fbpx

Le ministère de l’éducation a lancé ce 27 février 2019 en partenariat avec l’UNICEF et d’autres partenaires, une plateforme mobile permettant le contrôle l’assiduité des enseignants du primaire. Identifié comme l’une des causes principales de la baisse de niveau des élèves, l’absentéisme des enseignants est l’un des grands problèmes qui gangrènent le fonctionnement du système éducatif tchadien. Mais face à ce fléau aux racines éparses, une simple plateforme mobile serait-elle une réponse suffisante et efficace ?

En partenariat avec l'École normale supérieure (ENS),  l'Académie des Sciences, des Arts et Cultures d'Afrique et des Diasporas africaines (ASCAD) a organisé un séminaire de formation de 17 enseignants, du 1er au 14 août 2018.

Une double cérémonie de remise de prix et de sortie de la 72 ème promotion de l’Ecole Militaire préparatoire technique (EMPT) de Bingerville  « COHÉSION », s’est tenue le jeudi 19 juillet 2018, dans les locaux de l’établissement.

Dans un communiqué rendu public le 11 août 2017, le ministre de l’enseignement primaire, de l’alphabétisation, de la promotion des langues nationales et de l’éducation civique, conformément à la décision du gouvernement nigérien avait soumis les enseignants contractuels à un test de niveau (deux exercices, l'un en français et l'autre en mathématiques). Les résultats catastrophiques qu’il a annoncés ont déchainé les médias. En effet, les deux tiers n’ont pas eu la moyenne. Comment expliquer un tel fiasco ? Qui en est le premier responsable ?

Banderoles en mains pour certains, pancartes pour d’autres, les enseignants qui répondaient au nom ‘’ du collectif des enseignants mal classés’’ ont pris d’assaut le ministère de la Fonction publique et de la Modernisation de l’administration, jeudi 13 avril 2017, à Abidjan-Plateau.

Réunis à Agboville - localité située à près d'une heure de la capitale économique ivoirienne , Abidjan - , dans le jardin des inspections primaires publiques 1 et 2, le jeudi 9 juin, des membres du syndicat autonome de l’enseignement primaire public de Côte d’Ivoire (Saeppci) ont marqué leur désapprobation sur la réforme relative au départ à la retraite initiée par le ministère ivoirien de la Fonction publique.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!