Afrikipresse
Opinion

À mon avis… Congolité : du ridicule à Kinshasa ?

À mon avis… Congolité : du ridicule à Kinshasa ?
Publié le
Par
Ben Ismael
Lecture 2 minutes

Ce qui se passe actuellement au parlement de la République Démocratique du Congo a un non : la « congolité » un « mot » qui donne le sentiment qu’un conflit de grands « maux » et de grande ampleur politique va frapper la République démocratique du Congo.       

Cette tension « congolitaire » ridicule intervient au moment où, la République démocratique du Congo est dans une impasse militaro- sociopolitique, avec des rebelles associés dans un mouvement, appelé « M23 » qui occupe une partie de la République démocratique du Congo. 

Depuis plusieurs semaines les Congolais parlent de la « congolité », un mot qui va passer devant les députés pour être adopté, validé. Mais que veut le président Félix Antoine Tshisékédi Tshilombo ? La « congolité » a une taille politique qui dépasse toute la République Démocratique du Congo avec une avalanche de problèmes de personnes. La « congolité » est une discrimination de nationalité contre d’autres personnalités qui pourrait prendre la forme d’une véritable guerre civile et d’une remise de désordre des institutions du Congo. 

Une question : quel est le bilan des « vrais congolais ?  Joseph Kasa-Vubu, , Joseph Mobutu, Joseph Kabila. Rien. Des rebellions, des guerres de succession. Ces « vrais Congolais » ont laissé le Congo dans un marasme politique, un malentendu de l’historique…qui a découpé la République Démocratique du Congo eu ‘’morceaux’’, où la rébellion du « M23 ».

Tshisékédi doit se ressaisir,  la « congolité » est ridicule. Est-il nécessaire de bâillonner la prestation politique de chaque Congolais ? Je veux être franc. C’est Moïse Katumbi, ancien gouverneur de la province du Katanga qui est visé par la « congolité ». Une attitude d’une ampleur gratuite que le parlement congolais va ‘’servir’’ à la communauté internationale. Mention ! Il sera difficile de chasser Moïse, même si l’homme est d’un père Grec et d’une mère Congolaise. 

À mon avis, personne ne choisit son lieu de naissance. Moïse Katumbi est une réussite du Congo, particulièrement de la province du Katanga, comme ancien gouverneur. Propriétaire du plus grand club mystique de football, le Tout-puissant Mazembé, célèbre, il y a quelques années en Afrique et une participation au championnat du monde des clubs. 

Qu’éprouvent les Congolais, quand Tshisékédi fait revenir dans son gouvernement Jean-Pierre Bemba, ancien chef de milice ou Vital Kamerhe Lwa Kanyiginyi Nkingi condamnés pour malversation budgétaire. C’est ridicule et surprenant que Tshisékédi prête à ces deux congolais la note du « meilleur disciple » de la « vraie congolité »de la République Démocratique du Congo.  

Ben Ismaël                

Publiés récemment


À lire aussi