Afrikipresse
OpinionOpinion

Contribution : le Maire Aboulaye Diallo est un Ivoirien Baoulé de Djekanou (Nestor Koffi)

Contribution : le Maire Aboulaye Diallo est un Ivoirien Baoulé de Djekanou (Nestor Koffi)
Publié le
Par
Charles Kouassi
Lecture 11 minutes

L’affaire que vient de déclencher le premier Adjoint au Maire de Djekanou , est absurde et grave , abjecte dépourvue de bon sens. Il faut éviter ce qui frustre, aucune idéologie politique ne doit pas nous diviser dans nos villages, nos communes , dans nos régions voire au plan national. Ce qui doit nous unir doit être plus fort que ce qui peut nous diviser.

Le Président, père fondateur, FHB, Nous disait : si vous êtes unis, rien ne peut se faire dans ce pays sans vous , et vous garderez aussi longtemps le pouvoir, mais si vous êtes désunis tout peut se faire dans ce pays sans vous, et vous perdrez ce pouvoir.

Le dialogue doit être le fondement de nos actions.

D’abord , à l’instar du Président FHB , fondateur de la Côte-d’Ivoire moderne et qui par la force de l’amour du travail , le désir et la volonté politique du développement de son village natal Yamoussokro , il l’a tellement bien construit son village, au point que le pays en fasse sa capitale politique, il est en de même pour celui qui est considéré comme l’ombre de son maître, le Doyen Abdoulaye Diallo a su developper son village natal et le moderniser à l’image de celui dont il a servi avec loyauté, au point que l’état de Côte-d’Ivoire,en a aussi fait une ville , donc le chef lieu d’un département qui porte le même nom que cette ville mythique , Djekanou dont un immeuble au bord de la perle de la lagune Ebrié , un symbole pour marquer à jamais les esprits. C’est une première , cette invention géniale de Monsieur le Maire AD.

Et pourtant , d’autres Ivoiriens comme le premier adjoint au Maire de Djekanou osent à redire. N’est pas ou ne devient pas Abdoulaye Diallo qui veut. Ça c’est sûr et certain. Des tonneaux vides qui font du bruit, c’est pour ne pas faire sa publicité que je tais son nom, ne vous inquiétez pas il se reconnaît. Il a donc suivi la voie de son maître notre bien aimé Maire, AD.

Abdoulaye Diallo a su écrire ses lettres de noblesse , en réécrivant et en réinventant l’histoire de son village natal avec de l’encre indélébile, ce qui fait la fierté communale, régionale voire nationale et internationale, que nous revendiquons avec beaucoup de fierté.

Beaucoup d’Ivoiriens ont eu les mêmes opportunités et chances , mais , ils ont placé leur argent ailleurs dans d’autres pays en vue de le sécuriser. Alors que le patriarche Diallo a eu de l’amour pour son village natal et pour sa patrie. Il incarne l’exemple de la belle réussite qui mérite d’être enseigné à l’école. Parce qu’un bâtisseur hors pair.

Comment ne peut on pas en être fier au point de sortir des insanités , sur ce digne fils de Djekanou qui lui a ouvert la page de son histoire, dans sa région du Belier où , après le Mandela de la capitale du Belier Toumodi, l’emblématique Alliali camille parmi des vivants de leur génération,le patriarche Abdoulaye Diallo est la deuxième figure emblématique de notre région , et une des grandes figures, un des grands artisans bâtisseurs de la grandeur de notre belle Côte-d’Ivoire.

D’abord , un grand pourvoyeur d’emplois , à travers ses groupes de sociétés et ses réalisations. Un digne fils de la Côte-d’Ivoire qu’on doit citer en exemple et vénérer. Certains élus même, vont chez lui pour chercher son onction avant d’aller à la compétition électorale. C’est dire comment cet homme est important dans le paysage politique régional et national.

Pas un seul Président de ce pays , qui n’a pas fait le déplacement à Djekanou même le grand FHB , celui qui par la force des choses a lié son destin au natif de Djekanou. Deux histoires de deux hommes d’exception qui se ressemblent étrangement, comme deux gouttes d’eau. Quand on parle du Président FHB, on voit sa silhouette ou son ombre selon les uns et les autres A.D.
C’était aussi la voix de son maître , un passage obligé même si c’est pas la voie officielle et régalienne. C’était l’homme de confiance, donc de main. Le confident par excellence , ils sont liés par un amour réciproque. Djekanou une petite bourgade, quand nous étions petits appelée Kotokouassikro, dans les années 60.

Lors des funérailles de sa mère , lorsqu’il l’avait fait nettoyer la broussaille pour accueillir les gens , et singulièrement le Président FHB dans les années 60, arrivé par par hélicoptère, on était encore à l’école primaire de Mougnan, le village principal de la région de l’époque, avec son charismatique chef Ndri Albert, respecté de tous , parce que descendant de Ndêh N’Zué Aboua, celui avec son frère Kouassi Yoboué créateur de Yobouékro, le village de l’honorable député Michel Hallany Bâtisseur de l’hôtel Rombo de Toumodi, ont trouvé sur cet espace les premiers habitants qui n’étaient autres que des Gouros.

Les deux frères , sont des fils de la reine Loteny, à la recherche de l’or, ont repoussé les Gouros, premiers habitants de la région jusqu’à l’autre rive du Bandaman du côté de Oumé.

Ceci pour rappeler nos us et coutumes, car , sans le Doyen Abdoulaye Diallo, rien ne présage que Djekanou allait avoir un destin aussi fulgurant., du coup , on ne sait pas qui a fait l’autre , tellement leur histoire est confondue voire liée.

Djekanou est, ce qu’elle est une ville, un chef-lieu , grâce à sa rencontre avec celui qui est tombé amoureux de son village natal pour forcer son destin et en faire une cité de premier plan enviée par tous. Il a ajouté à l’humanité. On ne demande pas de miracle, on désire seulement que chacun de nous, laisse quelque chose après lui. Celui qui a réalisé quelque chose avant de mourir n’aura pas vécu inutile. Cela servira à la génération future.

C’est en cela que le vieux Diallo excelle et montre la voie à suivre, à ceux qui ont les moyens, et hésitent encore de franchir le pas. C’est vrai que tout le monde n’est pas bâtisseur, mais le vieux Diallo fait parti des grands bâtisseurs de ce pays. En dehors de toutes ses réalisations, on lui doit le goudron ou le bitume qui part du carrefour de Yobouékro embranchement route nationale d’Oumé à Djekanou.

Qui est Abdoulaye Diallo ?

C’est un originaire de Djekanou par sa mère BAOULE, donc cela veut déjà tout dire. Car , le peuple BAOULE étant basé sur sa tradition , c’est la femme qui est le propriétaire de l’enfant. Régime traditionnel matriarcal oblige. Donc , la question ne se pose plus, du nom qu’il porte de son géniteur parce que sa mère BAOULE fait de lui de facto un BAOULE pur sang donc Héritier.

Est-ce que sa mère est BAOULE ?

La réponse est affirmative. Cela ne souffre d’aucun nombre de doute. Sa mère est ma tante. Son grand père s’appelle Yoboué Kpoumgboun ce grand caillou protecteur que certains villages adorent encore aujourd’hui , est dans la commune de Djekanou à environ 5km dans le village KPoungbounsou appelé communément Assouakro mon village natal.

De même que , le vieux Abdoulaye Diallo est en réalité mon cousin, il en est de même pour Alpha Blondy et bien d’autres qu’on en parlera une prochaine fois. Le vieux Loukou mon cousin , paix à son âme qui était le chef du village de Djekanou était aussi le cousin du vieux Diallo et de Bergson KOFFI mon aîné paix à son âme. Le vieux Aboulaye Diallo ayant sa mère BAOULE est un BAOULE accompli, même s’il ne s’appelle pas KOFFI, Yao ou Konan.

C’est pourquoi , il convient que moi qui suis son parent et sachant, je me dois d’établir cette vérité intangible.,étant donné que nul n’est prophète chez soi, c’est donc pas à lui de se défendre.

Celui qui vient de le traité d’étranger , qu’il aille créer son propre village et , en devenir le Maire comme bon lui semble. C’est son droit, mais il ne doit pas diffamer le vieux Abdoulaye Diallo dans sa propension dans les médias pour son agenda caché.

Longue vie au Maire et sa ville Djekanou pour un plus grand développement de cette belle cité pour les gens de cette commune, qui n’ont pas besoin d’aller très loin pour avoir les soins de qualité et l’administration à portée de mains grâce à la volonté politique de développement d’un seul homme dans sa générosité, appelé Abdoulaye Diallo.

Grâce à ses propres moyens , il a bâti et modernisé, son village natal qui aujourd’hui est érigé en ville , chef-lieu d’un département appelé Djekanou créé de ses propres mains. Nous lui devons respect et considération. Mais surtout, on doit tout apprendre de lui car, c’est un grand sachant que nous avons encore la chance d’avoir , surtout accessible.

Il y’a des hommes dans la vie , qui marquent leur passage à jamais sur cette terre des hommes et, ceci dépasse l’entendement humain.  Et le Doyen Maire de Djekanou , le vieux Abdoulaye Diallo appelé communément Baba par certain d’entre nous , fait partie des ces hommes d’exception. C’est pourquoi il convient de le protéger pour mieux le préserver, afin que la population continue de profiter de ses grands bienfaits, qui font leur vrai bonheur.

Son nom rythme avec Djekanou sa ville natale , qu’il a, développé et modernisé pour en faire une préfecture donc chef-lieu du département du même nom Djekanou. Il avait rêvé , et il a réalisé son rêve pour le bonheur de tout le département , singulièrement de la région du Belier, du grand centre et surtout de la nation. Il s’appelle Abdoulaye Diallo , un vrai natif de Djekanou. N’en déplaise . Il est l’architecte bâtisseurs de cette ville que d’autres cités auraient rêvé avoir pour un développement harmonieux.

Disons que Djekanou a beaucoup de chance. C’est une grâce divine. Bravo Baba , tu es un repère, un exemple, en gros , exceptionnel et émérite. Ton nom restera immortel pour la merveilleuse histoire de notre Djekanou et de toute la Côte-d’Ivoire qui sera gravé dans nos mémoires.

Merci d’être toi Baba, on espère que notre département de Djekanou, par la grâce de notre puissant Dieu, aura plusieurs autres Abdoulaye Diallo sur des générations pour continuer son développement harmonieux et de manière inclusive. Il convient de porter à la connaissance de tous que le Doyen Maire de Djekanou est un PARENT du Président père fondateur de la Côte-d’Ivoire Moderne Félix HOUPHOUËT BOIGNY à Diokro le village où repose grand père maternel KIMOU. Donc Abdoulaye Diallo est un Ivoirien accompli .

Vive Abdoulaye Diallo pour que vive la belle cité de Djekanou !

Nestor KOFFI, Ambassadeur universel de la paix, Officier dans l’ordre national du mérite agricole de Côte d’Ivoire

Publiés récemment

Thierry Sinda lance TSM éditeur avec <em>Les Olympes noirs </em>d’Henri Moucle

Thierry Sinda lance TSM éditeur avec Les Olympes noirs d’Henri Moucle


Côte d’Ivoire, Fif : décès de Sharaf Aboubacar ex-arbitre international et Directeur de l’arbitrage

Côte d’Ivoire, Fif : décès de Sharaf Aboubacar ex-arbitre international et Directeur de l’arbitrage


13e édition JRMEX dans le Poro : Amadou Koné appelle les cadres à s’impliquer davantage dans l’éducation des enfants

13e édition JRMEX dans le Poro : Amadou Koné appelle les cadres à s’impliquer davantage dans l’éducation des enfants


Korhogo : ouverture de Tiegnin garage auto, première concession automobile du nord

Korhogo : ouverture de Tiegnin garage auto, première concession automobile du nord


Mots clés :aboulaye dialloCôte d'Ivoiredjekanounestor koffitoumodi


À lire aussi