Afrikipresse
Sport

CAN féminine 2022 : Des quarts de finale explosifs pour quatre places au Mondial

CAN féminine 2022 : Des quarts de finale explosifs pour quatre places au Mondial
Publié le
Par
Adou Mel
Lecture 3 minutes

La 14ème édition de la Coupe d’Afrique des Nations féminine de football est au stade des quarts de finale prévus les mercredi 13 et jeudi 14 juillet 2022 à Casablanca et à Rabat au Maroc. Quatre rencontres explosives qui déboucheront sur une double qualification : pour le dernier carré et pour le Mondial de la catégorie en Nouvelle Zélande et en Australie en 2023. 

Zambiennes, Nigérianes, Sénégalaises, Marocaines, Tunisiennes, Botswanaises, Camerounaises et Sud-africaines sont averties au moment où elles s’apprêtent à fouler les pelouses de Casablanca et de Rabat. Au bout de leurs efforts au sortir du Top, quatre équipes seront doublement récompensées à savoir les qualifications pour les demi-finales et pour le Mondial de 2023.

 -Zambie-Sénégal : Les Zambiennes favorites

Les Zambiennes sont parmi les logiques favorites de cette campagne. Elles sont parmi les quatre meilleures formations du continent. Elles l’ont prouvé en matches de groupe en terminant leaders du groupe B avec 7 points devant les Camerounaises, les Tunisiennes et les Togolaises. Les Sénégalaises sont en apprentissage malgré la deuxième place obtenue dans la poule A dominée par les Marocaines. Avec deux victoires et une défaite, elles rêvent d’une qualification historique au stade Mohamed 5 de Casablanca. Mais les Zambiennes constituent un gros mur face à leur ambition.   

-Maroc-Botswana : Avantage au pays organisateur 

Le Maroc a réalisé un parcours sans faute en matches de poule en gagnant toutes leurs oppositions. Les Lionnes de l’Atlas ont dominé les Sénégalaises et les Burkinabè. Ainsi que les Ougandaises venues apprendre. Devant leur public, elles ont l’obligation de gagner pour continuer la route. Au stade Prince Moulay El Hassan de Rabat, les Marocaines ont une belle carte à jouer face aux Botswanaises. Ces dernières ne constituent pas un gros morceau même si elles joueront à fond. Repêchées au titre des deux meilleures troisièmes derrière les Super Falcons et Banyana Banyana, les Zèbres veulent créer la grosse surprise de cette compétition. Le fait d’atteindre cette étape des quarts est une grosse performance pour les femmes venues de l’Afrique Australe.

-Cameroun-Nigeria : Le Carrefour de la mort 

C’est de loin l’opposition qui retiendra le plus l’attention des observateurs. Cette opposition est qualifiée de choc de ce top 8 en raison de la rivalité légendaire entre les deux pays et de leurs palmarès dans cette épreuve. Les deux équipes ont déjà croisé le fer à quatre reprises au sommet (1991, 2004, 2014 et 2016) toutes gagnées par les Nigérianes qui plus, sont les grandes dominatrices de cette compétition. Ce sera le 5ème face à face entre les deux pays qui va sûrement donner des étincelles. Les Lionnes à la recherche de leur premier trophée continental ont un gros morceau à croquer au stade Mohamed 5 de Casablanca. Les Super Falcons, championnes en titre sont conscientes que la partie s’annonce rude même si l’adversaire ne respire pas la grande forme comme elles.

-Afrique du Sud-Tunisie : les Banyana Banyana du lourd pour les de Aigles de Carthage

S’il y a une équipe qui a aussi fait sensation comme le Maroc jusque-là, c’est bien l’Afrique du Sud. Les Sud-africaines polarisent l’attention de tous à cause de leur brillant parcours à chaque édition. Cette année, elles ont battu les Nigérianes en match de poule ce qui du coup les place au-dessus du lot. Avec 9 points et premières de la poule C, devant les Super Falcons, les Zèbres et les Hirondelles, les Banyana Banyana font peur. Les Aigles de Carthage ont un gros morceau à croquer. Elles ont été repêchées au titre de meilleures troisièmes avec 3 points glané face aux Togolaises lors de la 3ème et dernière journée. Les Tunisiennes pourront-elles tenir devant les dévoreuses Sud-africaines ? La réponse à la question viendra d’elle-même au sortir de ce face à face au stade Prince Moulay El Hassan de Rabat.

Adou Mel 

Réagir à l'article

Publiés récemment

Lu pour vous by CoolBee Ouattara, “ABOBO MARLEY” de Yaya Diomande || ou quand l’Europe n’est plus l’eldorado mtant revé jadis

Lu pour vous by CoolBee Ouattara, “ABOBO MARLEY” de Yaya Diomande || ou quand l’Europe n’est plus l’eldorado mtant revé jadis


SOTRA : Les solutions d’Amadou Koné pour résoudre les difficultés 

SOTRA : Les solutions d’Amadou Koné pour résoudre les difficultés 


Nouvellement élu SG du Synatrésor : Féa Okoh Gervais pour l’application du code du travail sur la représentativité des syndicats

Nouvellement élu SG du Synatrésor : Féa Okoh Gervais pour l’application du code du travail sur la représentativité des syndicats


Nouveau statut de la fonction publique : Des  fonctionnaires formés sur les innovations 

Nouveau statut de la fonction publique : Des  fonctionnaires formés sur les innovations 


Bouaké-Changement climatique : Le Réseau des étudiants du Grand Nord s’engage dans la lutte

Bouaké-Changement climatique : Le Réseau des étudiants du Grand Nord s’engage dans la lutte


Le DG du Guichet unique du commerce extérieur de Côte d’Ivoire chez Amadou Koné 

Le DG du Guichet unique du commerce extérieur de Côte d’Ivoire chez Amadou Koné 



À lire aussi