Afrikipresse
SociétéSociété

Côte d’Ivoire-Odienné capitale africaine des villes intermédiaires le 5 mai

Côte d’Ivoire-Odienné capitale africaine des villes intermédiaires le 5 mai
Publié le
Par
Charles Kouassi
Lecture 3 minutes

Les 05 et 06 mai 2017 aura lieu à Odienné le Forum régional Afrique des villes intermédiaires. L’annonce a été faite le 11 avril dernier par le 1er magistrat de la commune hôte.

Ce jour-là, Nasseneba Touré a informé l’opinion nationale que sa commune avait été choisie pour abriter le forum régional Afrique sur les villes intermédiaires. Au delà des populations d’Odienné c’est la Côte d’Ivoire qui est honorée par la section africaine de CGLU (cités et gouvernement locaux unis).

“Notre pays la Côte d’Ivoire, a été retenu pour abriter ce Forum à l’unanimité des délégués présents à la rencontre organisée par le CGLUA en 2016, en raison du fait qu’il constitue la locomotive de l’Afrique de l’Ouest et des changements structurels observés dans son économie. Pour ainsi dire, le choix de la Côte d’Ivoire est avant tout la reconnaissance de son leadership, sa capacité à porter le changement, à anticiper et à demeurer un modèle…” avait expliqué e Maire de la commune d’Odienné.

Ainsi, les 05 et 06 Mai prochains, ce sont  une centaine de personnalités, des élus locaux, des experts en développement local, issus de 16 pays d’Afrique qui prendront part aux travaux d’Odienné.

À ces participants africains, il faut ajouter des délégations du Liban et de la Turquie, membres de MEWA (Middle East and West Asia), la section Asiatique de CGLU.

C’est donc du beau monde que la rencontre mobilise, signe de son intérêt.

Si ce forum a pour objet l’évaluation de l’application des agendas mondiaux en matière de développement urbain, son but est de faire le point des politiques appliquées en matière de decentralisation sur le continent, il vise également à proposer des solutions aux effets pervers de l’urbanisation qui menace le développement harmonieux des villes, mais plus encore des villes intermédiaires; ces collectivités peuplées d’environ 50.000 à 100.000 habitants, et qui constituent à ce jour 30% de la population urbaine mondiale. Selon les projections, les villes intermédiaires constitueront 50% de la population mondiale en 2030, un chiffre qui sera porté à 70%  à l’horizon 2050. De ces estimations, apparait donc la necessité de renforcer le rôle de ces villes intermédiaires et d’en faire l’instrument principal de la mise en oeuvre des agendas mondiaux pour le développement durable.

Sur ces questions, la region Afrique doit accorder ses violons et parler d’une seule voix au sommet mondial d’avril 2018, c’est celà tout l’intérêt de la rencontre.

Réussir l’organisation de ce forum, est un défi national,  a indiqué Nasseneba Toure, Présidente du comité d’organisation.

“ Nos efforts à contribuer à la vaste offensive diplomatique lancée par le Président Alassane Ouattara pour repositionner le pays dans un premier temps et ensuite, faire entendre sa voix dans le concert des nations qui comptent ont payé. Reste à mettre les petits plats dans les grands, pour assurer la réussite de cet evenement majeur” a dit le maire d’Odienné.

Un appel dejà entendu par la tutelle nationale des collectivtés qu’est le Ministère d’Etat, ministère de l’intérieur et de la sécurité, et par les faîtières des organisations nationales à savoir l’UVICOCI (Union des villes et communes de Cote d’ivoire) et l’ARDCI(Assemblée des disctricts et regions de Cote d’ivoire), partenaires de l’évènement.

Charles K.

Publiés récemment

Organisation maritime internationale : Une délégation ivoirienne à Londres 

Organisation maritime internationale : Une délégation ivoirienne à Londres 


FAI : L’industrie ivoirienne au cœur du développement africain

FAI : L’industrie ivoirienne au cœur du développement africain


Lutte contre la corruption en Côte d’Ivoire : un dispositif de protection des lanceurs d’alerte en élaboration

Lutte contre la corruption en Côte d’Ivoire : un dispositif de protection des lanceurs d’alerte en élaboration


Confédération des États du Sahel : Le GIMA recommande la coexistence pacifique avec la CEDEAO

Confédération des États du Sahel : Le GIMA recommande la coexistence pacifique avec la CEDEAO


Coaching professionnel en Afrique : Nabou Fall Academy et l’Academy Tunisie annoncent une  triple certification

Coaching professionnel en Afrique : Nabou Fall Academy et l’Academy Tunisie annoncent une  triple certification


1er sommet de l’AES : création de la Confédération de l’AES, d’une banque d’investissement et la promotion des langues nationales (recommandations)

1er sommet de l’AES : création de la Confédération de l’AES, d’une banque d’investissement et la promotion des langues nationales (recommandations)


Mots clés :Côte d'IvoireNasseneba TouréOdiennévilles intermédiaires


À lire aussi