Afrikipresse
Société

Sensibilisation au civisme sur les routes :  le corps à corps payant du ministre Amadou Koné 

Sensibilisation au civisme sur les routes :  le corps à corps payant du ministre Amadou Koné 
Publié le
Par
La Rédaction
Lecture 3 minutes

Le ministre Amadou Koné fait le corps à corps avec les automobilistes dans le cadre de la sensibilisation au civisme sur les routes.

Depuis son lancement le 3 février 2023,  c’est tout le personnel du cabinet et des structures sous tutelle et rattachées du ministère des transports qui est en branle aux côtés des forces de l’ordre dans le cadre de la semaine nationale de sécurité routière à Abidjan et à l’intérieur du pays. Un véritable corps à corps qui s’avère pour l’instant payant pour le ministre des transports Amadou Koné au vu des réactions des usagers.

En plus de sensibiliser, conseiller et interpeller les usagers de route, les bénévoles du ministère des transports et les forces de l’ordre distribuent des dépliants informant sur les mesures sécuritaires déployées, notamment la limitation des vitesses, le port de la ceinture de sécurité, l’interdiction du  téléphone au volant et les amendes afférentes. 

Lire aussi » Sécurité routière : Amadou Koné parle aux jeunes sur Trace FM

«  Nous avons sillonné avec les médias, plusieurs gares de taxis, Woro woro, gbaka et autocars ce lundi dans la commune de Yopougon pour sensibiliser les chauffeurs sur le respect des règles de sécurité routière. Nous avons distribué à côté de cela des gadgets, tee-shirts et casquettes avec des slogans qui appellent au respect de ces mesures. Nous avons visité les points de contrôles tenus par les forces de l’ordre dans le cadre de l’opération de la semaine de sécurité routière. Notamment à la Gesco et sur l’autoroute du nord. Et partout nous avons constaté une bonne collaboration entre les forces de l’ordre et les agents de la PSSR et l’OSER ainsi que ceux de la direction régionale du transport (DR) qui sont les structures du ministère des transports », a rapporté M. Samou Diawara, directeur de communication et relations publiques du ministère des transports ce lundi 6 février 2023.

La réaction des usagers de la route

« On ne  savait pas que cela allait mobiliser autant de monde. Partout on voit des policiers, des gendarmes qui eux-mêmes distribuent des prospectus pour nous sensibiliser », fait remarquer Yaya Mohamed, un chauffeur de taxi communal à Yopougon.

«  Moi je ne suis pas chauffeur,  je ne sais pas  pourquoi on me donne les flyers pour lire », s’interroge un passager de Gbaka.

Lire aussi » Semaine de la Sécurité routière : nous attendons un changement de comportement des automobilistes (Coné Dioman, dircab d’Amadou Koné)

Pour Samou Diawara et son équipe de bénévoles, tout monde est concerné. Le passager a le devoir d’interpeller le chauffeur des risques qu’ils encourent tous en cas de non respect des règles de sécurité routière et de conduite. C’est donc de la responsabilité de tous. Voilà pourquoi tout le monde doit s’approprier cette campagne de sensibilisation et faire respecter toutes les mesures sécuritaires nécessaires.

Un corps à corps payant 

Occupation du terrain et des médias avec des émissions télé et radio, le tout repris dans la presse, rien n’est laissé de côté pour atteindre le maximum de personnes.

Un corps à corps qui devrait payer pour le ministre Amadou Koné qui traduit ainsi la politique du Gouvernement avec pour objectif de non seulement responsabiliser les acteurs du transport mais faire baisser le nombre d’accidents et de tués de 50% d’ici 2030.

Réagir à l'article

Publiés récemment

Élu président de l’UVICOCI : Amadou Koné reçoit les félicitations des chefs traditionnels et de communautés

Élu président de l’UVICOCI : Amadou Koné reçoit les félicitations des chefs traditionnels et de communautés


Yopougon : Adama Bictogo engagé pour une commune propre et saine

Yopougon : Adama Bictogo engagé pour une commune propre et saine


Chronique du lundi – après la COP 28 et avant la COP 29, les pays africains doivent-ils renoncer à la manne des énergies fossiles ?

Chronique du lundi – après la COP 28 et avant la COP 29, les pays africains doivent-ils renoncer à la manne des énergies fossiles ?


Phase 2 du programme jeunesse du gouvernement : 200 jeunes à former et 1000 autres à insérer dans le secteur des transports

Phase 2 du programme jeunesse du gouvernement : 200 jeunes à former et 1000 autres à insérer dans le secteur des transports


JO Paris, quelles chances de médaille pour la Côte d’Ivoire : interview avec le Président Comité national olympique N’Goan Georges

JO Paris, quelles chances de médaille pour la Côte d’Ivoire : interview avec le Président Comité national olympique N’Goan Georges


Révision de la liste électorale à Bouaké : l’appui d’Amadou Koné aux secrétaires départementaux du RHDP 

Révision de la liste électorale à Bouaké : l’appui d’Amadou Koné aux secrétaires départementaux du RHDP 


Mots clés :accidentsAfrikipresseAmadou Konécivismecorps à corpsCôte d'IvoireMinistre des TransportsSécurité routièresensibilisationusagers de la route


À lire aussi