Afrikipresse
SportSports

Côte d’Ivoire Football Fif : après des échanges avec 51 clubs et groupements, Sory Diabaté explique

Côte d’Ivoire Football Fif : après des échanges avec 51 clubs et groupements, Sory Diabaté explique
Publié le
Par
Adou Mel
Lecture 2 minutes

Après la rencontre tripartite de Zurich le 20 mars 2018 sur le football ivoirien, la Fédération Ivoirienne de Football (FIF) a rencontré les clubs et groupements d’intérêt mardi 10 avril 2018 à Seen Hôtel à Abidjan. Au sortir de ce rendez-vous, afrikipresse.fr a rencontré le 1er vice-président de l’institution, Sory Diabaté.

Êtes-vous satisfait de la rencontre avec les clubs et les groupements d’intérêt ?

Bien sûr, nous avons dit la vérité aux clubs. Nous ne sommes pas venus nous bomber la poitrine pour dire que nous sortons victorieux de la rencontre de Zurich. Nous sommes plutôt venus pour leur transmettre le message qui leur est destiné. Parce que ce sont eux qui nous ont mis en mission à Zurich. Ils nous ont demandé de faire respecter la légalité et faire en sorte que les textes soient respectés et que les institutions restent en place de sorte que nous puissions conduire le mandat à son terme ; cela a été un acquis donc c’est le plus important. Aujourd’hui, nous avons demandé aux clubs qui nous ont combattus de faire en sorte qu’ils reviennent à la maison. Avec la réaction des uns et des autres, nous avons compris que les clubs sont avec nous, ils ont apprécié la démarche. Ils ont apprécié notre démarche, et ils sont contents que nous leur ayons donné beaucoup d’informations qui étaient nécessaires pour la bonne compréhension de la situation.

Il y’a eu 51 clubs et groupements d’intérêt présents sur les 81 que compte la FIF. En êtes-vous satisfaits ?

Il y’a eu un problème de délai de convocation. C’est pratiquement le lundi 9 avril que les clubs ont été convoqués. Nous devrions le faire depuis deux semaines, mais le président était absent et il fallait l’attendre. Mais aujourd’hui avec le nombre, cela n’est déjà pas mal. Je pense que nous pouvons aller au delà. Pour nous le plus important ce n’était pas une question de quorum mais la possibilité de communiquer. Nous avons convoqué les clubs, ils sont venus, pour nous c’est l’essentiel.

Allez-vous tendre la main à ceux qui sont la dissidence ?

Nous leur tendons toujours la main. De plus, les portes de la FIF leur sont ouvertes. Il leur appartient de revenir à la maison pour que nous développions ensemble le football ivoirien. Je crois qu’ils ont compris.

Propos recueillis par Adou Mel

Publiés récemment

Amélioration des performances économiques : Alain Kouadio veut apporter sa connaissance de l’écosystème entrepreneurial

Amélioration des performances économiques : Alain Kouadio veut apporter sa connaissance de l’écosystème entrepreneurial


Football-Ligue 2 ivoirienne : US Tchologo-Africa la bataille de la dernière chance 

Football-Ligue 2 ivoirienne : US Tchologo-Africa la bataille de la dernière chance 


Gestion publique : Un colloque international sur la “Gouvernance et Innovation’’ ouvert

Gestion publique : Un colloque international sur la “Gouvernance et Innovation’’ ouvert


Société  d’économétrie : Les défis de l’emploi en Afrique au cœur des échanges

Société  d’économétrie : Les défis de l’emploi en Afrique au cœur des échanges


L’Imprimatur par Bamba Alex Souleymane – Il faut protéger les présidents africains

L’Imprimatur par Bamba Alex Souleymane – Il faut protéger les présidents africains


Hôpital Mère-Enfant de Bingerville : La maison de transit pour enfant malade du cancer inaugurée ce jeudi en présence de Mme Dominique Ouattara 

Hôpital Mère-Enfant de Bingerville : La maison de transit pour enfant malade du cancer inaugurée ce jeudi en présence de Mme Dominique Ouattara 


Mots clés :Côte d'IvoireFiffifafootball


À lire aussi