Afrikipresse
EconomieÉconomie

Concurrence déloyale et illégale : la Lonaci perd 32 milliards, l’économie ivoirienne menacée, internet accusé

Concurrence déloyale et illégale : la Lonaci perd 32 milliards, l’économie ivoirienne menacée, internet accusé
Publié le
Par
Charles Kouassi
Lecture 3 minutes

En théorie, la Loterie nationale de Côte d’Ivoire (LONACI) est la seule entité habilitée à organiser des jeux de hasard sur tout le territoire ivoirien. Pourtant dans la pratique, la réalité est tout autre. Elle fait face à une forte concurrence de la part d’entreprises tierces exerçant sur le territoire national, depuis des pays étrangers. La situation plus critique, dans le domaine des paris sur les matches de football, communément appelés “Prono-Sport“.

À ce niveau de pronostics sportifs, des entités proposent des produits aux parieurs ivoiriens via internet, et depuis l’extérieur, malgré le fait que loterie ivoirienne détient un produit dans le même secteur (Sport Cash).

Approchés pour avoir leur avis sur cette concurrence, les responsables de la Loterie nationale n’ont pas hésité à la condamner. Selon Samoura Franck, Directeur Marketing de l’entreprise, il s’agit clairement une concurrence déloyale : « Voir ces structures  proposer des paris sportif à nos clients, ce n’est pas bien. En Côte d’Ivoire, nous avons le monopole sur les jeux de hasard et nous payons les taxes qui vont avec ce statut. Nous sommes sur le territoire ivoirien et nous employons des ivoiriens. Nous payons nos impôts, l’État nous demande de faire des actions sociales, et nous le faisons. Nous participons à la vie de la Nation. Mais, dites-moi ce que ces entreprises étrangères font pour le pays, pour qu’elles exercent sur le territoire. On appelle cela une concurrence déloyale, et nous ne pouvons pas accepter cela ».

Au terme de l’année 2016, l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaire de 68 milliards de F CFA. Et si l’on en croit Samoura Franck, la barre des 100 milliards aurait été franchie « s’il n’y avait pas cette fuite de capitaux ».

Le Directeur marketing de la loterie nationale a saisi l’occasion pour interpeller les autorités compétentes . Il les a invitées à une réaction rapide et vigoureuse pour mettre fin à cette pratique qui, selon lui, pourrait également servir de brèche pour des réseaux criminels en quête de voies pour blanchir leurs capitaux.

«On voit malheureusement ces sites internet se proliférer. Ce sont des structures installées dans des paradis fiscaux. Mais, qui sait qui se cache réellement derrière ? Personne n’en sait rien et les gens les laissent exercer. Pourtant, il peut s’avérer un jour qu’en fait, ce soient des réseaux criminels qui blanchissent ainsi leur argent. Ce jour-là, le scandale sera énorme pour notre pays, avec de nombreuses conséquences éconiomiques», a-t-il averti.

Et Franck Samoura d’ajouter qu’en 2009, le Loterie nationale avec avait réussi à avoir une décision de justice qui ordonnait « aux maisons de téléphonie mobile, ou les gestionnaires d’accès au réseau internet, en Côte d’Ivoire, de fermer tous les sites internet étrangers qui proposaient des paris sportifs. Mais, nous sommes en 2017 et rien n’est fait. Un temps, nous faisions de la répression en confisquant des ordinateurs dans les cyber café qui autorisaient les paris en ligne. Mais, cela n’a rien changé. Aujourd’hui, il faut que l’État agisse ».

Jean-H Koffo

 

sur le même sujet

Concurrence déloyale et illégale contre la Lonaci : des parieurs expliquent pourquoi ils préfèrent les paris étrangers

Publiés récemment

Mots clés :Concurrence déloyale et illégale : la Lonaci perd 32 milliardscote dInternetinternet accusél’économie ivoirienne menacéeLonacilotteriepari


À lire aussi