Afrikipresse
International

Déclaration du président Joe Biden à l’occasion de la Journée internationale du souvenir de l’Holocauste

Déclaration du président Joe Biden à l’occasion de la Journée internationale du souvenir de l’Holocauste
Publié le
Par
La Rédaction
Lecture 3 minutes

Le Président Joe Biden a fait une déclaration à l’occasion de la journée internationale du souvenir de l’Holocauste.

Dans la déclaration ci-dessous, Joe Biden rend hommage aux victimes de l’Holocauste et aux survivants, condamne l’attaque du Hamas contre Israël le 7 octobre 2023. Il dénonce la montée de l’antisémitisme et s’engage à le combattre appellant à respecter la promesse du « Plus jamais ».

Demain, à l’occasion de la Journée internationale du souvenir de l’Holocauste, nous nous joindrons aux nations du monde entier pour pleurer les six millions de Juifs systématiquement pris pour cible et assassinés par les nazis et leurs collaborateurs dans le cadre de l’Holocauste au cours des années 1930 et 1940, l’un des chapitres les plus sombres de l’histoire de l’humanité. Nous pleurons également les Roms, les Sintés, les Slaves, les personnes handicapées, les personnes LGBTQI+, les minorités raciales et les dissidents politiques qui ont été maltraités ou tués. Nous saluons le courage des survivants et l’héroïsme de ceux qui ont bravement tenu tête aux nazis, risquant tout pour sauver des innocents.

Cette année, la responsabilité de se souvenir de l’Holocauste, du mal commis par les nazis et du fléau de l’antisémitisme est plus pressante que jamais. Le 7 octobre, les terroristes du Hamas ont déchaîné le mal à l’état pur contre le peuple israélien, massacrant environ 1 200 innocents et prenant en otage des centaines de personnes, dont des survivants de la Shoah. Il s’agit de la pire atrocité commise contre le peuple juif en un seul jour depuis l’Holocauste.

À la suite du massacre perpétré par le Hamas, nous avons assisté à une montée alarmante d’un antisémitisme abject dans notre pays et à l’étranger, qui a rouvert les cicatrices douloureuses laissées par des millénaires de haine et de génocide à l’encontre du peuple juif. C’est inacceptable. Nous ne pouvons pas exprimer notre tristesse pour tout ce que les survivants juifs de l’Holocauste ont vécu puis rester silencieux lorsqu’ils sont de nouveau attaqués et pris pour cible aujourd’hui. Sans équivoque ni exception, nous devons également rejeter fermement les tentatives visant à ignorer, à nier, à déformer et à réviser l’histoire. Cela inclut le négationnisme et les efforts destinés à minimiser les horreurs perpétrées par le Hamas le 7 octobre, en particulier son recours effroyable et impardonnable au viol et à la violence sexuelle pour terroriser les victimes.

Sous ma présidence et dans le cadre de notre toute première Stratégie nationale de lutte contre l’antisémitisme, nous continuons de condamner et de combattre l’antisémitisme à tous les niveaux. Car malheureusement, ces événements nous rappellent que la haine ne disparaît jamais. Elle se cache seulement jusqu’à ce qu’on lui donne un peu d’oxygène. Et nous avons tous la responsabilité de faire en sorte que la haine, sous toutes ses formes, ne trouve aucun refuge dans le monde. Il est de notre responsabilité morale commune de nous opposer à l’antisémitisme et à la violence alimentée par la haine, chez nous et à l’étranger, et de concrétiser la promesse du « Plus jamais ».

C’est une promesse que mon père m’a inculquée pour la première fois autour de la table familiale, lorsqu’il nous a expliqué, à ma sœur, à mes frères et à moi, les horreurs de la Shoah. C’est une leçon que j’ai transmise à mes enfants et à mes petits-enfants en les emmenant au camp de concentration de Dachau, en Allemagne, afin qu’ils puissent comprendre par eux-mêmes la profondeur de ce mal antisémite et la complicité du silence ou de l’indifférence. C’est un message que je me suis efforcé d’honorer lors de mes visites en Israël et en invitant des survivants de l’Holocauste et des familles d’otages juifs à la Maison-Blanche, afin que la nation tout entière en soit témoin.

En cette sombre Journée internationale du souvenir de l’Holocauste, nous exprimons notre profonde sympathie à la communauté juive et au peuple d’Israël. Nous nous engageons de nouveau à faire passer les enseignements de la Shoah, à lutter contre l’antisémitisme et toutes les formes de violence alimentées par la haine, et à ramener les otages chez eux. Et nous saluons la force, la combativité et la résilience du peuple juif, même dans les moments les plus sombres.

Publiés récemment

CMU : Pourquoi la Côte d’Ivoire veut s’inspirer de l’Indonésie et de la Thaïlande

CMU : Pourquoi la Côte d’Ivoire veut s’inspirer de l’Indonésie et de la Thaïlande


<strong>Burkina Faso : le putschiste capitaine Ibrahim Traoré a perdu la raison, le mal qui le ronge</strong>

Burkina Faso : le putschiste capitaine Ibrahim Traoré a perdu la raison, le mal qui le ronge


Côte d’Ivoire : Yopougon et Bingerville bientôt reliées par une ligne BRT 

Côte d’Ivoire : Yopougon et Bingerville bientôt reliées par une ligne BRT 


Lu pour vous by CoolBee Ouattara ||«Du sable dans les yeux » de Patricia Ekaba ou la force du mental

Lu pour vous by CoolBee Ouattara ||«Du sable dans les yeux » de Patricia Ekaba ou la force du mental


Acteur dans l’évènementiel au Maroc, comment Nemorou Franck Ulrich veut promouvoir la Côte d’Ivoire

Acteur dans l’évènementiel au Maroc, comment Nemorou Franck Ulrich veut promouvoir la Côte d’Ivoire


Haut-Sassandra : Koné Mamadou encense Touré Mamadou : « nous avons des élus compétents »

Haut-Sassandra : Koné Mamadou encense Touré Mamadou : « nous avons des élus compétents »



À lire aussi