Afrikipresse
Politique

Diffamation et mensonges sur fonds de souveraineté en Côte d’Ivoire : des médias français manipulent la défaite de la lettre du continent devant la justice

Diffamation et mensonges sur fonds de souveraineté en Côte d’Ivoire : des médias français manipulent la défaite de la lettre du continent devant la justice
Publié le
Par
Philippe Kouhon
Lecture 3 minutes

 « Le président ivoirien perd un procès en diffamation contre un journaliste en France » s’est empressé d’écrire le quotidien français, Le Figaro le jeudi 7 janvier 2021, suite à la décision du tribunal de Paris de relaxer jeudi un journaliste et le directeur de publication de « La lettre du continent », poursuivis en diffamation par le président ivoirien Alassane Ouattara pour un article de 2017 sur les fonds souverains de la Côte d’ivoire. Et pourtant la « diffamation » est bel et bien retenue.

« Puisque la diffamation est retenue, cela signifie que l’information est fausse à la base ! Une leçon aussi à ceux qui disaient qu’il n’y a jamais eu plainte, mais qui n’ont jamais voulu lire ce que les avocats avaient dit. La justice met du temps même en France : 3 ans. Et elle tient compte du contexte » a réagi un internaute.

En effet, dans son jugement rendu jeudi, le tribunal a estimé que les propos étaient bien diffamatoires mais que les prévenus devaient être relaxés au bénéfice de la bonne foi. Le tribunal a souligné que l’article s’inscrivait dans un « débat d’intérêt général » et que le journaliste disposait d’une « base factuelle suffisante » pour publier les propos. Il a aussi relevé le « ton modéré » utilisé « à l’exception de quelques termes critiques », qui « demeurent adaptés à la ligne éditoriale » de la publication.

En outre, le tribunal la stipule noire sur blanc : « Les propos poursuivis sont diffamatoires envers Alassane Ouattara ».

Peut-on dire que le président Ouattara a perdu le procès là où la diffamation, le but du procès, est reconnue ?

Le président ivoirien, Alassane Ouattara avait porté plainte en France après la publication d’une brève intitulé « Côte d’Ivoire – Ouattara fait exploser les fonds souverains », publiée le 30 août 2017 dans le bimensuel ” La lettre du continent “, aujourd’hui devenu un quotidien sous le nom d’Africa Intelligence. Dans cet article très court, le journal écrivait que M. Ouattara « bénéficiait » d’un fonds souverain de 342,6 milliards de francs CFA soit 521 millions d’euros, « en hausse de 20 milliards par rapport à 2015 », une « enveloppe budgétaire » dans laquelle il pouvait « d’autant mieux puiser à sa guise » qu’elle était « directement gérée par son frère, le ministre des affaires présidentielles Birahima Téné Ouattara ».

Le chef de l’état ivoirien estimait que ces propos du quotidien “La lettre du continent” « lui imputaient par insinuation de se livrer à un détournement de fonds publics, avec la complicité de son frère ». Il contestait les chiffres avancés comme étant un « amalgame inexact de plusieurs rubriques budgétaires ». Dans ce dossier, la défense avait souligné l’indépendance de la rédaction vis-à-vis des gouvernements et partis, rappelant que le sujet de l’article attaqué avait déjà été traité par le journal en 2012 et 2014, tout en défendant la bonne foi du journaliste et le sérieux de l’enquête. « On a fait notre travail de journaliste, le tribunal l’a reconnu », a déclaré jeudi à l’AFP le directeur de publication du quotidien “La lettre du continent” Maurice Botbol, cité par le Figaro.

De ce qui précède, on retiendra que « la lettre du continent » est déboutée de sa demande de procédure abusive, que le caractère diffamatoire des propos est reconnu sans pour autant que le journaliste ne soit condamné.

Philippe Kouhon

Publiés récemment

Football-Ligue 2 ivoirienne : US Tchologo-Africa la bataille de la dernière chance 

Football-Ligue 2 ivoirienne : US Tchologo-Africa la bataille de la dernière chance 


Gestion publique : Un colloque international sur la “Gouvernance et Innovation’’ ouvert

Gestion publique : Un colloque international sur la “Gouvernance et Innovation’’ ouvert


Société  d’économétrie : Les défis de l’emploi en Afrique au cœur des échanges

Société  d’économétrie : Les défis de l’emploi en Afrique au cœur des échanges


L’Imprimatur par Bamba Alex Souleymane – Il faut protéger les présidents africains

L’Imprimatur par Bamba Alex Souleymane – Il faut protéger les présidents africains


Hôpital Mère-Enfant de Bingerville : La maison de transit pour enfant malade du cancer inaugurée ce jeudi en présence de Mme Dominique Ouattara 

Hôpital Mère-Enfant de Bingerville : La maison de transit pour enfant malade du cancer inaugurée ce jeudi en présence de Mme Dominique Ouattara 


Lu pour vous by CoolBee Ouattara – Alimatou, le triomphe de l’amour de Jean Pierre Mukendi || ou l’amour avec un grand A.

Lu pour vous by CoolBee Ouattara – Alimatou, le triomphe de l’amour de Jean Pierre Mukendi || ou l’amour avec un grand A.


Mots clés :Alassane OuattaraFrancejusticeLa Lettre du ContinentPresse


À lire aussi