Afrikipresse
Culture

Côte d’Ivoire : les artistes continuent de pleurer Amadou Gon Coulibaly un homme de culture

Côte d’Ivoire : les artistes continuent de pleurer Amadou Gon Coulibaly un homme de culture
Publié le
Par
Charles Kouassi
Lecture 2 minutes

Les artistes de Côte d’Ivoire dans leur ensemble et dans leur diversité ont rendu un hommage mérité au Premier ministre Amadou Gon Coulibaly décédé le 8 juillet dernier à Abidjan. Chanteurs, comédiens, acteurs, sculpteurs, peintres… ont tous répondu à l’invitation du bureau ivoirien des droits d’auteurs (BURIDA) le mardi 11 août 2020 au palais de la culture d’Abidjan pour témoigner leur affection à l’illustere disparu

 « Les grands hommes ne meurent pas. Amadou Gon Coulibaly est dans la chambre d’à côté. Allez-y, vous le verrez !», a déclamé d’emblée le parolier Mamadou Bomou. 

Prenant la parole à sa suite, Adama Bictogo qui a dit sa disponibilité à financer une chanson en mémoire au premier ministre Amadou Gon Coulibaly a dit:  « Quand Raymonde m’a dit que je devrais venir pour l’hommage à mon frère, ça a été difficile et c’est encore difficile. La douleur est encore trop fraîche. Pendant la prestation de Bomou Mamadou, j’avais l’impression qu’on était dans un rêve. AGC était pour moi un repère en termes de valeurs d’humanisme. Vous les artistes, gardez la mémoire collective des grands hommes. Je voudrais vous apporter toute ma gratitude pour l’amour que vous avez apporté à Amadou Gon, pour ce que vous lui avez apporté à travers vos musiques. Je voudrais en son nom vous dire qu’AGC vous aime »

« J’attendais cette rencontre, mais c’était mal connaître votre spontanéité, votre envie de le faire sous l’égide du Directeur Général du BURIDA. Tout, membre de la grande famille des arts et de la culture, vous avez voulu vous joindre à cet événement pour venir honorer la mémoire d’Amadou Gon Coulibaly. Vraiment, je suis touchée et je voudrais  vous dire merci  aux noms du président de la République, du Premier ministre, du Ministre Adama Bictogo et en mon nom personnel. On dit souvent que le monde des artistes est un monde difficile. Mais je voudrais aujourd’hui vous prier au nom d’Amadou Gon Coulibaly d’être ces personnes attachantes qu’il a côtoyées pour certains d’entre vous mais de façon générale, de traduire cette volonté d’être proche de vous les artistes, toutes tendances confondues », a plaidé, la Ministre de la Culture et de la Francophonie, Raymonde Goudou Coffie. 

« J’ai vu que tout le monde avait eu une relation particulière avec le Premier AGC. C’est à travers vos publications après son décès que les membres du gouvernement se sont rendu compte que cet homme particulier avait des relations particulières avec chacun de vous. On est ici pour partager nos émotions. Continuons de rester soudés comme l’a souhaité Amadou Gon Coulibaly qui faisait l’unanimité. Vous êtes mes  commandos. Car ensemble, nous devons réaliser des choses extraordinaires.», a indiqué la patronne de la Culture et de la Francophonie en Côte d’Ivoire qui a salué le travail de son prédécesseur Maurice Bandama.

L’événement a aussi été rehaussé par les présences des membres du gouvernement nota la Secrétaire d’État Myss Belmonde Dogo et le Ministre du Tourisme et des Loisirs Siandou Fofana. 

Yaya K 

Publiés récemment

Lutte contre le Travail des Enfants dans la cacaoculture : Madame Sylvie  Patricia Yao conduit une délégation d’experts à Washington 

Lutte contre le Travail des Enfants dans la cacaoculture : Madame Sylvie  Patricia Yao conduit une délégation d’experts à Washington 


Après une audience avec le président du Sénat français : Kandia Camara salue « une amitié durable » entre la France et la Côte d’Ivoire

Après une audience avec le président du Sénat français : Kandia Camara salue « une amitié durable » entre la France et la Côte d’Ivoire


CMU : Pourquoi la Côte d’Ivoire veut s’inspirer de l’Indonésie et de la Thaïlande

CMU : Pourquoi la Côte d’Ivoire veut s’inspirer de l’Indonésie et de la Thaïlande


Burkina Faso : le putschiste capitaine Ibrahim Traoré a perdu la raison, le mal qui le ronge

Burkina Faso : le putschiste capitaine Ibrahim Traoré a perdu la raison, le mal qui le ronge


Côte d’Ivoire : Yopougon et Bingerville bientôt reliées par une ligne BRT 

Côte d’Ivoire : Yopougon et Bingerville bientôt reliées par une ligne BRT 


Lu pour vous by CoolBee Ouattara ||«Du sable dans les yeux » de Patricia Ekaba ou la force du mental

Lu pour vous by CoolBee Ouattara ||«Du sable dans les yeux » de Patricia Ekaba ou la force du mental


Mots clés :Amadou Gon CoulibalyBuridaRaymonde Goudou Coffie


À lire aussi