Afrikipresse
Opinion

Abidjan : nouveau rendez-vous incontournable des élites économiques africaines !

<strong>Abidjan : nouveau rendez-vous incontournable des élites économiques africaines !</strong>
Publié le
Par
La Rédaction
Lecture 2 minutes

Pour la deuxième fois consécutive, la capitale ivoirienne accueille l’AFRICA CEO FORUM (ACF), plus grand rassemblement annuel du secteur privé en Afrique, qui se tiendra les 5 et 6 juin. Sur le thème : « Réussir malgré les crises – De 300 à 3000 : comment accélérer l’émergence de la prochaine génération de champions africains », cette édition 2023 devrait réunir plus de 1 800 chefs d’entreprises, investisseurs, start-up et décideurs politiques.

Lancé en 2012, à l’initiative de Jeune Afrique Media Group et la Société Financière Internationale (IFC), l’AFC se positionne aujourd’hui comme un rendez-vous incontournable pour les dirigeants des plus grandes entreprises africaines et internationales, des investisseurs internationaux, des responsables de multinationales, des chefs d’État, des ministres et des représentants des principales institutions financières actives sur le continent.

Cette année, le sommet économique devrait aborder deux grands défis de souveraineté économique : la réhabilitation de « l’État stratège », capable de mobiliser des moyens pour la croissance du continent africain et le soutien aux grandes entreprises, outil de sa compétitivité économique. En parallèle, un des objectifs annoncés de ce sommet économique annuel est la définition d’une riposte africaine aux différentes crises mondiales en cours et à venir.

Leader économique régional, la Côte d’Ivoire a le vent en poupe comme en témoigne le plan d’aide de 3,5 milliards de dollars récemment accordé par le Fonds monétaire international (FMI). Le PIB ivoirien a progressé de 5,5 % en 2022 et sa croissance est estimée à 6,5 % pour l’année 2023. Son taux d’inflation est également inférieur à celui des pays de la région ouest africaine : il était de 5,5 % l’année passée et devrait passer à 4 % en 2023.

Le président ivoirien Alassane Ouattara a ainsi évalué les perspectives économiques du pays comme « favorables » « même si le gouvernement doit demeurer attentif, en raison des incertitudes liées à une situation internationale instable ». En effet, si l’économie ivoirienne a mieux résisté à la crise de la Covid-19 que la majorité des pays du continent, elle subit néanmoins les conséquences de la guerre en Ukraine.

Dans ce contexte, la venue des élites économiques du secteur privé africain devrait donner de la visibilité à la Côte d’Ivoire et lui permettre de booster ses programmes d’investissement, en particulier dans le secteur-clé du cacao.

Selon Amir Ben Yahmed, Président du AFRICA CEO FORUM, la mission du sommet est avant tout de « porter la voix d’une Afrique digne et souveraine sur la scène internationale, en suscitant des synergies public-privé ». Dans un contexte international troublé avec la multiplication des crises, ce sommet tombe à pic pour le continent africain.

Constantine Ndoko

Publiés récemment

Korhogo : ouverture de Tiegnin garage auto, première concession automobile du nord

Korhogo : ouverture de Tiegnin garage auto, première concession automobile du nord


Contribution : Les hallucinations délirantes du putschiste du Burkina.

Contribution : Les hallucinations délirantes du putschiste du Burkina.



À lire aussi