Afrikipresse
SociétéSociété

Aka Véronique, Maférima Bamba et Nahomi Alafé : 3 femmes parmi les 8 lauréats du prix WAD 2016 à Washington

Aka Véronique, Maférima Bamba et  Nahomi Alafé : 3 femmes parmi les 8 lauréats du prix WAD 2016 à Washington
Publié le
Par
Charles Kouassi
Lecture 7 minutes

La cérémonie de la 22ème édition de remise du prix West Africa Development aura lieu le 28 mai 2016 à Washington D.C capitale fédérale des États-Unis. Cette année ce sont 08 acteurs socio, culturels et économiques, leaders dans leurs différents domaines d’activités qui recevront le prix.
Le Président exécutif de l’organisation panafricaine West Africa Development (WAD) a dévoilé depuis Washington D.C, le lundi 07 mars 2016 précisément à L’University of Maryland International dans L’État du Maryland, la liste des nominés de cette 22ème Édition du PRIX WAD.

L’événement sera présidé par l’Ambassadeur de Côte D’Ivoire à Washington S.E.M Diabaté Daouda et verra la présence de plusieurs diplomates africain en poste dans la capitale fédérale américaine.

Les artistes musiciens et autres invités rendront hommage au chef de l’État ivoirien S.E.M Alassane Ouattara pour son bilan positif depuis qu’il est aux affaires.

M. Zephirin Zaté a profité de la conférence de presse pour donner les raisons du choix de chaque nominé.

« Bien connue des Ivoiriens sur le petit écran pour ses émissions avec les tout- petits. Animatrice et présentatrice télé en vogue, le professionnalisme et le talent de Madame Alafé vont au- delà de la Côte d’Ivoire. C’est à juste titre qu’elle figure parmi les 08 lauréats de la 22eme édition du prix WAD. Appelée communement TATA Nahomi par les tout-petits, cette femme a vite envahi le coeur des ivoiriens et ivoiriennes dès ses premières émissions, notamment Variétoscope piloté de mains de maître par Bathelemy Inabo et son compagnon Serge Fatoh Elinga. Son talent va au delà de la Côte D’Ivoire. Le choix porté sur elle pour recevoir cette distinction a été salué dans plusieurs pays de l’Afrique de l’Ouest.», a dit le président de l’Ong West Africa Development pour justifier le choix de Madame Alafé Amoussou Nahomi, animatrice sur RTI 1.

Aka Véronique, Maférima Bamba et Nahomi Alafé : 3 femmes parmi les 8 lauréats du prix WAD 2016 à Washington

La cérémonie de la 22ème édition de remise du prix West Africa Development aura lieu le 28 mai 2016 à Washington D.C capitale fédérale des États-Unis. Cette année ce sont 08 acteurs socio, culturels et économiques, leaders dans leurs différents domaines d’activités qui recevront le prix.

Le Président exécutif de l’organisation panafricaine West Africa Development (WAD) a dévoilé depuis Washington D.C, le lundi 07 mars 2016 précisément à L’University of Maryland International dans L’État du Maryland, la liste des nominés de cette 22ème Édition du PRIX WAD.

L’événement sera présidé par l’Ambassadeur de Côte D’Ivoire à Washington S.E.M Diabaté Daouda et verra la présence de plusieurs diplomates africain en poste dans la capitale fédérale américaine.

Les artistes musiciens et autres invités rendront hommage au chef de l’État ivoirien S.E.M Alassane Ouattara pour son bilan positif depuis qu’il est aux affaires.

M. Zephirin Zaté a profité de la conférence de presse pour donner les raisons du choix de chaque nominé.

« Bien connue des Ivoiriens sur le petit écran pour ses émissions avec les tout- petits. Animatrice et présentatrice télé en vogue , le professionnalisme et le talent de Madame Alafé vont au- delà de la Côte d’Ivoire. C’est à juste titre qu’elle figure parmi les 08 lauréats de la 22eme édition du prix WAD. Appelée communement TATA Nahomi par les tout-petits, cette femme a vite envahi le coeur des ivoiriens et ivoiriennes dès ses premières émissions , notamment Variétoscope piloté de mains de maître par Bathelemy Inabo et son compagnon Serge Fatoh Elinga. Son talent va au delà de la Côte D’Ivoire. Le choix porté sur elle pour recevoir cette distinction a été salué dans plusieurs pays de l’Afrique de l’Ouest.» , a dit le président de l’Ong West Africa Development pour justifier le choix de Madame Alafé Amoussou Nahomi , animatrice sur RTI 1.

Au sujet des autres lauréats , Zephirin Zaté a dit : « le professionnalisme et le dynamisme de Mourad Mohamed (Directeur général de Sempa )

ont permis de booster les activités du SEMPA et du Port Autonome d’Abidjan qui se trouve ainsi parmi les leviers de l’économie ivoirienne. Ce manager est un infatigable bosseur , qui est toujours à l’écoute des dockers et de ses collaborateurs. C’est à raison qu’il figure parmi les lauréats du prix WAD ».

« Monsieur Marcel Hilaire Lamizana a abbatu un travail d’hercule qui a permis de rendre plus compétitif le port de San – Pedro, avec à la clé des actions novatrices. Grâce à son efficacité le trafic des marchandises a atteint 4 fois le niveau enregistré en 2010. Ancien lauréat du prix WAD, c’est sans surprise qu’il rempile pour la seconde fois. C’est un vrai manager qui a de nombreuses ambitions pour le port de San Pedro», explique le président de WAD concernant le Directeur général du Port Autonome de San -Pedro.

M. Charles Denis Kouassi Directeur Général de la CNPS est lui aussi primé pour la deuxième année « à cause des nombreuses réformes faites à la CNPS qui ont permis à la structure d’atteindre des meilleurs performances. C’est un homme de rigueur qui n’a d’yeux que pour l’excellence dans le travail. Grâce à son dynamisme et sa rigueur dans la gestion, la CNPS maintient le cap », révèle monsieur Zaté , qui présente ainsi le 5 ème des 8 lauréats de 2016 , en l’occurrence, Soma Dao Maire de Kolia : « Jeune et dynamique , c’est un vrai acteur de développement au service des populations de Kolia depuis son arrivée à la tête de ladite commune en avril 2013. Travailleur infatigable, il a beaucoup fait pour la commune en termes de réalisations et d’actions sociales L’amélioration de la voirie, l’électrification de plusieurs localités, l’installation d’une usine de fabrique de savons pour les femmes pour ne citer que ces exemples là. Le prix WAD qu’il reçoit le 28 mai 2016 prochain à Washington D.C est la consécration du mérite d’un homme toujours au service de ses populations ».

2 ème des trois femmes retenues cette année, Madame Aka Véronique N’Bra présidente du Conseil Régional du Moronou « est une femme d’affaires hors classe toujours à l’écoute des populations du Moronou . Elle ne lésine pas sur les moyens pour financer les coopératives et plusieurs activités génératrices de revenus. Elle a financé l’installation d’une usine de fabrique d’attiéké dans sa région natale qui va approvisionner toute la sous région dans cette denrée alimentaire très prisée. C’est une femme au grand cœur qui œuvre beaucoup dans le social », selon le premier responsable de l’Ong qui enchaîne au sujet de

Madame Bamba Maférima Directeur des Enquêtes Fiscales et des vérifications (DGI) : « Elle a fait des réformes importantes au sein de ce service de l’État ivoirien. Ces réformes ont permis de renflouer les caisses de l’État de plus 26 milliards de Fcfa. C’est une femme battante , et d’une probité morale. Elle a un goût très prononcé pour le travail bien fait. Au sein de sa formation politique RDR en particulier et en général en Côte D’Ivoire, on l’appelle maman social, une femme au grand coeur. Pour nous c’est sans surprise qu’elle recevra à Washington aux États-Unis, sur les terres du Président Obama , l’une des plus hautes distinctions du continent africain ».

Enfin les motivations du choix de M. Tano Koffi Bertin Directeur des Affaires Maritimes et portuaires , ont été données : « Ses collaborateurs et fans l’appellent l’épervier. C’est un véritable spécialiste des Affaires Maritimes et Portuaires. Sorti de l’ENA avec mention , ce digne fils du village Assié-Koumassi dans le département de Bongouanou est gestionnaire chevronné. Homme de devoir, il a pour seul souci le bien être de ses agents. La preuve, il nourrit un projet immobilier afin de mettre à l’abri les policiers marins avant leurs retraites. Il reçoit lui aussi pour la deuxième fois après Bruxelles en 2009 où il avait été couronné ».

Ce sont les avis des journalistes , des acteurs socio-économiques et des acteurs de la société civile, qui sont sollicités et mis en confrontation pour aider au choix des lauréats. L’Ong WAD révèle les meilleurs dans leurs domaines d’activités et célèbre l’excellence. La variété et la qualité des lauréats ont fini au fil des ans, par asseoir la crédibilité et la notoriété du prix. Le choix de Washington pour la cérémonie de remise du prix , est un pas qualitatif supplémentaire qui montre le dynamisme et l’efficacité des promoteurs du prix.

C. K

Publiés récemment

Après une audience avec le président du Sénat français : Kandia Camara salue « une amitié durable » entre la France et la Côte d’Ivoire

Après une audience avec le président du Sénat français : Kandia Camara salue « une amitié durable » entre la France et la Côte d’Ivoire


CMU : Pourquoi la Côte d’Ivoire veut s’inspirer de l’Indonésie et de la Thaïlande

CMU : Pourquoi la Côte d’Ivoire veut s’inspirer de l’Indonésie et de la Thaïlande


Burkina Faso : le putschiste capitaine Ibrahim Traoré a perdu la raison, le mal qui le ronge

Burkina Faso : le putschiste capitaine Ibrahim Traoré a perdu la raison, le mal qui le ronge


Côte d’Ivoire : Yopougon et Bingerville bientôt reliées par une ligne BRT 

Côte d’Ivoire : Yopougon et Bingerville bientôt reliées par une ligne BRT 


Lu pour vous by CoolBee Ouattara ||«Du sable dans les yeux » de Patricia Ekaba ou la force du mental

Lu pour vous by CoolBee Ouattara ||«Du sable dans les yeux » de Patricia Ekaba ou la force du mental


Acteur dans l’évènementiel au Maroc, comment Nemorou Franck Ulrich veut promouvoir la Côte d’Ivoire

Acteur dans l’évènementiel au Maroc, comment Nemorou Franck Ulrich veut promouvoir la Côte d’Ivoire


Mots clés :Aka VéroniqueMaférima BambaMaférima Bamba et Nahomi Alafé : 3 femmes parmi les 8 lauréats du prix WAD 2016 à WashingtonNahomi AlaféWAD


À lire aussi