Afrikipresse
Sport

CAN 2021-Groupe C : Maroc et Ghana, des adversaires lourds pour le Gabon et les Comores

CAN 2021-Groupe C : Maroc et Ghana, des adversaires lourds pour le Gabon et les Comores
Publié le
Par
Adou Mel
Lecture 5 minutes

Un pays sera particulièrement à suivre dans le groupe C au cours de cette campagne. Il s’agit des Comores qui arrivent pour la première fois dans cette épreuve réservée aux géants du continent. Mais le Maroc et le Ghana sont les favoris du lot. Le Gabon n’est pas à négliger. Le stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé devra offrir de belles oppositions. 

Le Maroc : une belle revanche attendue

S’il y a un pays qui avait déçu en Égypte il y a deux ans, c’est bien le Maroc. Il a été éliminé par le Bénin en 8ème de finale, une modeste formation béninoise qui était loin d’imaginer un tel scénario qui l’avait propulsé en quart de finale. Depuis, ce pays rumine une belle revanche sur lui-même. Les années passent mais se ressemblent fort malheureusement pour les Lions de l’Atlas qui ont du mal à inscrire leur nom dans les annales pour la deuxième fois après celui de 1976.

Lire aussi : CAN 2022 au Cameroun: Danho, Amichia, Fif et supporteurs unis derrière les Éléphants (Côte d’Ivoire) 

Pour cette campagne, le responsable du staff technique, Vahid Halilhodzic n’a pas lésiné sur les moyens. Il a fait appel à des garçons prêts pour la patrie, en écartant au passage les récalcitrants. Ainsi, les milieux de terrain Hakim Ziyech et Younès Belhanda avec lesquels il est en froid ont été ”gommés”. Par contre, l’attaquant Youssef En-Nesyri qui revient de blessure figure bien sur la liste des 28 heureux.

Tout comme le gardien Yassine Bounou, les Défenseurs Achraf Hakimi, Adam Masina, Sofiane Alakouch, les milieux Fayçal Fajr, Soufiane Amrabat, Selim Amallah…  et les attaquants Abdessamad Ezzalzouli, Auoub El Kaabi, Munir El Haddadi…Les Maricains vont-ils vaincre le signe indien 46 ans après ? Sûrement que cette 18ème phase finale sera la bonne.

Le Ghana : l’attente se fait longue

Le Ghana a remporté à quatre reprises cette épreuve en 22 éditions. Le dernier sacre date de 1982 en Libye soit 40 ans de cela. Les trois premiers remontent à 1963, 1965 et 1978. L’attente pour une cinquième étoile se fait longue. Pourtant les Ghanéens, sont de loin ceux qui ont joué et perdu le plus grand nombre de finales. Ils en ont raté cinq en 1968, 1970, 1992, 2010 et 2015, toutes générations confondues.

Lire aussi : CAN 2022-Groupe B : Le Sénégal d’abord, la Guinée ensuite et le Zimbabwe et le Malawi après

Les Black Stars s’invitent très souvent dans le dernier carré. Leur jeu très technique fait de passes courtes et limpides est un véritable chef d’œuvre. Un véritable régal qui ne laisse personne indifférent. C’est à juste titre qu’ils représentent aux yeux de nombreux experts, les Brésiliens d’Afrique. Seulement, les quadruples champions d’Afrique manquent toujours de chance dans le geste final, ce qui fait qu’avec eux, il y a un goût d’inachevé. 

Le pays d’Abedi Pelé repart à la conquête de l’Afrque avec pour objectif de ramener le trophée à Accra. Le sélectionneur Milovan Rajevac conduit un groupe soudé et solide, requinqué par sa qualification pour le dernier tour éliminatoiredu Mondial 2022. Les frères Ayew, André et Jordan, Wakaso Mubarak, Iddrissu Baba Mohammed, Gideon Mensah, Alexander Kwabenan…sont là pour conduire cette mission, dans l’espoir de faire mieux que les autres fois.

Le Gabon : faire mieux qu’en 2012

Les Gabonais seront conduits par leur capitaine et fer de l’attaque des Panthères, Pierre Emirick Obaméyang. A 32 ans, le sociétaire de Arsenal (Premier League anglaise), jouera sûrement sa dernière CAN. Une occasion pour lui de faire une véritable démonstration de force avant de quitter définitivement la scène internationale. Mais dans cette campagne, il sera épaulé par d’autres joueurs et non des moindres, ceux qui ont arraché la qualification devant la RD Congo.

Lire aussi : CAN 2022 – Groupe A : Le Cameroun en favori, le Burkina Faso, l’Éthiopie et le Cap Vert pour une place qualificative

Ainsi on retrouvera Mario Lemina, Denis Bouanga, Akelor Kangah, Llyod Palun, Bruno Ecuele Manga qui encadreront les jeunes loups tels Eneme Ella Ulrich, Axel Meye, Louis Autchanga, Gilchrist Nguema, Ngouali Martinsson, WilfriedEbane….Par contre, Didier Ndong n’a pas été retenu par le sélectionneur Patrice Neveu. Qu’à cela ne tienne. Ce beau monde tentera de défier les deux ogres du groupe sans oublier le ” bleu ”, les Comores.

Les Panthères ont l’obligation de faire mieux qu’en 2012 quand ils ont atteint les quarts de finale. A défaut des deux premières places du groupe, qualificatives pour les 8èmes de finale, le Gabon pourrait lorgner la 3ème avec un bon résultat, ce qui lui permettrait d’être repêché au titre des quatre meilleurs troisièmes. Histoire de faire oublier son absence en terre égyptienne.

Les Comores : la grande curiosité 

Invitée surprise de ce grand bal, l’île des Comores sera indiscutablement la grande curiosité. Tous les sportifs ont hâte de voir jouer les hommes de Amir Abdoul. Cette seule qualification inscrit les Comores dans les annales du football africain. La formation  comorienne est un groupe très moyen qui va découvrir la CAN pour la première fois. Pour arriver à ce niveau, elle a dû sortir les tripes lors des éliminatoires dans le groupe G aux côtés de l’Égypte, du Togo et du Kenya.

Lire aussi : CAN 2022-Syli National de Guinée : plus de 47 millions de F CFA pour chaque joueur en cas de qualification pour la finale

En six matches, les Cœlacanthes n’ont perdu qu’un seul pour deux victoires et trois nuls. Leur seule défaite l’a été face aux Pharaons d’Égypte par un retentissant 4-0. Par contre, les poulains de Amir Abdoul ont battu les Éperviers à Lomé et les Harambee Stars du Kenya à domicile. Un parcours qui a surpris plus d’un quand on connaît le niveau de football de ce pays.

Les acteurs de cette prouesse ont pour noms Ben Salim Boina, Moyadh Ousseni, Kassim Abdallah, Abdullah Ali Mohamed, Nadjim Abdoul, Kassim Mdahoma, Youssouf M’Changama, Nakibou Aboubakari, Mohamed Youssouf, Lyad Mohamed, Moussa Djoumoi, El Fardou Ben Nabouhane…des noms méconnus certes mais qui se sont battus avec détermination et patriotisme pour sortir leur pays de l’ombre. Pour sûr,  les Comores auront faim à cette campagne et ne manqueront pas de se faire remarquer positivement. 

Adou Mel 

Publiés récemment

Amélioration des performances économiques : Alain Kouadio veut apporter sa connaissance de l’écosystème entrepreneurial

Amélioration des performances économiques : Alain Kouadio veut apporter sa connaissance de l’écosystème entrepreneurial


Football-Ligue 2 ivoirienne : US Tchologo-Africa la bataille de la dernière chance 

Football-Ligue 2 ivoirienne : US Tchologo-Africa la bataille de la dernière chance 


Gestion publique : Un colloque international sur la “Gouvernance et Innovation’’ ouvert

Gestion publique : Un colloque international sur la “Gouvernance et Innovation’’ ouvert


Société  d’économétrie : Les défis de l’emploi en Afrique au cœur des échanges

Société  d’économétrie : Les défis de l’emploi en Afrique au cœur des échanges


L’Imprimatur par Bamba Alex Souleymane – Il faut protéger les présidents africains

L’Imprimatur par Bamba Alex Souleymane – Il faut protéger les présidents africains


Hôpital Mère-Enfant de Bingerville : La maison de transit pour enfant malade du cancer inaugurée ce jeudi en présence de Mme Dominique Ouattara 

Hôpital Mère-Enfant de Bingerville : La maison de transit pour enfant malade du cancer inaugurée ce jeudi en présence de Mme Dominique Ouattara 



À lire aussi