Afrikipresse
Économie

Côte d’Ivoire- noix de cajou : l’AProTIC et ses partenaires réfléchissent sur les mécanismes de financement de la filière

Côte d’Ivoire- noix de cajou : l’AProTIC et ses partenaires réfléchissent sur les mécanismes de financement de la filière
Publié le
Par
Yaya Kanté
Lecture 3 minutes

L’Association professionnelle des transformateurs industriels du cajou (AProTIC) en Côte d’Ivoire a organisé un atelier autour de la problématique du financement de la filière le jeudi 27 janvier 2022 à son siège à Abidjan. L’atelier se tenait à la fois en présentiel et en ligne autour du président du conseil d’administration de l’AProTIC, Tahirou Sanogo, des membres de l’association, des experts financiers, des partenaires techniques, des banques et établissements financiers doit permettre de trouver des mécanismes de financement adaptés à la filière cajou dans le pays. 

Lire aussi : Filière Anacarde : l’APROTIC émet des réserves sur l’investiture des administrateurs de l’OIA 

À l’ouverture de l’atelier sur le financement de la campagne 2022 dont l’objectif principal est de  « présenter le panorama des types et mécanismes classiques de financement usités en Côte d’Ivoire » , le président Tahirou Sanogo a relevé que la noix de cajou constituait le 2ème produit de rente de la Côte d’Ivoire derrière le cacao. Cependant, la filière reste sous financée malgré les efforts de l’État selon le président du conseil d’administration de AProTIC du fait de : « l’insuffisance d’information sur les moyens de financement disponibles dans l’environnement ; l’inadéquation de la pertinence de la structure des financements ». 

Fort de ce constat, Tahirou Sanogo, a recommandé que l’atelier devra permettre de présenter des mécanismes d’accompagnement divers existants dans le pays pour les unités de transformation industrielle du cajou ; présenter divers solutions locales de financement de cette activité ; créer une plate-forme d’échange entre les experts financiers, les banquiers et les opérateurs en vue du partage d’expériences.

Lire aussi : Filière cajou : le gouvernement ivoirien met en œuvre un ambitieux programme de transformation locale

Par ailleurs, le président de l’AProTIC a annoncé la mise en place d’un dispositif de soutien aux transformateurs et d’intermédiation à l’issu des travaux :  «  l’Association mettra ainsi en place une veille documentaire afin de constituer une base de données à jour, de manière à apporter son appui continu aux différents membres et réaliser une certaine intermédiation entre les institutions financières et les professionnels du métier.  » 

Leader mondial de la noix de cajou, les conclusions de l’atelier et leur mise en œuvre devront aider à l’atteinte des objectifs du gouvernement ivoirien et l’AProTIC à savoir la transformation locale de 50% de la production.  «La tenue de cet atelier s’inscrit dans la politique de l’État de Côte d’Ivoire qui s’est fixé pour objectif la transformation de 50 pour cent de sa noix de cajou contre 14 d’ici 2025 », a indiqué Tahirou Sanogo. 

Lire aussi : Conseil du coton et de l’anacarde de Côte d’Ivoire, Adama Coulibaly fait l’état des lieux depuis Dubaï Expo 2020

Amorcée véritablement en 2019, la transformation industrielle du cajou en Côte d’Ivoire s’est enrichie en trois ans, grâce aux investissements privés de 52 unités dont 12 micro-unités de 600 tonnes à 1 800 tonnes de capacité pour une  capacité de près de 400 000 tonnes en 2021. 

Yaya K. 

Publiés récemment

Guiglo – Le député Guy Marc Sérodé depuis Zouan: “Ouattara est en roue libre dans le Cavally”

Guiglo – Le député Guy Marc Sérodé depuis Zouan: “Ouattara est en roue libre dans le Cavally”


Fake news : Affaire Armée française à Korhogo, Chris Yapi  a encore menti

Fake news : Affaire Armée française à Korhogo, Chris Yapi  a encore menti


État de la nation 2024 : ce qu’il faut retenir du message du président Alassane Ouattara ce mardi devant le Parlement (Philippe Kouhon)

État de la nation 2024 : ce qu’il faut retenir du message du président Alassane Ouattara ce mardi devant le Parlement (Philippe Kouhon)


Chronique – Géopolitique, géoéconomie, géostratégie : Le nouvel ordre mondial oblige l’Afrique à penser differemment son rapport à la mondialisation

Chronique – Géopolitique, géoéconomie, géostratégie : Le nouvel ordre mondial oblige l’Afrique à penser differemment son rapport à la mondialisation


Tournoi de lutte traditionnelle à Bouaké : Amadou Koné félicite les Ivoiriennes Céline et Amy grands vainqueurs

Tournoi de lutte traditionnelle à Bouaké : Amadou Koné félicite les Ivoiriennes Céline et Amy grands vainqueurs


LYS Sassandra : raisons d’une saison difficile en 2023-2024 et promesses (Mamadou Dia)

LYS Sassandra : raisons d’une saison difficile en 2023-2024 et promesses (Mamadou Dia)



À lire aussi