Afrikipresse
Sport

9èmes Jeux de la Francophonie : Kinshasa déjà dans ses habits de la fête attend le monde

9èmes Jeux de la Francophonie : Kinshasa déjà dans ses habits de la fête attend le monde
Publié le
Par
Adou Mel
Lecture 5 minutes

Les 9èmes Jeux de la Francophonie s’ouvrent le vendredi 28 juillet pour prendre fin le 6 août 2023 à Kinshasa en République Démocratique du Congo (RDC). Á trois jours du début de l’événement, la ville la plus peuplée de l’Afrique Centrale vit les derniers jours de sa toilette qu’elle a entreprise depuis quelque temps. Une visite sur les différents chantiers le mardi 25 juillet 2023 nous en donne une idée. 

Kinshasa, la capitale de la République Démocratique du Congo (RD Congo) est en mouvement. Depuis quelques semaines, elle vit les premiers signes de la grande effervescence qui va s’emparer de la grande mégalopole congolaise à partir de ce vendredi 28 juillet. Tous les sites sportifs et culturels retenus que sont le Stade Tata Raphaël et le Stade des Martyrs pour le sport et les 11 dédiés à la culture dans son ensemble sont pratiquement fin prêts pour accueillir le grand évènement.

Peau neuve pour le Stade Tata Raphaël et le Stade des Martyrs

C’est l’un des stades qui va accueillir les compétitions sportives. Pratiquement abandonné depuis des lustres, il a totalement refait peau neuve à la faveur de ces Jeux. Sur le site dans la commune de Kalamu, les travailleurs sont à l’œuvre. Entre débris de bois et de fer, se fait entendre le vrombissement des moteurs des machines et autres engins lourds déployés pour le travail d’hercule. La piste d’athlétisme totalement décapée est en train de recevoir une nouvelle couche qui se déploie mètre après mètre. 

L’aire de jeu a changé de matière. Le gazon naturel qui avait disparu laissant une pelouse chauve est remplacé par le gazon synthétique qui se met en place. Les travaux dans les gradins sont achevés et les sièges brillent comme des étoiles. Elles donnent fière allure. Les vestiaires sont également prêts. Dans l’ensemble les travaux sont achevés à 99%.

 «Nous serons prêts avant la coup d’envoi du premier match. Nous travaillons de jour comme de nuit pour être dans le délai. Le vendredi quand vous viendrez ici, vous serez agréablement surpris», a confié l’un des chefs sur le chantier qui a conduit la visite guidée mais qui n’a pas voulu nous livrer son identité.

Le travail abattu donne satisfaction et baigne également dans l’optimisme. À environ un kilomètre du Stade Tata Raphaël, se dresse une autre fierté au niveau des infrastructures, le Stade des Martyrs dans la commune de Kinshasa du nom de la capitale congolaise. Doté d’une capacité d’accueil de 80 000 places, c’est le plus grand stade du pays. Les Kinois évoquent son nom avec fierté. Il accueillera la cérémonie d’ouverture à laquelle assisteront plusieurs chefs d’État et de gouvernements et de hautes autorités des pays francophones. 

À notre arrivée, les agents de la structure chargée d’installer le podium sont au boulot. L’aire de jeu est recouverte de bâches pour protéger la pelouse. Les ouvriers s’activent. D’autres travailleurs sont assis dans les tribunes tout aussi scintillantes pour observer le spectacle et attendre leur tour de passage. Au passage le ”m’boté ” (lire mboté qui veut dire bonjour en lingala, une langue locale) ne manque pas. Tout bouge et l’ambiance est bonne.

Dans le même rayon, le centre des Médias, chargé de produire et de distribuer les accréditations est bondé de monde entraînant par moments de petites bousculades sans grands effets. Puisque les policiers et autres agents de sécurité d’entreprises privées veillent au grain. Tout ce mouvement se fait dans une bonne ambiance.

Les infrastructures dédiées à la culture 

La culture est très attendue avec ses 11 disciplines que sont la chanson, la création numérique, les contes et les conteurs, la littérature nouvelle (tout ce qui est lié au textes), la danse de création, la danse hip hop, la jonglerie avec ballon, les marionnettes géantes, la sculpture, la photographie et la peinture. Ces épreuves vont se dérouler dans plusieurs espaces. Ce sont le Musée National (Lingwala), l’échangeur de Limete, l’Académie des Beaux-arts, le Centre Wallonie de Bruxelles, l’Institut Français et le Palais du Peuple (Assemblée Nationale).

Kinshasa compte 24 communes. Mais toutes ne seront pas mises à contribution même si elles sont toutes concernées par l’événement. Ainsi, nous aurons les communes de Limba où se trouve le village des Jeux. Lingwala où sont situés le Musée National et le Palais du Peuple ainsi que l’Académie des Beaux-arts. La Gombe (Lire Gombé) où est installé l’institut Français et Limete (ou Limeté) qui accueille l’Échangeur. 

En dehors de ces communes, d’autres aussi célèbres et connues pour leurs fortes ambiances sont attendues. Généralement, ce sont les communes de naissance ou de résidence des stars. Il y a Limba qui est celle de l’entraîneur Florent Ibenge, ancien sélectionneur des Léopards et aussi de Koffi Olomide à ses débuts. Bandala, le quartier général de Fally Ipupa, est reconnu comme un quartier chaud de Kinshasa. Ngaliena où résidait Koffi Olomide et celui de Fally Ipupa sont également concernées.

La ville de Kinshasa bouillonne déjà. Habituellement chaude avec ses nombreux et gigantesques embouteillages à vous rendre fou, elle le sera beaucoup plus durant 15 jours à l’occasion de ces Jeux où sont attendus des milliers de personnes. Un plan spécial de sécurité a été mis en place par les autorités politiques et administratives du pays afin de contrer le banditisme à grande où petite échelle. Les Kinois sont heureux d’accueillir le monde francophone et en parlent avec fierté.

Adou Mel, envoyé spécial à Kinshasa 

Publiés récemment

Présidentielle 2025 : la jeunesse du RHDP annonce un grand rassemblement le 29 juin à Daloa

Présidentielle 2025 : la jeunesse du RHDP annonce un grand rassemblement le 29 juin à Daloa


Développement local-Facobly : La Première Dame Dominique Ouattara félicite le journaliste Philippe Kouhon 

Développement local-Facobly : La Première Dame Dominique Ouattara félicite le journaliste Philippe Kouhon 


Tribune – L’adresse du Président Ouattara et l’ère de la prospérité commune

Tribune – L’adresse du Président Ouattara et l’ère de la prospérité commune


Interview – Attribution de la nationalité béninoise aux Afro-descendants : Brekwald Degoh 3, promoteur du projet, donne plus d’informations

Interview – Attribution de la nationalité béninoise aux Afro-descendants : Brekwald Degoh 3, promoteur du projet, donne plus d’informations


Guiglo – Le député Guy Marc Sérodé depuis Zouan: “Ouattara est en roue libre dans le Cavally”

Guiglo – Le député Guy Marc Sérodé depuis Zouan: “Ouattara est en roue libre dans le Cavally”


Fake news : Affaire Armée française à Korhogo, Chris Yapi  a encore menti

Fake news : Affaire Armée française à Korhogo, Chris Yapi  a encore menti



À lire aussi