Afrikipresse
Politique

Chronique du lundi : Robert Beugre Mambé, le Premier ministre que personne n’attendait mais dont la nomination est parfaitement logique

Chronique du lundi : Robert Beugre Mambé, le Premier ministre que personne n’attendait mais dont la nomination est parfaitement logique
Publié le
Par
Christian Gambotti
Lecture 7 minutes

Lorsque le remaniement ministériel est annoncé, chacun, dans le sérail politique et les milieux qui prétendent être informés, chacun croit savoir qui sera choisi pour succéder à Patrick Achi au poste de Premier ministre. De nombreux noms circulent, en particulier ceux de Fidèle Sarassoro, l’actuel directeur de cabinet du président de la République, Jean-Claude Brou, l’actuel gouverneur de la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), Abdourahmane Cissé, l’actuel porte-parole et Secrétaire général de la présidence. Finalement, le choix d’Alassane Ouattara se porte sur celui que personne n’attendait, Robert Beugré Mambé, le gouverneur du District autonome d’Abidjan. 

Est-ce véritablement une surprise ? Pour ceux qui connaissent bien le personnel politique ivoirien, il ne s’agit pas d’une surprise. D’abord, de 2005 à 2010, Robert Beugré Mambé préside la Commission électorale indépendante (CEI). Il s’oppose avec fermeté au président Laurent Gbagbo sur la composition des listes électorales et les conditions d’organisation de l’élection. Gbagbo choisit alors de débarquer Robert Beugré Mambé de la CEI à quelques mois de la présidentielle de 2010. Pendant cette période qui s’étend sur cinq ans, de 2005 à 2010, Robert Beugré Mambé  a su tisser des liens de confiance avec l’opposition composée à l’époque du PDCI, dont il est issu, et du RDR, que dirige Alassane Ouattara. 

Ensuite, en 2011, Ouattara, qui vient d’accéder à la présidence de République, nomme immédiatement Robert Beugré Mambé à la tête du district autonome d’Abidjan et, en 2016, il le nomme ministre en charge des Jeux de la Francophonie (1). Ces Jeux seront une parfaite réussite, ce qui ne peut que plaire au Président de la République qui développe une diplomatie par le sport et la culture. Enfin, en 2019, alors que Bédié avait choisi, en 2018, de rompre avec Ouattara, Robert Beugré Mambé rejoint le RHDP, dont il devient un haut cadre. Si les populations ne connaissent pas Robert Beugré Mambé, Alassane Ouattara le connaît bien. Il apprécie la force de caractère, les capacités de gestionnaire et le sens politique de celui qui réussit parfaitement aux différents postes qu’il occupe.

Un objectif prioritaire pour le PM : assurer la réussite de la CAN

Personne ne l’a noté, mais le Premier ministre hérite aussi du poste de ministre des Sports et du cadre de vie. À deux mois de la CAN (Coupe d’Afrique des Nations), un événement continental majeur qui se déroule en Côte d’Ivoire, ce n’est pas un hasard. Il s’agit, pour le gouvernement, d’assurer la réussite totale de la CAN, un événement qui va coûter entre 170 et 200 milliards de FCFA. Des critiques et des rumeurs sur les retards pris dans de nombreux domaines circulent toujours, alors que, dans deux mois et demi, le 13 janvier 2024, sera donné le coup d’envoi de la 34è Coupe d’Afrique des Nations. 

Le 11 juillet 2023, le président du Comité d’Organisation de la CAN (COCAN), François Amichia, déclare : « La Côte d’Ivoire est prête à fournir une CAN d’exception » ; il tient à rassurer les passionnés du football africain, l’Afrique étant une terre de football. Mais, parvient-il à rassurer le gouvernement ? « Le diable se niche dans les détails, donc nous prenons toutes les dispositions pour que, le jour J, tout soit à la hauteur des attentes des Africains », tient à préciser François Amichia. 

Qui pour être à la hauteur des attentes du gouvernement ? Si le Premier ministre est nommé aussi ministre des Sports, c’est parce que le dossier de la CAN figure parmi les dossiers prioritaires que doit gérer Robert Beugré Mambé. L’enjeu, pour Ouattara, n’est pas simplement sportif, il est aussi politique. En termes géopolitiques, la CAN 2024 est un événement unique qui permet d’accroître la visibilité et le rayonnement de la Côte d’Ivoire sur la scène internationale ; sur la scène nationale, la réussite de la CAN permettra de créer un climat de confiance, alors que le nouveau gouvernement doit certes consolider les acquis de la gouvernance Ouattara, mais aussi répondre aux attentes des populations en relevant le défi des nouvelles urgences : la lutte contre l’inflation généralisée, l’insécurité alimentaire, le réchauffement climatique et l’amélioration du cadre de vie (2). Le Président Alassane Ouattara entend donc mettre la pression sur le nouveau gouvernement pour que l’organisation de la CAN 2024 soit une parfaite réussite.

Une nomination très politique

La nomination de Robert Beugré Mambé n’est pas un choix par défaut, c’est au contraire une nomination très politique. D’abord, le Premier ministre appartient à la famille du RHDP, dont il a été, en 2022, promu vice-président. Lorsque Bédié et le PDCI quittent, en 2018, le RHDP, la coalition électorale fondée le 18 mai 2005 et qui est au pouvoir, Robert Baugré Mambé, alors haut cadre du PDCI, est l’un des premiers à choisir de rester au RHDP, transformé le 16 juillet 2018 en parti. Ouattara n’oubliera pas le choix fait par Robert Beugré Mambé qui conserve avec son ancien parti des liens empreints d’une parfaite courtoisie, ce qui en fait un militant du dialogue politique inclusif voulu par le président de la République. Robert Beugré Mambé est à la fois un soutien indéfectible du président Alassane Ouattara et un homme loyal dans le combat politique. Cet équilibre parfait, qu’il cultive et qui le tient éloigné de toutes les polémiques politiciennes et des anathèmes contre des figures de l’opposition, lui permet d’incarner un engagement fort au service de l’unité nationale et de la cohésion sociale, dans le droit fil de l’héritage politique du Père de la nation, Félix Houphouët-Boigny. 

Son élection, en 2018, comme député de la commune de Songon (sud), qui réunit plusieurs villages Ebrié, lui confère une dimension politique particulièrement importante dans la perspective de 2025. Originaire du sud, né à Abiaté près de Dabou, Robert Beugré Mambé est un chrétien d’ethnie Atchan, appelée communément Ebrié, ce qui permet de rééquilibrer le pouvoir au sommet de l’État, alors que les postes sont majoritairement occupés  par des personnalités  originaires du Nord du pays et musulmanes. Le Vice-président Tiémoko Meyliet Koné, lui-même originaire du Nord, aurait suggéré le nom de Robert Beugré Mambé pour succéder à Patrick Achi.

L’erreur serait de croire que M. Beugré Mambé n’est qu’un technocrate appelé à diriger un gouvernement de technocrates, Alassane Ouattara lui demandant uniquement d’administrer le pays en se tenant éloigné de la stratégie politique du RHDP pour 2025. L’argument avancé par ses détracteurs est que Robert Beugré Mambé est un ingénieur des travaux publics, qui fut chargé des grands ouvrages à Abidjan sous la présidence de Félix Houphouët-Boigny. Or, Alassane Ouattara, réputé pour être un président « bâtisseur », a mis en œuvre, depuis son accession à la magistrature suprême, une politique de construction massive d’infrastructures qu’il souhaite accélérer. 

Un grand projet gouvernemental de constructions vient d’être annoncé, notamment, à Abidjan, avec la Tour gouvernementale, mais aussi de nombreuses constructions à l’intérieur du pays. A qui parle le président de la République, lorsqu’il s’adresse à son Premier ministre ? A l’ingénieur des travaux publics ou à l’homme politique, vice-président du RHDP ? Robert Beugré Mambé n’incarne pas aux yeux d’Alassane Ouattara un choix plus technique que politique. Le président attend du nouveau Premier ministre, qu’il assume pleinement la dimension politique de sa fonction. Nul ne doute que le candidat du RHDP en 2025 bénéficiera, en la personne de Robert Beugré Mambé, d’un appui politique important (3).

___________________________

(1)    Organisés par Robert Beugré Mambré, les Jeux de la Francophonie de 2016 seront une parfaite réussite sur tous les plans : organisation de l’événement, installations, accueil des participants et d’un large public, déroulement des épreuves, sécurité, mobilisation de la jeunesse. Robert Beugré Mambé souhaite aussi être le Premier ministre de la jeunesse.

(2)    Le lien entre l’organisation de la CAN et l’amélioration du cadre de vie pour les populations est évident : Robert Beugré Mambé est aussi ministre du Cadre de vie, ce qui signifie qu’il doit relever les défis de l’aménagement urbain et des mobilités. Quel aménagement urbain autour des stades, pour accéder aux lieux de compétitions, accueillir les supporters et attirer un large public ? Toutes les infrastructures qui seront réalisées, notamment les infrastructures routières et les réceptifs d’hébergement (hôtels, villages de la CAN, logements, etc.) ont vocation à consolider la croissance ivoirienne et améliorer les conditions de vie des populations.

(3)   Robert Beugré Mambé ne s’est jamais laissé enfermer dans le repli identitaire de l’ethnie Ebrié, ni dans les stratégies politiciennes d’affrontement entre le Nord et le Sud de la Côte d’Ivoire. Ses seules boussoles ont toujours été le développement du pays, l’unité nationale et la cohésion sociale.

Christian GAMBOTTI – Agrégé de l’Université – Président du think tank Afrique & Partage –  Président du CERAD (Centre d’Etudes et de Recherches sur l’Afrique de Demain) – Directeur général de l’Université de l’Atlantique (Abidjan) – Chroniqueur, essayiste, politologue. Contact : cg@agriquepartage.org

Publiés récemment

L’Imprimatur par Bamba Alex Souleymane – Il faut protéger les présidents africains

L’Imprimatur par Bamba Alex Souleymane – Il faut protéger les présidents africains


Hôpital Mère-Enfant de Bingerville : La maison de transit pour enfant malade du cancer inaugurée ce jeudi en présence de Mme Dominique Ouattara 

Hôpital Mère-Enfant de Bingerville : La maison de transit pour enfant malade du cancer inaugurée ce jeudi en présence de Mme Dominique Ouattara 


Lu pour vous by CoolBee Ouattara – Alimatou, le triomphe de l’amour de Jean Pierre Mukendi || ou l’amour avec un grand A.

Lu pour vous by CoolBee Ouattara – Alimatou, le triomphe de l’amour de Jean Pierre Mukendi || ou l’amour avec un grand A.


Côte d’Ivoire : Une Ong débourse 2.000.000 de FCFA pour payer la dette des dialysés

Côte d’Ivoire : Une Ong débourse 2.000.000 de FCFA pour payer la dette des dialysés


Transport aérien : Corsair dessert désormais Abidjan en Airbus A330neo

Transport aérien : Corsair dessert désormais Abidjan en Airbus A330neo


Ali Coulibaly Kader, MERCI : ou nouvel hommage d’un agent du Trésor à l’ex ACCT

Ali Coulibaly Kader, MERCI : ou nouvel hommage d’un agent du Trésor à l’ex ACCT



À lire aussi