fbpx

La bataille contre Boko Haram gagne en intensité avec la force multinationale au Cameroun

La force multinationale déterminée à en découdre avec la secte islamiste Boko Haram. C’est la principale conclusion de la réunion qui s’est tenue vendredi dernier à Yaoundé, avec pour objet l’évaluation des capacités de la force multinationale mixte et la définition de nouvelles stratégies d’action.

C’est un satisfecit sur toute la ligne pour les équipes opérationnelles du commandant de la force multinationale mixte, selon le général de division le Nigérian Lamidi Odébayo Adeosun, qui tient depuis janvier 2016 les commandes de l’état-major de la force multinationale mixte avec comme adjoint le général de brigade Balenka du Cameroun.

La réunion des chefs d’État majors du Cameroun, du Tchad, Nigéria du Niger et du Bénin principaux pays participants à ladite force donnera plus de détermination dans cette guerre asymétrique entre le groupe terroriste Boko haram , et les pays concernés. Il a été question de des effectifs, du financement et des détails stratégiques.

Le général de division Lamidi Odébayo Adeosun a expliqué : « Face à la situation sur le terrain, beaucoup de choses ont changé. Cela n’avait pas été relevé et codifié dans un document, qui guide et définit le mode d’opération la force multinationale mixte. Désormais tout ce qui doit être fait sera répertorié et approuvé par nos dirigeants ».

Pour mémoire, les cinq pays engagés dans cette lutte avaient déterminé la composition des 8700 hommes à déployer de la façon suivante : 3200 du Nigéria, 3000 du Tchad, 2250 du Cameroun, 750 pour le Niger et autant pour le Bénin. Outre le réaménagement des zones de responsabilités des acteurs, les chefs d’état major de la Commission du Bassin du Lac Tchad (CBLT) et du Bénin ont débattu de la coordination et de la liaison entre la force et les opérations nationales. Question de renforcer la cohésion qui prévaut déjà sur le terrain : « nous travaillons ensemble, j’ai effectué de nombreuses descentes dans les différents secteurs où les troupes sont déployés la collaboration est encourageante » a conclu le général de division Lamidi Odébayo Adeosun. Depuis le 25 novembre 2015, date de la première sortie avec succès, de la force multinationale mixte dans le secteur 1 entre Limani (extrême–nord Cameroun) et Bonderi (nord-est du Nigeria) la mutualisation a permis de faire monter en intensité, la bataille.

François ESSOMBA
Dernière modification le 08/04/2016

A propos de l'auteur

Afrikipresse

E-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Site d'actualité et d'informations en continu sur l'Afrique francophone‎ et le monde.

 

Vos informations également disponibles dans votre magazine en version Pdf sur le site, et en kiosque en France, Belgique et plusieurs pays d'Afrique francophone.

Derniers articles

Les plus populaires

Newsletter

Soyez au courant de toutes les news, inscrivez-vous à notre Newsletter!