveau. La seconde , est qu’il n’est pas aisé de succéder à un sélectionneur qui vient de remporter un titre et qui dans ce cas précis de Hervé Renard , a gagné un autre titre auparavant. Malheureusement , cet objectif n’est pas atteint puisque l’équipe a été éliminé au premier tour. Sur ce plan , j’ai échoué mais comment…. ! C’est la vie d’un entraîneur. Il ne tient qu’à un fil ” .

Après l’épisode ivoirien, quel est le point de chute de Michel Dussuyer ?

” Je vais rentrer en France d’ici la fin de la semaine. Je souhaite que tout ce qui est lié à mon départ se fasse dans les plus brefs délais. Après , je vais d’abord me reposer. Ensuite , je vais réfléchir à de nouveaux projets et je vais décider. Je n’ai pas encore de contacts avec des clubs ou avec qui que ce soit”, répond-il après après avoir grillé une cigarette.

Alors qu’en Côte d’Ivoire , les spéculations vont bon train sur sa succession , Michel Dussuyer part le coeur gros. L’homme est déçu et amer. Il estime qu’il a été lâché au moment où il ne fallait pas , par ses soldats. Mille idées traversent et se bousculent dans sa tête. Un véritable goût d’inachevé….

Adou Mel

 

 

 

Publiés récemment

Amélioration des performances économiques : Alain Kouadio veut apporter sa connaissance de l’écosystème entrepreneurial

Amélioration des performances économiques : Alain Kouadio veut apporter sa connaissance de l’écosystème entrepreneurial


Football-Ligue 2 ivoirienne : US Tchologo-Africa la bataille de la dernière chance 

Football-Ligue 2 ivoirienne : US Tchologo-Africa la bataille de la dernière chance 


Gestion publique : Un colloque international sur la “Gouvernance et Innovation’’ ouvert

Gestion publique : Un colloque international sur la “Gouvernance et Innovation’’ ouvert


Société  d’économétrie : Les défis de l’emploi en Afrique au cœur des échanges

Société  d’économétrie : Les défis de l’emploi en Afrique au cœur des échanges


L’Imprimatur par Bamba Alex Souleymane – Il faut protéger les présidents africains

L’Imprimatur par Bamba Alex Souleymane – Il faut protéger les présidents africains


Hôpital Mère-Enfant de Bingerville : La maison de transit pour enfant malade du cancer inaugurée ce jeudi en présence de Mme Dominique Ouattara 

Hôpital Mère-Enfant de Bingerville : La maison de transit pour enfant malade du cancer inaugurée ce jeudi en présence de Mme Dominique Ouattara 


Mots clés :CAN 2017DussuyerÉléphantsex coach des Éléphants : " Que les gens arrêtent de dire ce qu'ils ne savent pas "Fif


À lire aussi