fbpx

La réplique de Condé à ses détracteurs : " il faut être un imbécile pour penser ça "

Le Président Guinéen, Alpha Condé a fait une sortie "surprise" dimanche 12 juin 2016 au siège de son parti -RPG arc-en-ciel- à Conakry.

Ce, au lendemain de sa rupture avec certains de ses alliés -l’ancien ministre de la Communication, Alhousseiny Makanéra, le député, Dr. Ousmane Kaba, et le député Mamadi Diawara-.

Dans un discours tenu en français, soussou et en malinké (langues locales), le chef de l'État a démenti tout toutes les accusation portées à son égard, notamment "ses" propos faisant allusion au fait que "les cadres malinkés sont malhonnêtes".

À ces allégations, le locataire de la Présidence de la République, devant ses partisans et des cadres du RPG arc-en-ciel, s'est interrogé : "Comment, en tant que Président de ce pays, je peux dire que des cadres sousous, peuls ou malinkés sont malhonnêtes ? Il faut être un imbécile pour penser ça".

Pour lui, la Guinée regorge à la fois de patriotes et d’opportunistes: "il y a des cadres patriotes en Haute Guinée, au Foutah, en Basse Guinée et en Forêt. Tout comme il y a des opportunistes en Haute Guinée, au Foutah, en Basse Guinée, en Forêt. Pourquoi on va masquer cela ?", se questionne-t-il, sous des applaudissements.

Devant l'assistance, M. Condé assure qu'il ne se préoccupe pas de ce que les gens racontent sur lui dans la cité. "Ne vous occupez pas de ce qu’ils disent, le chien aboie, la caravane passe. Et on nous a toujours dit que le crachat d’un crapaud ne peut pas cacher la blancheur d’une colombe".

Vraisemblablement inspiré ce dimanche, le chef de l'exécutif guinéen, souffle l'adage qui dit: "Il faut seulement savoir que la piqûre d’un moustique ne peut rien contre la peau d’un éléphant (il éclate de rire). Il ne faut que les cadres du parti perdent leur temps. J’ai dit que je suis venu pour travailler pour les pauvres, les sortir de la misère. Voilà ce que j’ai dit. Chaque fois que des opportunistes ont voulu perturber la vie du parti, cela l’a renforcé. Vous devez le savoir. Pourquoi ? Parce qu’on a une base. Donc, il ne faut pas (leur) accorder de l’importance. Ce n’est pas la première fois. On a vécu beaucoup de cas", rapporte le Président du "parti au pouvoir".

Aliou BM Diallo
Dernière modification le 12/06/2016
Tags:

A propos de l'auteur

Afrikipresse

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!