fbpx

Can 2019 : 1ère journée au Caire des invités du ministère des sports (Côte d’Ivoire)

Le ministère ivoirien des sports a invité entre une trentaine de personnes en Égypte, dans le cadre de la coupe d’Afrique des nations (Can). Arrivés au Caire dans la nuit du vendredi à samedi 22 juin 2019, les invités de Danho Claude Paulin ont eu aussitôt droit à une visite guidée des trois pyramides du pays avant le match d’entré des éléphants le lundi 24 juin à 14h30 (heure locale) au Caire.

Ils sont cadres de l’administration, élus, journalistes et étudiants. Ils sont également proches collaborateurs du ministre des sports. Au nombre de 25 personnes, les invités du ministre Danho Paulin ont quitté Abidjan vendredi 21 juin par un vol régulier de la compagnie Ethiopian Airlines-ET934.

Partis d’Abidjan à 10h (heure locale), ils sont arrivés à Addis Abeba, la capitale éthiopienne, après 5 heures de vol. Après 2 heures d’escale, ils quitteront Addis Abeba autour de 22h05 (heure locale) pour atterrir avec le vol Ethiopian Airlines-ET2452 à l’aéroport du Caire à 1h30mn (heure locale).  L’appareil a mis une heure avant de trouver un parking, pour une arrivée près de trois heures plus tard, de la délégation à l’hôtel Continental.

Les invités du ministère des sports ont été pris en charge de l’aéroport jusqu’à l’hôtel par un bus mis à leur disposition, ainsi qu’un policier et un guide touristique, pour leur le séjour

[ Visite des pyramides ]

 

Après le petit déjeuner, le groupe s’est rendu à 11h aux pieds des 3 pyramides historiques à savoir, Cheops (128 m), Chephren (118 m) et Mecyriroce (108 m). Elles sont situées dans la ville de Gyza au sud du pays, à 35km de la capitale politique, le Caire.

Sur le chemin, le guide raconte l’histoire de chaque monument et site qui jonchent la voie du sud. Il donne quelques informations sur le pays.

« Nous avons la religion musulmane, sunnite et chrétienne orthodoxe. Nous avons aussi des juifs. C’est le samedi et le trafic est très fluide. Les forces de l’ordre sont déployées en grand nombre. Hier pendant le match Egypte-Zimbabwé, on a vu des drones qui survolaient presque à la tête de chaque supporter dans les tribunes au stade. C’est dire que la sécurité est bien garantie. Vous devez aussi savoir que malgré une stabilité qui règne à l’intérieur du pays, nous avons des frontières chaudes. Avec la Libye, le Soudan et la Méditerranée », explique-t-il.

[ Le bus traverse tout un quartier ‘’fantôme’’ avec des maisons en ruines ]

« Des gens ont profité de la révolution du 25 janvier 2011 pour construire sur ces chantiers jusqu’en 2013. L’État vient de décider de les démolir. Mais comme vous le constatez, les bâtiments cachent encore les pyramides qu’on pouvait observer d’ici. Nous sommes sur la rive gauche du Nil » ajoute-t-il.

À l’entrée du site des pyramides, le guide distribue des tickets dont on ne saura pas le coût. Il propose ensuite de payer 80 LE (Livre Égyptienne soit 2800 Fcfa) par personne pour accéder à ‘’Chephren’’ la deuxième pyramide(moyenne). Après le passage du poste de sécurité, le groupe est au pied de la Pyramide ‘’Cheops’’, longue de 128 m.

Devant, des vendeurs proposent des articles de souvenir ou la montée à chameaux et autres dromadaires. Puis le groupe accède à la troisième pyramide après la 2e pyramide où 10 volontaires ont pu entrer.

Il faut de l’énergie pour descendre dans le sous sol de la pyramide Chephren qui abrite encore la fosse où le corps du pharaon reposait. Sur le mur de la chambre funéraire on peut lire ‘’ Scoperta Da G. Belzoni 2 Mar 1818’’.

Pour boucler la visite des pyramides, le guide conduit le groupe au pied du sphinx, représenté par un buste du roi pharaon. Un endroit idéal pour les photos de souvenir avec les trois pyramides dans le viseur. C’est également la place de la fête de lumière et du son.

Les 25 invités ont été conduits à l’institut des 3 pyramides Papyrus, où ils ont eu droit à un cours de l’histoire du Papyrus, cette plante aquatique qui sert de tableau sur lesquels plusieurs histoires de l’Égypte ancienne sont représentées. Un déjeuner sur un bateau flottant sur le Nil a mis fin à la visite guidée du jour.

[ Le One Man Show de l’ex Maire de Yopougon, Gbamnan Djidan ]

 

Sur le chemin de retour, l’ambiance est au top. Des petites blagues comme celles racontées par l’ex maire de Yopougon, égaient le groupe.

La première histoire concerne son neveu qui dans le sommeil s’est vu dédommagé par une dame qui l’aurait accusé à tort d’avoir volé son portable et qui finalement devra lui donner 800 mille Fcfa pour fausse accusation. Et l’humoriste de circonstance, Gbamnan Djidan de conclure que c’est bien au moment où la dame voulait remettre la somme que son neveu qui en réalité rêvait a été réveillé de son sommeil par un dernier pipi de 4heures du matin.

La deuxième blague concerne un coq en chaleur qui aide tous les animaux femelles à mettre bas. Sauf que sa patronne une dame au postérieur bien fourni, a décidé de le vendre. « Elle raconte que le coq ne cesse de regarder son postérieur », conclu l’ex maire de Yopougon (quartier d’Abidjan).

En dehors des invités du ministère des sports, d’autres supporters invités par le comité national des supporters (Cnse), ou des dirigeants de club invités par la fédération ivoirienne de foot (Fif), ainsi que des journalistes accrédités sont présents au Caire, et logés pour certains à Concorde Salam Hôtel (joueurs et officiels), ou à l’Hôtel Guard. (journalistes).

Philippe Kouhon, envoyé spécial en Egypte

 

Dernière modification le 23/06/2019

A propos de l'auteur

Philippe Kouhon

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!